Top 100 des meilleurs jeux vidéo de tous les temps. Les lecteurs d’Actua ont exprimé leurs préférences

Environ cinquante votants ont élaboré un top 100 des meilleurs jeux vidéo de tous les temps.

Quels sont les meilleurs jeux vidéo de tous les temps ? On a posé la question à nos lecteurs qui ont établi ce top 100. De 1984 pour le plus vieux à 2023 pour le plus récent, ce classement a vocation à présenter cent jeux vidéo incontournables pour parfaire sa culture ludique. Les grands classiques sont presque tous de la partie mais des expériences plus singulières, citées par les votants, pourraient vous donner de bonnes idées pour le prochain jeu à explorer. Bonne lecture et bonnes découvertes, on l’espère.

Méthodologie

Pour établir le top 100, les lecteurs pouvaient voter pour vingt jeux au total du 10 mai au 10 juin 2023. Le premier du classement obtenait vingt points, le deuxième dix-neuf, le troisième dix-huit et ainsi de suite jusqu’à la vingtième place. En cas d’égalité, on a retenu deux critères pour départager deux prétendants. Le premier était le nombre d’apparitions en tant que « top 1 » ; le second était le nombre d’apparitions dans les listes des uns et des autres. Mais en réalité, peu de titres se trouvaient au coude à coude puisqu’au fil des votes, le podium s’est très nettement dessiné.

Top 100 des meilleurs jeux vidéo de tous les temps

Top 100 | The World Ends with You

L’action-RPG de Tetsuya Nomura ouvre le top 100. Dans The World Ends with You, de jeunes gens de Shibuya doivent participer à un jeu mortel connu sous le nom de jeu des Reapers. À l’origine pensé pour exploiter les fonctionnalités tactiles de la DS, il se distingue surtout par l’originalité de son univers.

Top 99 | Half-Life: Alyx

Half-Life: Alyx n’est pas qu’un excellent épisode de Half-Life. Il a bouleversé la VR avec une finition que l’on n’imaginait pas possible. Ses mécaniques, reprises dans de nombreuses expériences depuis, ont standardisé le motion gaming. Les gants sont notamment ultra satisfaisants, permettant de saisir tout et n’importe quoi d’un simple coup de poignet.

Top 98 | What Remains of Edith Finch

What Remains of Edith Finch est un incontournable du walking simulator. La dernière survivante d’une lignée maudite explore les destins tragiques des siens, en revisitant la demeure familiale. Le récit est saisissant grâce au découpage des souvenirs en épisodes et à la narration environnementale extrêmement développée.

Top 97 | Dishonored

Le jeu d’infiltration d’Arkane Studios n’a pas connu de grand succès commercial, mais son succès d’estime lui permet d’entrer dans le top 100. Sa direction artistique ainsi que sa liberté d’action, offrant plusieurs possibilités pour accomplir un objectif, ont largement séduit.

Top 96 | Xenogears

Tetsuya Takahashi est aujourd’hui surtout connu pour la trilogie Xenoblade Chronicles mais il a réalisé, sur PlayStation, l’un des plus grands JRPG de l’histoire. Le world building et l’histoire sont d’une richesse inestimable et le gameplay, dont les combats de mecha sont le point d’orgue, est parfaitement équilibré. Un immense classique que l’on aurait imaginé plus haut dans le top 100.

Top 95 | Phoenix Wright: Ace Attorney – Trials and Tribulations

Phoenix Wright: Ace Attorney – Trials and Tribulations conclut de façon magistrale la première trilogie de Phoenix Wright: Ace Attorney. Tous les arcs narratifs convergent dans un final d’une intensité exceptionnelle, sous les accusations de Godot, le procureur iconique de cet épisode.

Top 94 | Kingdom Hearts II

L’action-RPG de Square Enix, dans lequel on visite les mondes de Disney, se hisse à la quatre-vingt-quatorzième place du top 100 malgré la complexité de son scénario. Il brille par sa bande-son légendaire composée par Yoko Shimomura, et son système de combat qui enrichit la formule du premier épisode.

Top 93 | Kid Icarus: Uprising

Masahiro Sakurai a resuscité Kid Icarus sur 3DS avec un jeu à mi-chemin entre action et rail shooter. Il se distingue par les tonnes d’équipements à collectionner, son sens du spectacle ainsi que sa compatibilité avec les fonctionnalités AR de la console portable de Nintendo. Celles-ci permettaient de scanner une collection de cartes bien avant les amiibo.

Top 92 | Ghost of Tsushima

Beaucoup ont comparé Ghost of Tsushima à Assassin’s Creed. Le monde ouvert de Sucker Punch s’en inspire pour décrire l’invasion mongole de 1274. L’ambiance est particulièrement immersive en l’absence de marqueurs d’objectifs, ici indiqués par la direction du vent.

Top 91 | Celeste

Réalisé par la créatrice de TowerFall, Celeste prend la forme d’une ascension « solo » extrêmement éprouvante. Les mécaniques de ce jeu de plateforme évoluent au fil des biomes, relançant sans cesse son intérêt.

Top 90 | Castlevania: Circle of the Moon

Le Castlevania du lancement de la Game Boy Advance se positionne dans le top 100. Son système de cartes à collectionner et à combiner ainsi que sa bande-son somptueuse caractérisent cet épisode.

Top 89 | Sonic Adventure 2

Plus linéaire que Sonic Adventure, cette suite se révèle mieux rythmée et oppose deux camps : Sonic, Tails et Knuckles d’un côté, Shadow, Dr. Eggman et Rouge de l’autre. L’alternance plateforme, shooter et exploration rythme astucieusement la progression.

Top 88 | Rocket League

Dans ce jeu en ligne, deux équipes de petites voitures s’affrontent dans un match de football extrêmement technique. La balle prend la forme d’une immense sphère et les murs sont des rampes qui autorisent toutes les cabrioles.

