lundi 2 août 2021
AccueilDécouvertesDossiers thématiques

Dossiers thématiques

Lecture de l’ouvrage L’Œuvre étrange de Taro Yoko : De Drakengard à NieR:Automata de Nicolas Turcev

Il y a des noms que l'on entend souvent revenir dans le milieu du jeu vidéo et Taro Yoko fait partie de ceux-là. On ne s’étonne donc pas le moins du monde que Nicolas Turcev, déjà auteur d’une ode à Fumito Ueda, nous propose un ouvrage consacré au célèbre scénariste et game designer. On ne pouvait imaginer un meilleur timing que la sortie de NieR Replicant ver.1.22474487139… pour que Third Éditions republie L’Œuvre étrange de Taro Yoko : De Drakengard à NieR:Automata dans une édition Luxe. Et avec une préface du créateur lui-même, s’il vous plaît.

Redécouvrir la Game Boy / Test de Genesis

Peu réputée pour ses shoot’em up en raison de la taille de son écran et de ses faibles capacités techniques, la Game Boy a quand même eu droit à quelques shoot’em up dont Solar Striker de Nintendo sorti en 1990. Plus de trente après, 7HF propose un titre qui s’en inspire et qui réduit le manque de variété dans le genre : Genesis. Développé à l’aide de GBDK, Genesis n’est pas particulièrement insolite mais son gameplay s’avère parfaitement adapté aux sessions courtes que suggère une console portable.

Redécouvrir la Game Boy / Test de James Bond 007

GoldenEye 007 n’est pas le seul jeu sous licence James Bond édité par Nintendo. Le succès sans équivoque du FPS de Rare l’éclipse mais un épisode est aussi sorti sur Game Boy en 1998 sous le titre générique de James Bond 007. Développé par Saffire (BioF.R.E.A.K.S., Top Gear Rally 2), cet épisode se distingue parce qu’il ne s’agit ni d’un shooter, ni d’un jeu d’action comme la majorité des jeux mettant en scène l’espion britannique. Comment retranscrit-il l’univers James Bond sur la console monochrome de Nintendo ?

Redécouvrir la Game Boy / Test de Deadeus

Disponible au téléchargement depuis 2019 sur Itch.io (le joueur déterminant le prix qu’il souhaite payer) et depuis 2021 en édition physique, Deadeus est l’un des ambassadeurs de GB Studio. Si le jeu d’-IZMA- se distingue particulièrement dans la ludothèque Game Boy, c’est parce qu’il explore un genre quasiment jamais représenté sur la console : l’horreur psychologique. Ses graphismes ne permettent pas de retranscrire la détresse du personnage principal, mais le récit se montre suffisamment bien construit pour instaurer un sentiment de malaise palpable.

Redécouvrir la Game Boy / Test de Rolan’s Curse

Sorti uniquement au Japon et aux États-Unis, Rolan’s Curse (ou Velious Roland no Majū sur l’Archipel) n’est pas exactement un inconnu. Les collectionneurs Game Boy le connaissent même très bien puisque sa suite et lui-même sont deux pièces extraordinairement rares de la console. Ce jeu d’aventure sans prétention, développé par la société NMK (qui n’existe plus depuis 1999) et édité par Sammy, n’a toutefois jamais été considéré comme un classique de la portable de Nintendo, aux côtés d’autres grands jeux d’aventure monochromes, malgré de nombreux atouts pour se faire un nom.

Redécouvrir la Game Boy / Test de Dragonborne

Avec l’émergence de GB Studio, l’outil de création de Chris Maltby, on ne s’étonne pas de voir apparaître de nouveaux jeux Game Boy en 2021. Une sortie physique sur une cartouche compatible avec le matériel d’origine, comme le présent Dragonborne, reste cependant un exploit. Au-delà du plaisir anachronique de s’offrir une nouveauté Game Boy trente-deux ans après la sortie de la console, le jeu d’aventure de Spacebot Interactive trouve-t-il sa place parmi les classiques de l’immense ludothèque de la console ?

Actua récompense les meilleurs jeux vidéo de l’année 2020

Pour s'échapper du cauchemar de l'année 2020, le jeu vidéo s'est montré extrêmement précieux. On n'ira pas jusqu'à dire qu'il a été salutaire, mais on a rarement autant reconnu les vertus d'une industrie souvent observée d'un très mauvais œil. Au terme d'un véritable marathon de sorties, ponctué par de nouveaux équipements très attendus (GeForce RTX série 30, Oculus Quest 2, PlayStation 5 et Xbox Series X), le moment est désormais aux récompenses des meilleurs jeux vidéo de l'année 2020.

Interview de Phil Crabtree, développeur de Paradise Killer : « le joueur devrait toujours pouvoir choisir ce qu’il veut faire »

Qui aurait pu prédire un succès aussi retentissant pour Paradise Killer ? Disponible depuis le 4 septembre 2020, l'étrange mélange entre roman visuel et enquête en monde ouvert affiche un taux d'évaluations positives de 97% sur Steam. On a eu la chance d'en discuter avec Phil Crabtree, qui a accepté de répondre à nos quelques questions. Cofondateur de Kaizen Game Works et codéveloppeur de Paradise Killer aux côtés d'Oli Clarke Smith, Phil nous parle également de la valeur du « fait-main » par rapport à la génération procédurale et du respect des choix du joueur. Cette interview nous donne enfin l'occasion de revenir sur la fabuleuse bande-son du jeu, composée par Barry « Epoch » Topping.

Articles récents