jeudi 22 avril 2021

Tests Switch

Test de Poison Control : l’enfer, c’est les autres

Principalement connu chez nous pour sa série Disgaea, Nippon Ichi Software réalise régulièrement des projets plus discrets mais tout aussi barrés que sa série phare. C’est le cas de Poison Control, qui mélange de nombreuses mécaniques issues du roman visuel, du TPS et même du Qix-like. Avec un mélange des genres aussi hétéroclite, comment les développeurs maintiennent-il le cap ?

Test de Black Legend : Lovecraft à damier

Après War Party, son jeu de stratégie coloré qui se déroule durant la Préhistoire, Warcave opte pour un titre plus classique avec son nouveau titre Black Legend. Ce jeu de rôle tactique s’appuie en effet sur les nouvelles de Lovecraft pour poser une ambiance poisseuse. Malgré le petit budget de Black Legend et son thème éculé, les développeurs parviennent-ils à proposer une expérience singulière ?

Test de Narita Boy : dans la mémoire du Créateur

Première création du Studio Koba, Narita Boy prend la forme d’un jeu de plateforme/d’aventure dont l’esthétique est marquée par les années 80 et la synthwave. Spectaculaire avec ses visuels en pixel art, Narita Boy propose-t-il une expérience à la hauteur de ses ambitions artistiques ?

Test de Neurodeck : cartographie du cerveau

Neurodeck est un jeu de cartes qui croise des éléments de rogue-lite et de deck-building. Il s’avère assez atypique puisque, au lieu de combattre à l’aide d’armes, de sorts ou de potions, on lutte contre des phobies grâce à des câlins, des gueuletons et des repos. Parvient-il à additionner un contexte psychologique fort et profond à des mécanismes ludiques souvent caricaturaux ?

Test de Vaporum: Lockdown : confinement steampunk

Préquel de Vaporum, Vaporum: Lockdown est un dungeon crawler, sous-genre très particulier du jeu de rôle dans lequel le joueur évolue à la première personne et case par case dans un environnement qui recèle de monstres, de pièges et d’énigmes. Très en vogue dans les années 80 puis 90 avec des jeux comme Lands of Lore: The Throne of Chaos ou les premiers Might & Magic, le genre est peu à peu tombé en désuétude avec la démocratisation de la 3D. On repère toutefois dans le paysage des jeux indépendants quelques titres récents comme les Legend of Grimrock, Operencia: The Stolen Sun ou le premier Vaporum. Sa suite, Vaporum: Lockdown, signe-t-elle le retour du dungeon crawler au premier plan ou le genre se confine-t-il à une niche de joueurs ?

Test d’Evil Inside : un P.T. jeu d’horreur

Jeu d’horreur à la première personne où l’on traverse le même couloir à de multiples reprises : Evil Inside ne cache pas son inspiration de P.T., le teaser jouable du Silent Hills de Hideo Kojima qui ne verrait finalement jamais le jour. La démo a laissé un impact durable et de nombreux créateurs lui ont rendu hommage : dans Dreams par exemple ou parmi les mods de Half-Life: Alyx. JanduSoft crée un jeu complet autour du concept et il est légitime de se demander si l’idée peut tenir sur un jeu complet.

Test de Monster Hunter Rise : chasser ensemble / Suivi de : Techniquement monstrueux

Monster Hunter: World, disponible depuis 2018 sur PlayStation 4, Xbox One et PC, chassait de nouveaux publics avec un Monster Hunter accessible pour les débutants et les marchés occidentaux. La traque continue avec Monster Hunter Rise sur Switch et prochainement sur PC : signant un retour au « Japon féodal », ce nouvel opus se présente comme le plus vertical et le plus facile d’accès aujourd’hui.

Test de Crash Bandicoot 4: It’s About Time : « j’ai failli attendre… »

Depuis la sortie de Crash Bandicoot 3: Warped, dernier épisode développé par Naughty Dogs, Crash a considérablement perdu de son éclat. En confiant Crash Bandicoot 4: It’s About Time à Toys for Bob, Activision a pour objectif de refaire passer la série historique au premier plan. D’ailleurs, la numérotation de son titre trahit ses ambitions, puisqu’il se place juste après la trilogie originelle. En est-il le digne héritier ?

Articles récents