Top 87 | Metroid: Zero Mission

La première mission de Samus Aran, réinventée sur Game Boy Advance, se glisse dans le top 100. Elle brille par son level design et son accessibilité, en comparaison avec l’épisode NES ou Metroid Prime.

Top 86 | Dead Space

Dead Space est un jeu d’horreur particulièrement immersif en l’absence de HUD. Toutes les informations apparaissent en hologramme ou sur les armes. Se déroulant dans une station spatiale isolée, le sentiment d’isolement est considérable.

Top 85 | Yakuza 0

En pleine bubble économique, les destins de deux yakuza s’entrecroisent dans un jeu d’action regorgeant d’activités annexes. L’ambiance « 80s » excessive contribue au côté auto-dérisoire du titre.

Top 84 | Sea of Thieves

Ce jeu de piraterie surprend en mettant l’accent sur le voyage et non sur la destination. Jusqu’à quatre joueurs, en quête de trésors et d’aventures, peuvent embarquer et prendre le risque de croiser le galion d’une autre équipe.

Top 83 | Half-Life

À mi-chemin entre le FPS et le survival-horror, le magnum opus de Valve a révolutionné le monde du PC. L’influence de sa narration en plan-séquence et de son level design sont toujours perceptibles vingt-cinq ans plus tard.

Top 82 | Pikmin 3

Pikmin 3 est un coup de maître de Nintendo dont on reconnaît le génie du level design et la poésie qui se dégage de sa direction artistique. La version Switch permet en outre de dénicher des fruits à deux joueurs.

Top 81 | Portal 2

Avec cette suite, Valve enrichit son désormais classique de la réflexion, Portal, sur les plans de la narration, du contenu et des mécaniques de gameplay. Il comporte également un volet coop particulièrement plébiscité.

Top 80 | Persona 4

Un immense JRPG se déroulant en province japonaise où un groupe de lycéens tente de percer le mystère d’une série de meurtres. Les relations avec ses proches sont aussi importantes que l’exploration de donjons.

Top 79 | Xenoblade Chronicles 3

Xenoblade Chronicles 3 reprend la formule chère à Monolith Soft, à savoir un immense monde ouvert à explorer. Mais cet épisode est nettement plus dynamique que les précédents, tant dans la narration que dans son système de combat.

Top 78 | The Witness

Dans une ambiance qui rappelle Myst, ce jeu de réflexion du créateur de Braid laisse le joueur libre de résoudre les six-cent-cinquante casse-têtes d’une île, sans aucune indication sur la marche à suivre.

Top 77 | Légendes Pokémon : Arceus

La présence de Légendes Pokémon : Arceus dans le top 100 n’a rien d’anodin. Elle manifeste la volonté des joueurs d’expériences plus diversifiées dans l’univers de Pokémon. Son approche différente, alliant action, monde ouvert et mécaniques plus traditionnelles, ont séduit.

Top 76 | Phoenix Wright: Ace Attorney

À la fois jeu d’enquête et roman visuel, Phoenix Wright: Ace Attorney a connu un étonnant succès. Avec son sens du spectacle et d’innombrables volte-faces, Shu Takumi a profondément influencé le genre.

Top 75 | The Return of the Obran Dinn

Pour son jeu de réflexion, Lucas Pope ne pouvait pas opter pour une esthétique plus clivante. Dans la peau d’un expert en assurance britannique, le joueur enquête sur la disparition d’un équipage complet. À ce titre, il peut revivre les derniers instants des marins à l’aide d’une montre à gousset.

Top 74 | Steins;Gate

Dans le plus célèbre des Science Adventure, un scientifique et son acolyte hacker mettent au point une machine à envoyer des e-mails dans le passé. Ce roman visuel, qui explore les paradoxes temporels, a aussi connu une célèbre adaptation en anime.

Top 73 | Firewatch

Le walking simulator de Campo Santo se hisse à la soixante-treizième place du top 100. Henry est garde forestier et son seul contact humain s’avère être sa cheffe, par le biais d’un talkie-walkie. Un étrange événement bouleverse cependant sa routine.

Top 72 | Final Fantasy Tactics

Réalisé par les génies de Quest, Final Fantasy Tactics ressemble à s’y méprendre à Tactics Ogre: Let Us Cling Together. Son scénario, d’abord politique, et son ambiance sont enrichis du côté fantastique de Final Fantasy.

Top 71 | Phantasy Star Online

Sonic Team a réalisé un exploit en créant le premier hack and slash en ligne sur console. Jusqu’à quatre joueurs nettoient la surface de Ragol ensemble, à la recherche d’une équipe d’exploration qui n’est jamais revenue. Un véritable tour d’hypnose.

Top 70 | Jet Set Radio

Mélangeant avec insolence rollerblade et graffiti, Jet Set Radio est le symbole du SEGA des années 2000. Son gameplay dynamique dans de grandes zones ouvertes est rendu possible grâce au processeur particulièrement véloce de la Dreamcast.

Top 69 | Shining Force III

Cet immense tactical-RPG signé Camelot Software, étalé sur trois épisodes au total, n’a jamais quitté la Saturn. Deux jeux de la trilogie ne sont même pas sortis du Japon. Il se hisse pourtant à la soixante-neuvième place de notre top 100 tant son récit, dont les trois points de vue se recoupent au final, se révèle épique.

Top 68 | Dark Souls

Dans la veine de Demon’s Souls, le légendaire Dark Souls est également un action-RPG exigeant et immersif. Mais son level design, parfaitement construit, est une véritable pièce d’orfèvrerie.

Top 67 | Shadow of the Colossus

Si « David contre Goliath » était un jeu vidéo, il s’agirait de Shadow of the Colossus. Pour ressusciter sa bien-aimée, le héros doit terrasser seize colosses sur les terres interdites. Il n’est armé que d’un arc et d’une épée, accompagné de son fidèle destrier Agro.

