samedi 21 mai 2022
AccueilTests et aperçus

Tests et aperçus

Test de Prinny Presents NIS Classics Volume 2: Makai Kingdom: Reclaimed and Rebound / ZHP: Unlosing Ranger vs. Darkdeath Evilman

Nippon Ichi Software est bien décidé à faire briller un patrimoine dont il est fier. Deux compilations sont déjà disponibles sur Switch et PC (Prinny 1•2: Exploded and Reloaded et Prinny Presents NIS Classics Volume 1), tandis qu’un troisième volume se profile déjà. Prinny Presents NIS Classics Volume 2 qui nous intéresse aujourd’hui regroupe deux titres relativement proches sur les plans visuel et humoristique : Makai Kingdom: Reclaimed and Rebound et ZHP: Unlosing Ranger vs. Darkdeath Evilman. Manette en main toutefois, ces deux classiques sont en réalité très différents l’un de l’autre.

Test de Nintendo Switch Sports. Est-il aussi facile d’accès que sur Wii ?

Vitrine des multiples possibilités de la Wiimote, Wii Sports peut aisément se vanter d’être l’un des jeux familiaux les plus fédérateurs. La série est aujourd’hui de retour sur Switch sous le titre très générique de Nintendo Switch Sports. Au programme de cette nouvelle compilation : trois épreuves historiques et trois nouvelles disciplines à pratiquer au Joy-Con. Avec les exigences du jeu vidéo d’aujourd’hui dont la possibilité de jouer en ligne, conserve-t-il la facilité d’accès qui en a fait un classique ?

Test de The Stanley Parable: Ultra Deluxe. Peut-il encore surprendre le joueur aujourd’hui ?

Depuis ses débuts, The Stanley Parable a bien grandi. Initialement conçu comme un mod d’Half-Life 2, le projet est devenu un jeu à part entière en 2013. Après quelques expérimentations du même genre, dont The Beginner’s Guide et Dr. Langeskov, The Tiger, and The Terribly Cursed Emerald: A Whirlwind Heist, Crows Crows Crows est de retour presque dix ans après avec une nouvelle version dite Ultra Deluxe. Cette nouvelle version marque également l’arrivée du jeu sur consoles. Mais The Stanley Parable: Ultra Deluxe peut-il encore surprendre aujourd’hui ?

Test de The House of the Dead: Remake. Pourquoi conseille-t-on vivement la version PC ?

On n’a pas manqué d’exprimer notre déception quant à la version Switch de The House of the Dead: Remake. Les fonctionnalités gyroscopiques n’ont hélas pas tenu leurs promesses de motion gaming. On attendait donc impatiemment de nouvelles façons de jouer et Forever Entertainment n’a pas traîné avec la disponibilité, dès à présent, des versions PlayStation 4, Xbox One, PC et Stadia. Pour ce test, on a pu s’essayer à la version PC que l’on considère comme la meilleure façon de découvrir le titre.

Test de Bugsnax. On a aussi joué à la mise à jour gratuite The Isle of Bigsnax

À l’occasion de la sortie de Bugsnax sur Xbox et Switch, Young Horses déploie une mise à jour gratuite. The Isle of Bigsnax donne l’occasion de se replonger au cœur d’un jeu de capture atypique mais toujours aussi addictif. À ce titre, on accède à une toute nouvelle zone où vivent d’immenses créatures. Comment cette extension s’intègre-t-elle au jeu de base ?

Test de Dice Legacy. On a aussi joué au DLC Corrupted Fates

Revenir sur un jeu de gestion quelques mois après n’est généralement pas chose aisée. Il faut reprendre ses marques et c’est d’autant plus vrai pour Dice Legacy dont les mécaniques s’avèrent atypiques. En plus, le DLC Corrupted Fates apporte un degré de difficulté supérieur à une proposition initiale déjà ardue. Mais les réflexes reviennent vite et on ne cache pas notre plaisir à découvrir cette première extension.

Test de Neptunia x Senran Kagura: Ninja Wars. Ce spin-off remet-il les deux séries sur la bonne voie ?

