jeudi 22 avril 2021

Tests PC

Test de Silicon Dreams : Voight-Kampff Simulator 2065

Quiconque a lu Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? est familier avec le test de Voight-Kampff. En sondant l’absence de sentiments de ses sujets, Rick Deckard parvient à débusquer les androïdes rebelles. Dans Silicon Dreams, le joueur mène aussi des interrogatoires pour déceler les déviants. Mais le titre de Clockwork Bird n’est pas qu’un simple jeu d’enquête : du choix des joueurs dépend le sort entier de la cybernétique.

Aperçu de Quinterra en accès anticipé : « It’s a kind of magic »

Croisant deck-building et stratégie, Quinterra invite les joueurs à endosser le rôle d’un invocateur. À la manière de Magic: the Gathering, on puise la magie dans les terrains qui nous entourent pour constituer son armée. Cette mécanique est régulièrement utilisée dans les jeux de cartes JcJ (Hearthstone, Legends of Runeterra) mais plus rarement dans un jeu de stratégie. Actuellement en accès anticipé, les systèmes de Quinterra sont-ils déjà suffisamment aboutis ?

Test de Black Legend : Lovecraft à damier

Après War Party, son jeu de stratégie coloré qui se déroule durant la Préhistoire, Warcave opte pour un titre plus classique avec son nouveau titre Black Legend. Ce jeu de rôle tactique s’appuie en effet sur les nouvelles de Lovecraft pour poser une ambiance poisseuse. Malgré le petit budget de Black Legend et son thème éculé, les développeurs parviennent-ils à proposer une expérience singulière ?

Test de Scarlet Hood and the Wicked Wood : casse-têtes des Bois Maudits

Changement de registre pour Devespresso Games avec Scarlet Hood and the Wicked Wood, un jeu d’énigmes accessible, coloré et bon enfant. Quand on l’examine de plus près toutefois, on y décèle des mécaniques très similaires à celles de The Coma. Doit-on y voir une forme de redite ou la signature Minho Kim ?

Test de Narita Boy : dans la mémoire du Créateur

Première création du Studio Koba, Narita Boy prend la forme d’un jeu de plateforme/d’aventure dont l’esthétique est marquée par les années 80 et la synthwave. Spectaculaire avec ses visuels en pixel art, Narita Boy propose-t-il une expérience à la hauteur de ses ambitions artistiques ?

Test d’It Takes Two : coopération réussie / Suivi de : Un jeu de couple

Au demeurant sympathique, l’aventure coopérative A Way Out manquait parfois de renouvellement dans ses phases de jeu. Hazelight Studios présente une nouvelle expérience en tandem : It Takes Two. Josef Fares s’est déjà fait un nom dans un genre où il est difficile d’allier néophytes et habitués. Avec It Takes Two, Hazelight Studios montre la voie grâce à ce que l’on peut d’ores et déjà considérer comme la référence du jeu coop.

Test d’Outriders : tu l’auras, ta destinée

De Painkiller à Gears of War: Judgment, le studio People Can Fly a fait ses preuves dans le domaine du TPS nerveux. Avec Outriders, les développeurs sortent de leur zone de confort en se positionnant sur le marché extrêmement concurrentiel du looter-shooter. Est-il destiné à en devenir l’un des porte-étendards ?

Test de Neurodeck : cartographie du cerveau

Neurodeck est un jeu de cartes qui croise des éléments de rogue-lite et de deck-building. Il s’avère assez atypique puisque, au lieu de combattre à l’aide d’armes, de sorts ou de potions, on lutte contre des phobies grâce à des câlins, des gueuletons et des repos. Parvient-il à additionner un contexte psychologique fort et profond à des mécanismes ludiques souvent caricaturaux ?

Articles récents