Top 66 | GoldenEye 007

Longtemps exclusif à la Nintendo 64, ce FPS sous licence officielle James Bond a bouleversé le genre sur console. Il se caractérise par son gameplay jamais haché par la narration, ses objectifs s’étoffant avec le degré de difficulté et son multi emblématique.

Top 65 | Sekiro: Shadows Die Twice

On considère parfois Sekiro: Shadows Die Twice comme un successeur spirituel de Tenchu. Mais l’infiltration ne résout ici pas tous les conflits puisque ce FromSoftware comporte quelques-uns des combats de boss les plus éprouvants du jeu vidéo.

Top 64 | Monkey Island 2: LeChuck’s Revenge

Monkey Island 2: LeChuck’s Revenge n’a pas connu le succès commercial escompté, mais il fait partie des point and click les plus primés des joueurs. Dans cette suite de The Secret of Monkey Island, Guybrush Threepwood est à nouveau confronté à LeChuck, alors devenu un zombie.

Top 63 | Cyberpunk 2077

Malgré les déboires de son lancement, Cyberpunk 2077 se hisse à la soixante-troisième place du classement. Son monde évocateur et l’écriture de ses nombreuses quêtes ont finalement séduit.

Top 62 | Fire Emblem: Path of Radiance

Dans la continuité des épisodes Game Boy Advance, Fire Emblem: Path of Radiance s’appuie sur la triangulaire des armes. Son scénario profond et le charisme de ses personnages lui permettent de se positionner dans le top 100.

Top 61 | Undertale

Le chef-d’œuvre de Toby Fox a défrayé la chronique en 2015 en remportant le sondage du « Meilleur jeu de tous les temps » de GameFAQs devant Super Mario 64. Ce RPG qui prône le pacifisme trouve logiquement sa place dans notre top 100.

Top 60 | Chrono Cross

La suite de Chrono Trigger n’invite pas à voyager entre les époques mais entre les dimensions. Serge découvre notamment qu’il est mort enfant dans un monde parallèle. Les musiques de Yasunori Mitsuda et l’esthétique du jeu invitent perpétuellement au voyage.

Top 59 | The Legend of Zelda: Twilight Princess

En réponse aux joueurs reprochant à The Legend of Zelda: The Wind Waker son esthétique, Nintendo a réalisé The Legend of Zelda: Twilight Princess, davantage dans la veine des épisodes Nintendo 64. Link peut notamment se transformer en loup et faire l’usage de son flair.

Top 58 | Metal Gear Solid 3: Snake Eater

Surprise de ce top 100, on attendait Metal Gear Solid 3: Snake Eater beaucoup plus haut. Se déroulant en pleine guerre froide, et mêlant infiltration et survie dans la jungle, il démontre tout le savoir-faire de Hideo Kojima en matière de mise en scène et d’auto-dérision.

Top 57 | Castlevania: Aria of Sorrow

Dans ce Metroidvania, chaque ennemi possède une âme à collectionner que Soma Cruz peut absorber. Dès lors, il peut utiliser plus d’une centaine de capacités différentes, enrichissant très largement la formule en vigueur depuis Castlevania: Symphony of the Night.

Top 56 | Diablo II

Spécifiquement conçu pour le multi, Diablo II s’avère plus addictif encore que le premier épisode, mais plus profond également. Son ambiance lugubre et son aspect visuel sanglant ont marqué les esprits.

Top 55 | Dark Souls III

Malgré son level design plus linéaire que celui du premier épisode, Dark Souls III est souvent considéré comme l’aboutissement de la trilogie. Sa direction artistique, la précision de ses combats et des choix intelligents de game design le placent à la cinquante-cinquième position du top 100.

Top 54 | Super Mario Bros. 3

Jeu de plateforme iconique de la NES, Super Mario Bros. 3 a entériné un certain nombres de codes de la série. Il a notamment introduit les déplacements sur une carte du monde, ainsi que les fameuses transformations de Mario. Le costume Tanuki a notamment traversé les générations.

Top 53 | Ys VIII: Lacrimosa of Dana

Le huitième épisode d’Ys, série d’action-RPG de Nihon Falcom, est hautement addictif. Ses mécaniques d’exploration tournent autour de naufragés à secourir sur une île mystérieuse, améliorant petit à petit leur village de fortune. Le système de combat, introduit à l’occasion d’Ys Seven, est extrêmement dynamique.

Top 52 | Super Mario Odyssey

Cet épisode, particulièrement accessible, se distingue par la diversité de ses biomes et la capacité de Mario à copier le pouvoir de chaque ennemi en leur balançant sa casquette. Plusieurs scènes sont devenues iconiques, notamment le festival de New Donk City.

Top 51 | Doom

À quoi reconnaît-on les piliers du jeu vidéo ? Tout d’abord, ce sont souvent les titres les plus convertis, comme Doom qui existe sur tout une ribambelle de supports. Ensuite, ce sont des jeux qui définissent tellement les codes d’un genre qu’on utilise leurs noms pour les définir, comme le FPS que l’on a longtemps appelé le Doom-like.

Top 50 | Dragon Age: Origins

Dragon Age: Origins, RPG signé BioWare, brille par la richesse de son lore et par son récit comportant de multiples épilogues, qui dépendent des choix du joueur. Descendant spirituel de Baldur’s Gate, il s’affranchit toutefois des règles de Donjons et Dragons.

Top 49 | The Binding of Isaac: Rebirth

Remake du jeu Flash qui a propulsé Edmund McMillen sur le devant de la scène, The Binding of Isaac: Rebirth évoque le premier The Legend of Zelda, dont les donjons seraient aléatoires et les thématiques irrévérencieuses.

Top 48 | Resident Evil « Rebirth »

Le Resident Evil que l’on surnomme « Rebirth » est un remake complet du premier épisode. Il fût, pour beaucoup de joueurs, une énorme claque graphique grâce à la qualité de ses arrière-plans. L’épisode fondateur n’a jamais été plus agréable à pratiquer également, apportant au fil des versions des contrôles améliorés.

