Test de « Farming Simulator Kids » sur Nintendo Switch. Cette adaptation pour les tout-petits considère les parents comme des vaches à lait

GIANTS Software est connu pour la qualité de ses simulations agricoles, surtout pratiquées par des joueurs passionnés.

Test de Farming Simulator Kids réalisé sur Nintendo Switch à partir d’une version fournie par l’éditeur.

Depuis le 26 mars 2024, Farming Simulator Kids est disponible au téléchargement sur Android, au prix de 3,79 €, et iOS, contre 2,99 € (ces versions incluent des microtransactions). Une version Nintendo Switch est également proposée au prix exorbitant de 29,99 €, sur eShop ou par l’intermédiaire de l’un de ces « codes dans une boîte » dont on peine toujours à comprendre l’intérêt. Développé et édité par GIANTS Software, le titre, qui promet une entrée en douceur dans le monde de l’agriculture, est destiné aux très jeunes joueurs. Mais il s’avère d’une pauvreté étourdissante, sans aucune finalité pédagogique et truffé d’une multitude de bugs.

Test de Farming Simulator Kids sur Nintendo Switch

Une expérience exclusivement tactile

Farming Simulator Kids se pratique entièrement à l’écran tactile, même sur Nintendo Switch. On joue exclusivement avec les doigts et il est, par conséquent, impossible d’en profiter en mode stationnaire. Le joueur a le choix de se rendre au marché, à la maison, à l’étable ou à la ferme. Le style graphique en 2D est assez quelconque, tel que l’on en trouve dans de nombreux jeux mobiles. On regrette aussi l’habillage sonore, quasiment inexistant. Seul l’écran-titre bénéficie d’une musique et les bruitages des « univers » n’apportent pas assez de consistance à un environnement sans vie et ennuyant.

Quelques mini-jeux montrent toutefois un aperçu de la chaîne agricole. À la ferme, on laboure un terrain, on plante des graines que l’on arrose pour ensuite les récolter, le tout dans l’espace de quelques minutes. Au marché, on prépare des sandwichs selon les demandes de clients statiques ; on produit également des jus, des tartes, des yaourts à l’aide d’une machine qui affiche les ingrédients selon la recette sélectionnée. Mais leur nombre est beaucoup trop restreint et leur intérêt très limité. Les tout-petits peuvent y trouver du plaisir l’espace de quelques minutes, mais les mécaniques de gameplay ne sont ni divertissantes, ni pédagogiques. Elles sont tout simplement interactives, au même titre qu’un jouet sonore que l’on place entre les mains d’un nourrisson.

Par ailleurs, une caractéristique annoncée par GIANTS Software, dans les premiers communiqués de presse de l’éditeur, manque à l’appel. Il s’agit de la création de vidéos, outil qui aurait pu apporter un point positif à Farming Simulator Kids. L’icône de cette fonctionnalité est visible dans les bandes-annonces, tout comme dans le test vidéo de nos confrères d’Univers Simu (26 mars 2024). Au moins, le jeu cultive l’imagination et le roleplay. Les enfants peuvent créer des histoires dans les différents environnements, à défaut de découvrir l’agriculture.

L’aspect technique manque de soin

Un esprit Montessori se dégage de l’expérience car le joueur est libre devant les objets, schémas et différents outils. L’idée est que le jeune utilisateur s’approprie ce monde à son rythme, dans l’ordre qu’il le souhaite. Mais la dimension technique manque cruellement de soin et le jeu souffre de nombreux plantages, décourageant les enfants. En outre, l’apprentissage de l’agriculture passe par deux simples illustrations, loin de captiver l’intérêt et peu compréhensibles, de toute façon.

On dispose d’un inventaire que l’on remplit avec toutes sortes de vivres, pour répondre aux différentes demandes des PNJ. Il arrive régulièrement que des produits disparaissent sans que l’on ne comprenne pourquoi. De plus, un défaut de conception rend son utilisation particulièrement frustrante : quand on appuie sur un objet de l’inventaire ouvert, on interagit en même temps avec l’élément du décor qui se situe derrière. D’autres bugs, plus ou moins critiques, entachent l’expérience, loin d’être d’emblée exceptionnelle.

Farming Simulator Kids s’adressant à un très jeune public, on questionne aussi sa politique de prix. Une différence de plus de 26 €, entre les versions mobiles et Nintendo Switch, ne peut pas s’expliquer par la simple présence d’un livre de coloriage estampillé Farming Simulator. D’autres part, le titre affiche des achats in-app sur Android et iOS, des pratiques prédatrices que l’on ne tolère pas quand il s’agit d’utilisateurs pour qui l’argent n’est encore qu’un concept vague. Les enfants, aussi petits soient-ils, méritent d’accéder à des jeux dont le gameplay éveille leur curiosité pour la chose ludique. Farming Simulator Kids se révèle, au contraire, ennuyeux, plat et terriblement cupide.