Pas de répit pour Neptunia. Dans la foulée de Neptunia Virtual Stars puis du shoot ’em up Dimension Tripper Neptune: TOP NEP, un nouvel épisode dérivé fait son apparition. Cette fois-ci, Neptune et ses amies croisent la route des ninjas de Senran Kagura. En l'absence de nouveaux jeux principaux en vue, les deux univers respectifs semblent se chercher. Ce beat 'em up parvient-il à leur fournir un nouveau souffle ?

Test de Moss. Pourquoi le considère-t-on comme l’un des plus grands classiques de la VR ?

En attendant Moss: Book II, on observe à nouveau Moss, l’un des plus grands classiques de la VR. « Grand classique » paraît presque paradoxal pour un jeu si court où l’on aide un tout petit héros. L’expérience s’avère surtout marquante parce que le joueur est impliqué dans le récit et dans le gameplay, mais aussi parce que la représentation graphique invite à la contemplation.

Test de 13 Sentinels: Aegis Rim sur Switch. Mesure-t-on la chance que l’on a de jouer à cet OVNI de la science-fiction ?

Un an et demi après la version PlayStation 4, 13 Sentinels: Aegis Rim est de retour sur Switch. On ne pouvait pas espérer de meilleure console pour suivre les péripéties de ces treize étoiles du destin. Sans surprise, la console de Nintendo se révèle parfaitement adaptée au genre puisqu’elle permet de grignoter l’aventure. Cette nouvelle observation du titre nous a surtout surpris parce que la deuxième lecture est curieusement passionnante. Replonger dans les dangers de cette Tokyo avec un nouveau regard permet de mieux apprécier encore le travail titanesque apporté aux intrigues.

Test de Rune Factory 5. La série entre-t-elle dans une nouvelle dimension ?

Presque dix ans après le dernier épisode, Rune Factory fait son grand retour sur Switch avec un cinquième jeu principal. Rune Factory 5, spin-off de Story of Seasons qui se distingue par une couche d’action-RPG en plus des activités agricoles, marque le passage à la 3D. Déjà expérimentée avec Rune Factory Frontier et Oceans, cette transition permet-elle à la saga de franchir un nouveau cap ?

Test de Crystar. FuRyu parvient-il à sortir de ses sentiers battus ?

FuRyu est principalement connu pour ses school RPG au tour par tour sous influence Persona. On a récemment évoqué The Caligula Effect 2 ou Monark, par exemple. En 2018, le studio a aussi réalisé un action-RPG sur PlayStation 4 puis PC sous le titre de Crystar. Sa récente version Switch nous permet d’observer à nouveau ce titre atypique dans le catalogue FuRyu, étonnamment bien adapté sur la console nomade de Nintendo.

Test de Stranger of Paradise: Final Fantasy Origin. Doit-on le considérer comme un Nioh avec un skin Final Fantasy ?

Parfois moqué pour son aspect technique et l’obsession de Jack pour le Chaos, Stranger of Paradise: Final Fantasy Origin bénéficie du savoir-faire de Team Ninja, excusez du peu. Le studio a d’ailleurs déjà collaboré avec Square Enix en développant le jeu de combat Dissidia Final Fantasy NT. Mais le titre qui fait l’objet de ce test se rapproche davantage de ses plus célèbres jeux d’action. On peut d’ailleurs être tenté d’y voir un Nioh revêtant un skin du premier Final Fantasy, mais « SOPFFO » est en réalité beaucoup plus facile d’accès que son illustre modèle.

Test de Chocobo GP. Comment dépasser Mario Kart sur son propre circuit ?

On a déjà constaté avec Team Sonic Racing, Crash Team Racing: Nitro-Fueled ou même Nickelodeon Kart Racers 2: Grand Prix que les jeux de course façon « party games » peuvent exister au-delà de Mario Kart. Lointain descendant de Chocobo Racing, Chocobo GP avait d’ailleurs tout pour offrir aux fans de Final Fantasy un jeu de course à la mesure du patrimoine du célèbre JRPG. Mais puisqu’il n’est disponible que sur Switch, console tout à la gloire de Mario Kart 8 Deluxe, il est difficile de ne pas comparer le poussin d’Arika au Béhémoth de Nintendo.

Test de The Cruel King and the Great Hero. S’agit-il du titre idéal pour faire découvrir le RPG aux nouveaux joueurs ?