Top 47 | Resident Evil 4 Remake

Que peut apporter un remake à un jeu aussi iconique que Resident Evil 4 ? Sa mise en scène, quoique fidèle, est plus cohérente tout d’abord. Il apporte également de nombreuses améliorations de qualité de vie et quelques quêtes secondaires. On ne s’étonne donc pas de sa présence à la quarante-septième position de ce top 100.

Top 46 | The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom

Il n’est sorti que quelques semaines avant l’enregistrement des votes de ce top 100. The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom accroche malgré tout la quarante-sixième place et fait d’ores et déjà partie des classiques. Certaines n’y voient qu’une version 1.5 de The Legend of Zelda: Breath of the Wild. D’autres considèrent qu’il amélioré tout ce qui a fait du légendaire monde ouvert de 2017 un classique, notamment grâce à l’introduction de l’Emprise.

Top 45 | Virtue’s Last Reward

Comment surprendre après Nine Hours, Nine Persons, Nine Doors ? Ce nouveau roman visuel de Kotaro Uchikoshi, qui se déroule quelques années après, y parvient avec brio. Il met en scène un nouveau jeu mortel et, en plaçant la question de la confiance au cœur de son récit, bénéficie d’une écriture parfaitement soignée. Quelques fins font partie des plus poignantes jamais réalisées dans le domaine de la science-fiction.

Top 44 | Baten Kaitos : Les Ailes éternelles et l’Océan perdu

Monolith Soft et tri-Crescendo ont réalisé un chef-d’œuvre du JRPG. Sur une console qui ne manque étonnamment pas de jeux de carte, les studios ont créé un titre à la croisée du deck-building et de Chrono Cross. Ses plans fixes mais colorés sont transcendés par la bande-son, sans fausse note, de l’inimitable Motoi Sakuraba. Un immense classique de la GameCube.

Top 43 | Super Mario World

En pleine « Mario Mania », Nintendo a réalisé l’un des épisodes les plus iconiques de la série. Super Mario World canonise notamment Yoshi et introduit la cape permettant à Mario de planer. Le terminer à 100% reste un immense défi, incomparable avec les Mario d’aujourd’hui, largement plus faciles d’accès.

Top 42 | Resident Evil

Le premier Resident Evil n’a pas seulement initié une immense saga du jeu vidéo, mais quasiment tout un genre. Avec l’accent placé sur la survie, ses plans de caméra fixe et son manoir iconique, il mérite sa place dans notre top 100. Il est aussi à l’origine d’un remake légendaire, celui que l’on surnomme Resident Evil « Rebirth » sur GameCube.

Top 41 | Minecraft

Minecraft - Top 100
18 novembre 2011 – PlayStation 3 | PlayStation 4 | PlayStation 5 | Xbox 360 | Xbox One | Xbox Series X | Wii U | New 3DS | Switch | PC | Android | iOS…

Minecraft est le jeu vidéo le plus vendu de l’histoire avec, à l’heure de cet article, plus de deux-cent-millions d’exemplaires distribués. Le bac à sable est disponible sur tous les supports modernes et ses utilisateurs peuvent jouer ensemble, qu’importe leurs plateformes. Il a conquis les joueurs par son monde procédural totalement ouvert et par ses voxels, qu’on appelle ici des blocs. Ces derniers représentent de la terre, du sable ou du verre. En les collectant, le joueur façonne le monde d’après sa propre vision. Ces mêmes matières servent à l’artisanat, pratique au cœur du gameplay pour survivre aux dangers de Minecraft.

Top 40 | World of Warcraft

Le MMORPG de Blizzard Entertainment est en service depuis bientôt vingt ans et a connu neuf extensions depuis. Il a rencontré cet immense succès grâce à son accessibilité, offrant du plaisir aux débutants et du challenge aux vétérans. La communauté s’avère ainsi extrêmement hétéroclite.

Top 39 | Castlevania: Symphony of the Night

Le Castlevania le mieux classé de notre top 100 n’est autre que Castlevania: Symphony of the Night. À une époque où la 3D se démocratisait, KCET a fait le choix d’un pixel art hyper détaillé. Il s’agit par ailleurs d’une aventure non-linéaire, intégrant des mécaniques d’action-RPG, qui donnera son nom au « Metroidvania ». Sa bande originale légendaire fait également sa réputation.

Top 38 | NieR:Automata

Supervisée par Yoko Taro, la suite de Nier a été confiée au prestigieux studio PlatinumGames. En résulte un épisode couronné de succès qui mélange habilement action-RPG et shoot ’em up. Le récit est balisé par vingt-six fins que l’on découvre au fil de la progression.

Top 37 | God of War

Après une trilogie et quelques hors-séries populaires, Santa Monica Studio a réalisé un reboot de sa série God of War. Le bien-nommé « God of War », sans sous-titre, de 2018 se distingue par sa narration en plan-séquence, la finesse de son écriture et la relation père/fils au cœur du récit.

Top 36 | Pokémon Versions Or et Argent

Sans surprise, le jeu Pokémon le mieux classé de notre top 100 s’avère être Pokémon Versions Or et Argent. Celui-ci enrichit à la fois le monde avec une nouvelle région, Johto, et cent nouveaux Pokémon, mais aussi avec de nombreuses mécaniques. Il introduit notamment l’heure, les œufs ou les baies à équiper. Pokémon Or HeartGold et Argent SoulSilver remettront ce JRPG au goût du jour sur DS, le 12 septembre 2009.

Top 35 | The Legend of Zelda: Majora’s Mask

Après The Legend of Zelda: Ocarina of Time, Eiji Aonuma a réalisé sur Nintendo 64 l’épisode le plus ésotérique de la saga. Dans celui-ci, Link n’a que soixante-douze heures pour empêcher la lune de s’écraser sur Termina. Heureusement, son ocarina lui permet de remonter le temps et les masques lui confèrent de précieux pouvoirs.