Notre avis | 2

Note : 2 sur 10.

GIANTS Software, spécialiste des jeux d’agriculture, échoue dans l’adaptation de sa célèbre simulation auprès des très jeunes publics. En effet, Farming Simulator Kids souffre d’un nombre dérisoire de mini-jeux, de bugs en tout genre, dont des plantages intempestifs, et d’une boucle de gameplay à mourir d’ennui. De plus, le prix de commercialisation sur Nintendo Switch ne reflète ni la quantité, ni la qualité du contenu proposé par le logiciel. Offrez-leur plutôt une pelle en plastique et un petit sachet de graines.

On aime

  • La possibilité de roleplay

On n’aime pas

  • Le gameplay uniquement tactile
  • Le style graphique d’une banalité confondante
  • Les environnements et les personnages statiques
  • Trop peu de mini-jeux
  • Vide de contenu
  • Des bugs et des plantages à répétition
  • Le prix exorbitant

Merci d’avoir lu notre test de Farming Simulator Kids sur Nintendo Switch.

Lire aussi | Les meilleurs jeux vidéo de 2024. Tous nos tests classés par note

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À lire aussi

« RPG Maker With » sortira le 11 octobre 2024 sur Nintendo Switch, puis courant 2025 sur PlayStation 5 et PlayStation 4

NIS America vient de fixer la date de lancement de RPG Maker With sur Nintendo Switch, en Europe. L'outil de création de RPG de Gotcha Gotcha Games sera disponible le 11 octobre 2024 sur eShop ainsi qu'en édition physique, distribuée par PLAION. À ce jour cependant, l'éditeur n'a pas encore détaillé son prix de lancement. Les versions PlayStation 5 et PlayStation 4 sortiront, quant à elles, dans le courant de l'année 2025.

« Shin Megami Tensei V: Vengeance » sortira finalement le 14 juin 2024

Atlus vient d'annoncer que Shin Megami Tensei V: Vengeance sortirait finalement le 14 juin 2024. Son JRPG sera donc disponible une semaine plus tôt que la date, initialement prévue, du 21 juin 2024 sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series X, Xbox One, Nintendo Switch et PC. PLAION distribuera les éditions physiques en France.

PLAION annonce « Nobody Wants to Die », jeu d’enquête à venir sur PlayStation 5, Xbox Series X et PC

PLAION vient d'annoncer Nobody Wants to Die, un jeu d'enquête dans le style du roman noir qui se déroulera à New York en 2329. Le titre est actuellement développé sous Unreal Engine 5 par Critical Hit Games, spécialisé dans les expériences narratives. On l'attend sur PlayStation 5, Xbox Series X et PC dans le courant de l'année 2024. Mais l'éditeur n'a, pour l'instant, pas précisé la date de lancement.

Test d’« Unicorn Overlord » sur Xbox Series X. S’inspirant de nombreux JRPG, le dernier Vanillaware en date délivre une expérience unique

Depuis le 8 mars 2024, Unicorn Overlord est disponible sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series X et Nintendo Switch, édité par Atlus au prix de 59,99 €. Dernière création de Vanillaware, réalisé par Takafumi Noma pendant près de dix ans, ce tactical-RPG massif se distingue paradoxalement en empruntant les systèmes de nombreux classiques. Attention, chef-d'œuvre.

NIS America annonce « RPG Maker With » sur Nintendo Switch, PlayStation 5 et PlayStation 4

NIS America vient d'annoncer RPG Maker With, nouvelle version du célèbre outil de création de RPG édité par Gotcha Gotcha Games. En Europe, le logiciel sortira en automne 2024 sur Nintendo Switch, puis courant 2025 sur PlayStation 5 et PlayStation 4. On sait d'ores et déjà qu'il sera entièrement localisé en français et que PLAION distribuera des éditions physiques en France. À l'occasion de cette annonce, l'éditeur a partagé une première vidéo.
Test de Farming Simulator Kids réalisé sur Nintendo Switch à partir d'une version fournie par l'éditeur. https://youtu.be/BEiYEMn9MOM Depuis le 26 mars 2024, Farming Simulator Kids est disponible au téléchargement sur Android, au prix de 3,79 €, et iOS, contre 2,99 € (ces versions incluent des microtransactions)....Test de « Farming Simulator Kids » sur Nintendo Switch. Cette adaptation pour les tout-petits considère les parents comme des vaches à lait