Nouveau RPG issu de l’imagination de Nippon Ichi Software, The Cruel King and The Great Hero attire forcément l’attention. Sa direction artistique, tout d’abord, laisse apparaître les traits de crayon. Le point de départ original de son histoire, ensuite, permet aussi de se démarquer. Au-delà de son originalité, le titre semble surtout destiné aux joueurs qui découvrent le monde des jeux de rôle.

Test de Triangle Strategy. Est-il le digne successeur des tactics-RPG de la maison Quest ?

Les graphismes « HD-2D » ont encore de beaux jours devant eux. Après Octopath Traveler et avant les remakes de Live A Live et Dragon Quest III, Triangle Strategy utilise ce procédé qui évoque les RPG d’antan. L’hommage ne s’arrête pas à l’esthétique car le titre se présente comme un successeur, plus moderne, des mythiques Tactics Ogre et Final Fantasy Tactics.

Test d’Elden Ring. Est-il vraiment le plus accessible des FromSoftware ?

On chante souvent les louanges du level design des jeux FromSoftware et plus particulièrement de Dark Souls. Pourtant maître de l’exercice, comme il l’a démontré avec Bloodborne ou Sekiro: Shadows Die Twice plus récemment, le studio a opté pour un monde ouvert dans le cadre d’Elden Ring. Sans bousculer une formule qui semble plus que jamais immuable, l’approche de l’exploration est cependant très différente au point que de nombreux observateurs en parlent comme d'un Soulsborne étonnamment accessible. Il ne faut toutefois pas s’imaginer un « Dark Souls pour tous » car ses immenses possibilités sont toujours aussi rarement détaillées intra-jeu.

Test d’Atelier Sophie 2: The Alchemist of the Mysterious Dream. Retrouve-t-on l’alchimie du premier épisode ?

Joyeux anniversaire Atelier ! Pour les vingt-cinq ans de la série, Gust fait à nouveau appel à Sophie Neuenmuller avec Atelier Sophie 2: The Alchemist of the Mysterious Dream. L’alchimiste confirmée, déjà représentée dans la trilogie Mysterious, est ici embarquée de façon énigmatique dans le monde imaginaire d’Erde Wiege. Retrouve-t-on dans ce deuxième épisode, aussi reposant que pointilleux, l’alchimie d’Atelier Sophie ?

Test d’Infernax. Ne s’agit-il que d’un hommage aux jeux d’action/aventure de la NES ?

Infernax a immédiatement interpellé les fans de Castlevania quand Berzerk Studio a présenté son jeu d’action/aventure… et plus particulièrement Castlevania II: Simon’s Quest. On y retrouve effectivement de nombreux éléments empruntés au célèbre Metroidvania des années 80. Malgré ce, il ne s’agit pas de la seule source d’inspiration rétro. Il est loin de n’être qu’un hommage d'ailleurs, puisque le studio a suffisamment modernisé la formule pour la rendre attrayante.

Test de Final Fantasy VI Pixel Remaster. Dans quelle mesure peut-on modifier les chefs-d’œuvre ?

On l’a remarqué avec Final Fantasy VI Advance puis avec l’étrange version 2014 (iOS, Android, PC) : les joueurs sont extrêmement vigilants aux changements apportés à ce diamant brut de Square. Que peut-on s’autoriser à modifier dans Final Fantasy VI Pixel Remaster ? La collection a vocation à remettre au goût du jour les six premiers épisodes et les harmoniser. Mais pour celui-ci, Square a tenté de reproduire au plus près l’expérience d’origine, avec toutes les options de confort des Final Fantasy Pixel Remaster.

Test d’Horizon: Forbidden West. Quel monde attend les joueurs qui exploreront l’ouest interdit ?

Fort des vingt millions de ventes du premier épisode et orchestré par une campagne marketing gargantuesque, le lancement d’Horizon: Forbidden West constitue l’un des plus gros évènements de 2022. Cette sortie en fanfare s’accompagne de grandes attentes, notamment à propos de la narration et du décloisonnement de l’aventure. Quel monde attend les joueurs qui exploreront l’ouest interdit ?

Articles récents