Top 34 | Stardew Valley

Stardew Valley a popularisé le jeu d’agriculture alors que les Story of Seasons piétinaient. Ce bac à sable relaxant et addictif est l’œuvre du seul Eric Barone. Le joueur dépoussière et développe une ferme héritée de son grand-père. Agriculture, artisanat, pêche, récolte sauvage et interactions sociales ne sont que quelques exemples des nombreuses activités possibles. Depuis une mise à jour, jusqu’à quatre joueurs peuvent travailler la terre ensemble.

Top 33 | The Elder Scrolls V: Skyrim

The Elder Scrolls V: Skyrim est l’exemple-même du RPG dans lequel le joueur fait ce que bon lui semble. S’il souhaite suivre la trame principale, tant mieux. Mais s’il souhaite vaquer à des milliers d’autres occupations, rien ne l’en empêche. La liberté d’action est unique et son degré de finition s’est amélioré au fil des générations, faisant oublier la déception de The Elder Scrolls IV: Oblivion.

Top 32 | Uncharted 2: Among Thieves

Uncharted 2: Among Thieves est souvent considéré comme le meilleur épisode de la saga. Il brille notamment par les transitions cinématiques/gameplay, totalement invisibles, et par sa mise en scène cinématographique de haute volée. Le multi a aussi participé à son succès, comportant de nombreux modes différents.

Top 31 | Metal Gear Solid

Metal Gear Solid transpose pour la première fois le gameplay de Metal Gear en 3D, offrant de nouvelles possibilités narratives à Hideo Kojima, son créateur. Le titre est notamment connu pour sa capacité à traverser le quatrième mur au cours de scènes iconiques. Quelques années plus tard, Silicon Knights a livré sa propre interprétation de l’œuvre sous le titre de Metal Gear Solid: The Twin Snakes.

Top 30 | Tetris

La version Nintendo de Tetris a popularisé le puzzle game d’Alexey Pajitnov. Est-il la peine de décrire cet immense classique ? Des formes tombent du haut de l’écran et le joueur efface des lignes en les emboîtant sans laisser d’espace vide. Le concept, aussi simple qu’hypnotique, a connu de nombreuses évolutions depuis. Tetris est un tel monumument d’histoire que l’on aurait vécu son absence du top 100 comme un affront.

Top 29 | Resident Evil 2

Resident Evil 2 a durablement marqué les esprits avec ses deux personnages jouables : Leon S. Kennedy et Claire Redfield. L’aventure se déroule hors du manoir, dans les rues de Raccoon City, et met en scène un autre bâtiment devenu iconique, le commissariat de police. Davantage « action » que le premier, il a également inspiré un remake complet extrêmement plébiscité en 2019.

Top 28 | Mass Effect

Notamment connu pour ses RPG comme Baldur’s Gate ou Star Wars: Knights of the Old Republic, BioWare est à l’origine du plus célèbre space opera du jeu vidéo. Mass Effect possède une orientation TPS mais donne la possibilité de visiter de nombreuses planètes. L’alignement du personnage dépend par ailleurs de ses choix de dialogues et d’actions.

Top 27 | Mario Kart 8

Mario Kart 8, initialement sorti sur Wii U en 2014 puis enrichi sur Switch en 2017 sous le titre de Mario Kart 8 Deluxe, se distingue par un contenu gargantuesque. Le nombre de personnages jouables n’a cessé de croître au fil des mises à jour, tout comme celui de circuits. Aujourd’hui, on en dénombre quatre-vingt-seize, mélangeant nouveautés et remixes d’anciens tracés. Mario Kart 8 a également introduit l’antigravité et confirmé le paravoile comme élément de gameplay essentiel.

Top 26 | Metroid Prime

Retro Studios n’a pas seulement réussi la transition de Metroid vers la 3D. Il a réalisé un jeu de légende. Ce FPS atypique place en réalité l’exploration au cœur de son gameplay, avec toutes les mécaniques du Metroidvania. Ce chef-d’œuvre se révèle particulièrement immersif et on s’étonne même de ne pas le trouver mieux placé dans le top 100.

Top 25 | Elden Ring

Après Demon’s Souls, la trilogie Dark Souls et Sekiro: Shadows Die Twice, FromSoftware réalise celui que l’on considère parfois comme l’aboutissement de la formule : Elden Ring. Il se caractérise par son monde ouvert et par les multiples façons possibles de progresser dans cette aventure gigantesque et exigeante. Son monde, supervisé par George R. R. Martin, est d’une richesse inouïe. On ne s’étonne donc pas de le trouver dans le dernier quart de notre top 100.

Top 24 | Persona 5

Issu d’une série longtemps confidentielle en France, Persona 5 se hisse à la vingt-quatrième position du top 100. Cet épisode-fleuve est tant un JRPG mettant la fusion de monstres au cœur de son système, qu’un roman visuel où Joker doit augmenter la force de ses relations avec les différents personnages. Aucun autre jeu du genre n’a autant donné l’impression de vivre dans la peau d’un lycéen de Tokyo.

Top 23 | Final Fantasy IX

À une époque où Final Fantasy s’écartait sensiblement de la fantasy traditionnelle, Final Fantasy IX est apparu comme un retour aux sources. Zidane, un jeune voleur, est embarqué dans le sauvetage de la princesse Garnet Til Alexandos XVII, puis de Gaia tout entière. Cet épisode se distingue particulièrement par sa bande-son prestigieuse, dernière œuvre « solo » de Nobuo Uematsu sur la série.

Top 22 | Mass Effect 2

Mass Effect 2 corrige les problèmes de rythme du premier épisode avec une orientation plus TPS de son action. En résulte un jeu plus linéaire mais narrativement mieux maîtrisé, notamment avec l’introduction de l’Homme Trouble. Le titre est surtout célèbre parce que le Normandy et son équipage préparent une mission-suicide iconique dont l’issue dépend des actions du joueur tout au long de l’aventure.

Top 21 | Chrono Trigger

Le JRPG légendaire de Square bénéficie du savoir-faire d’une Dream Team composée de Takashi Tokita, Yūji Horii, Hironobu Sakaguchi, Akira Toriyama, Yasunori Mitsuda, Nobuo Uematsu… Ces noms ronflants n’ont pas déçu en produisant un chef-d’œuvre où de jeunes héros voyagent dans le temps pour sauver Gardia de la destruction de Lavos. Le titre n’a jamais connu de sortie en fanfare ni d’un remake pour le rendre plus accessible. Il bénéficie pourtant encore, bientôt trente ans après sa sortie, d’une aura qui le hisse à la vingte-et-unième place.

Top 20 | Silent Hill 2

La suite de Silent Hill est souvent considérée comme le point culminant de la série. En explorant des sujets tabou avec maîtrise de l’écriture et une merveille de mise en scène, Silent Hill 2 a influencé de nombreux survival horror depuis. Les musiques composées par Akira Yamaoka sont tout simplement indélébiles.

Top 19 | Red Dead Redemption

La suite du TPS Red Dead Revolver prend la forme d’un immense monde ouvert. On y incarne John Marston en quête de vengeance entre les États-Unis et le Mexique. Red Dead Redemption donne vraiment l’impression de vivre sa vie de cow-boy et brille tant par son ambiance unique que par la richesse de son récit.

Top 18 | Final Fantasy X

Final Fantasy X marque un tournant dans la saga de JRPG de Square. Le studio a particulièrement renforcé la narration grâce à de nombreuses cinématiques et des doublages pour les dialogues, la première fois dans la série. L’exploration est davantage linéaire mais les combats sont hypnotiques grâce au système dit CTB et aux sphériers d’évolution.

Top 17 | Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty

Surprise ! Le Metal Gear le mieux classé de la liste n’est pas l’éternel Metal Gear Solid 3: Snake Eater. Il s’agit de Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty. Cette suite de Metal Gear Solid traite notamment des questions de la mémétique et du libre arbitre. Ce titre comporte de nombreuses surprises, à commencer par le fait d’incarner Raiden qui, en réalité, ne vole pas exactement la vedette à Solid Snake.

Top 16 | The Witcher III: Wild Hunt

The Witcher III: Wild Hunt, réalisé par CD Projekt Red, prolonge et conclut l’histoire du Sorceleur écrite par Andrzej Sapkowski. Geralt de Riv est à la recherche de Ciri dans un monde ouvert gigantesque entre Blanche-Fleur, Velen, Novigrad et Skellige. Son écriture, la richesse de ses quêtes secondaires et le fameux gwynt, JCC ayant engendré deux jeux complets depuis, en font l’un des plus grands RPG de tous les temps. Ses deux DLC ont d’ailleurs honoré cette excellente réputation.

Top 15 | The Legend of Zelda: The Wind Waker

Malgré ses problèmes de rythme, partiellement corrigés dans la version Wii U, The Legend of Zelda: The Wind Waker est un épisode qui fascine toujours autant. L’exploration d’îles et d’archipels, en écumant les mers, procure le goût de l’aventure. Il s’avère rafraîchissant également avec son esthétique cartoon qui a durablement influencé la direction artistique de la série.

Top 14 | Street Fighter II

Street Fighter II est une véritable révolution. On lui attribue notamment la paternité du « VS fighting » ainsi que de multiples codes du jeu de combat. Et malgré des centaines de titres sortis depuis, sa côte de popularité ne décline pas grâce à ses personnages iconiques et sa bande-son inoubliable. Pour le top 100, on a regroupé les voix attribuées aux différentes versions du jeu.

Top 13 | The Last of Us Part II

Sept ans après The Last of Us, Naughty Dog réitère l’exploit avec une suite tout aussi mémorable. Le récit et le rythme de The Last of Us Part II sont légèrement plus dilués que dans le premier épisode. Mais le gameplay s’enrichit de nouveaux mouvements et d’une zone semi-ouverte. Son approche de la vengeance a marqué les esprits au point d’atteindre la treizième place de notre top 100.

Top 12 | The Legend of Zelda: Link’s Awakening

Plutôt qu’une conversion de The Legend of Zelda: A Link to the Past, Nintendo a réalisé sur Game Boy un épisode inédit, utilisant le moteur de Kaeru no Tame ni Kane wa Naru. En résulte le chef-d’œuvre que l’on connaît sous le titre de The Legend of Zelda: Link’s Awakening. Link échoue sur l’île de Cocolint et doit rassembler divers instruments de musique pour réveiller le Poisson-Rêve. Le level design est parfaitement adapté à la console portable de Nintendo et l’ambiance onirique, quoique mystérieuse, est mémorable. En 1998, Nintendo produira une version Game Boy Color sous le titre de The Legend of Zelda: Link’s Awakening DX. Un remake sur Switch, sorti en 2019, rendra un nouvel hommage à ce monument.

Top 11 | Final Fantasy VI

Final Fantasy VI doit sa réputation aux innombrables scènes culte qui en font un chef-d’œuvre. Bataille de Narshe, opéra, nouveau monde… Le JRPG est composé d’une succession d’événements inoubliables. Sa bande-son, composée par Nobuo Uematsu alors au sommet de son art, est également évocatrice. Son système de jeu, avec des mécaniques propre à chaque personnage et des compétences que l’on apprend en équipant divers objets, se révèle passionnant. Aujourd’hui, ce sixième épisode fait toujours autorité grâce à son pixel art indémodable et son récit parfaitement rythmé. On ne s’étonne donc pas de le trouver si haut dans le top 100.

Top 10 | Outer Wilds

Premier jeu de Mobius Digital, Outer Wilds a séduit dès son lancement en jouant la carte de la grande aventure. Armé de quelques outils pratiques, le joueur explore librement le système solaire selon ses envies : explorer les ruines d’une ancienne race extraterrestre, découvrir les particularités de chaque planète, suivre la lumière au loin… Si l’on ajoute l’excellente bande-son, qui donne envie de siffler dès qu’on se perd, et un DLC digne d’un best of du jeu de base, Outer Wilds offre un sentiment de liberté grisant.

Top 9 | Super Mario 64

Pour comprendre la place de Super Mario 64 dans ce top 100, il faut bien se rendre compte de son importance dans l’histoire des jeux vidéo. Ce classique n’est pas une simple transition d’une série populaire vers la 3D. Il crée littéralement un genre à part entière : la plateforme 3D. À une époque où tout est encore à faire, Nintendo imagine des mondes semi-ouverts et les prémices du collect-a-thon. La précision de son gameplay lui permet enfin de se distinguer de la masse balbutiante des débuts de la 3D.

Top 8 | Red Dead Redemption II

Rockstar Games a réalisé l’un des mondes ouverts les plus immersifs jamais créés. S’appuyant largement sur la formule de Red Dead Redemption, cette suite est en réalité un antépisode qui décrit la structuration de la société américaine, à une époque où règnait la loi du plus fort. Entre ces deux machines, un groupe de bandits cherche sa place dans une société qui évolue trop vite. Ses environnements, ses ambiances musicales et ses effets météorologiques invitent à se perdre complètement dans l’exploration sauvage du Nouveau Monde.

Top 7 | The Last of Us

Depuis 2013 et sa sortie sur PlayStation 3, The Last of Us a connu une remastérisation sur PlayStation 4, un remake sur PlayStation 5 et PC ainsi qu’une adaptation à la télévision. On y voit la marque des plus grands classiques. C’est-à-dire que le magnum opus de Naughty Dog, qui décrit un monde post-apocalyptique à la suite d’une épidémie fongique, bénéficie d’un travail d’écriture inouï. À mi-chemin entre l’action et l’horreur, il se distingue enfin par ses personnages parfaitement humains qui affrontent des épreuves insurmontables.

Top 6 | The Legend of Zelda: Breath of the Wild

En 2017, Nintendo opère une révolution au sein de l’une de ses séries les plus populaires. The Legend of Zelda: Breath of the Wild remet à plat tous les codes de The Legend of Zelda, avec un monde ouvert que l’on peut explorer à sa guise. Le titre est particulièrement apprécié pour son moteur physique également et ses très nombreux sanctuaires qui balisent Hyrule. Avec une narration minimaliste et une liberté inédite, ce chef-d’œuvre marque un nouveau départ pour cette saga historique.

Top 5 | The Legend of Zelda: A Link to the Past

Celui que l’on appelle parfois « Zelda 3 » est un classique intemporel. On le considère comme celui qui a établi la formule en vigueur jusqu’à The Legend of Zelda: Breath of the Wild. Il offre l’exploration d’un monde ouvert, comprenant villages et donjons, de plus en plus accessible à mesure que Link s’équipe. Il a aussi marqué les esprits avec son Monde des Ténèbres, terre désolée sous le joug de Ganon. Passé un certain point de l’aventure, le joueur peut effectivement visiter deux versions parallèles d’Hyrule, à l’agencement similaire mais aux ambiances opposées.

Top 4 | Resident Evil 4

Quand il est sorti en 2005 après un développement tumultueux, Resident Evil 4 a marqué une rupture parfaitement nette avec le reste de la série. Cet épisode, signé Shinji Mikami, s’affranchit effectivement de tous les codes du survival horror imposés par… Resident Evil, signé Shinji Mikami neuf ans plus tôt. À sa façon, il a aussi façonné le genre avec sa fameuse caméra derrière l’épaule. Depuis, ce système de visée est devenu un standard du TPS.

Resident Evil 4 se distingue plus particulièrement par son enchaînement de moments-clés. Les situations sont toutes plus mémorables les unes que les autres. Capcom ayant l’habitude de porter ses jeux sur de multiples plateformes, il existe de nombreuses déclinaisons de ce chef-d’œuvre : HD, motion gaming, réalité virtuelle… Ce classement prouve finalement qu’en dépit de ses qualités, le remake de 2023 n’a pas remplacé le jeu d’origine, toujours très fun à pratiquer de nos jours.

Top 3 | Final Fantasy VII

On cite parfois Secret of Mana comme celui qui a entrouvert la porte Square en Europe. Mais celui qui a fait voler ses gonds en éclat est en réalité Final Fantasy VII. Il a véritablement permis aux joueurs occidentaux de se familiariser avec le tour par tour. Non, il n’est pas le premier JRPG disponible chez nous. Mais ses scènes cinématiques, ses panoramas précalculés, son ambiance étonnamment sombre, sa mécanique de matérias et son message écologique ont marqué à tout jamais.

Il fait logiquement partie des grands succès de la première PlayStation, aux côtés de Resident Evil ou Metal Gear Solid. Sony a sans doute contribué à son succès en le mettant au cœur de sa communication de l’époque. Final Fantasy VII a par exemple servi de figure de proue pour vendre des cartes mémoires. Sa réussite s’explique aussi par sa version française, qui vaut ce qu’elle vaut, mais qui a permis à quiconque de le découvrir à une époque où les JRPG n’était que très rarement localisés.

Depuis sa sortie sur PlayStation puis PC, Final Fantasy VII a connu de nombreux portages. Ainsi, son aura ne s’est jamais estompée. De multiples « suites » et un film ont même prolongé l’univers qui s’est, au fil des projets, mué en série à part à entière dans l’immense constellation Final Fantasy. Et comme en atteste son classement, Final Fantasy VII Remake n’a pas amoindri l’impact du jeu d’origine, toujours cité comme l’un des meilleurs jeux vidéo de tous les temps.

Top 2 | Shenmue

Souvent moqué depuis l’annonce du développement de Shenmue III, le premier épisode de Shenmue n’a, en réalité, rien perdu de son aura. Tous ceux qui y ont joué quand il est sorti sur Dreamcast sont unanimes : ce chef-d’œuvre de Yū Suzuki est l’un des jeux les plus ambitieux jamais créés. Souvent considéré comme le précurseur du monde ouvert tel qu’on le connaît aujourd’hui, il brille notamment par sa gestion des échelles et la liberté de mouvement qu’il offre aux joueurs. Se promener dans les ruelles de la province japonaise des années 80 se révèle aussi très évocateur.

Mais Shenmue restera éternellement une promesse non tenue, née d’un développement chaotique. Ce prologue d’une saga censée s’étaler sur onze épisodes s’est finalement confronté à la dure réalité du marché. Sa disponibilité sur Dreamcast uniquement, jusqu’aux remastérisations de 2018, a finalement désintéressé le grand public.

On souhaite enfin clarifier notre position quant à la place de Shenmue dans ce top 100. Non, l’organisateur de ce vote, fan de Shenmue devant l’éternel, n’a pas voté pour ce prodige mais pour Shenmue II… qui n’a été cité qu’une seule fois. En réalité, le dytique est indissociable. Mais l’écart avec le « numéro 1 » était de toute façon trop important pour le rattraper, même en combinant les deux jeux. Shenmue reste le titre figurant le plus souvent à la première place des listes des différents participants.

Top 1 | The Legend of Zelda: Ocarina of Time

The Legend of Zelda: Ocarina of Time obtient la couronne du « meilleur jeu vidéo de tous les temps » par les lecteurs d’Actua. Qui s’en étonne ? Ce premier épisode en 3D de la série, le plus vendu jusqu’à la sortie de The Legend of Zelda: Breath of Wild, a créé une véritable onde de choc en 1998 quand il est sorti sur Nintendo 64. Son influence est telle que des mécaniques de gameplay, dont la visée Z, sont devenues des standards d’aujourd’hui.

Ce magnum opus de Nintendo a par ailleurs eu droit à un remake complet sur 3DS, sous le titre de The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D. Celui-ci enrichit le volet graphique, améliore l’ergonomie grâce à l’écran tactile et corrige quelques maladresses du jeu d’origine. Pourtant, cette version « définitive » n’a pas totalement remplacé la première, la seule disponible sur Switch dans le cadre du Nintendo Switch Online + Pack additionnel.

Pour l’anecdote, The Legend of Zelda: Ocarina of Time est le titre le plus cité dans les suffrages. Plus d’un tiers des votants lui ont rendu hommage. Pourtant, il n’est « numéro 1 » que d’une seule liste, au contraire de Shenmue ou Final Fantasy VII. Cet immense classique n’est donc peut-être ni le titre préféré des lecteurs, ni considéré comme un jeu-doudou. Mais il est très certainement le plus populaire d’entre tous. On le considère, pour notre part, comme un indispensable du jeu vidéo.

Remerciements

On remercie tous les votants qui ont participé à l’élaboration de ce top 100 : StaffCoco, Guinness60, Porky, Tomtruc, Yka, El Dindon, Sephirod, León, Olga, louckousse, TrueTruth, Le_Gertrude, Yovcheko, Rudy, Askab, LeRaph, Ange, Kapou, RV Da Cunha, Tintinbob, BlackyVinZ, Ghallium, @XyF4B0yX, Koala 49, Noctuelle, SuuiXG, Sokoj et lekonar.

Bien sûr, on remercie aussi celles et ceux qui n’ont pas souhaité que leurs noms apparaissent dans l’article mais qui, par leurs votes, ont façonné le top 100 des meilleurs jeux vidéo de tous les temps.

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À lire aussi

« Dracula X: Nocturne in the Moonlight – Ultimate ». La version Saturn de « Castlevania: Symphony of the Night » bénéficie désormais d’une...

Le collectif meduza-team vient de diffuser un patch pour la version Saturn d'Akumajō Dracula X: Gekka no Yasōkyoku, alias Castlevania: Symphony of the Night, renommé Dracula X: Nocturne in the Moonlight - Ultimate pour l'occasion. Le fichier traduit intégralement les dialogues et les menus en anglais (en se basant sur la version PlayStation Portable), mais il apporte aussi divers correctifs. Par exemple, de nombreux objets retrouvent leur effet de transparence et les temps de chargement se révèlent plus courts. Des options inédites sont également de la partie, comme un mode difficile.

Les meilleurs indés sur Switch. Vingt jeux indépendants à télécharger sur l’eShop de Nintendo

Quels sont les meilleurs indés sur Switch ? Comme la Wii U en son temps, la console nomade de Nintendo est une terre d'accueil privilégiée de la scène indépendante. L'eShop regorge de jeux indés, parfaitement adaptés aux capacités techniques et aux modalités nomades de la console. Notre sélection comporte donc vingt expériences à télécharger, réalisées par de minuscules studios et auto-éditées. Les meilleurs jeux indés sur Switch sont classés par ordre alphabétique et la liste sera mise à jour au fil des sorties.

Xbox Game Pass d’août 2023 : « Everspace 2 », « A Short Hike », « Broforce Forever »…

Microsoft vient de dévoiler les nouveautés Xbox Game Pass du début d'août 2023. Pour cette première quinzaine, six nouveaux titres ont rejoint ou rejoindront les catalogues. En revanche, quatre autres quitteront le service d'ici le 15 août 2023.

Xbox Game Pass de juillet 2023 : « TOEM », « Maquette », « Venba », « Celeste »…

Microsoft vient de dévoiler les nouveautés Xbox Game Pass de la fin du mois de juillet 2023. Pour cette deuxième quinzaine, neuf nouveaux titres ont rejoint ou rejoindront les catalogues. En revanche, cinq autres quitteront le service d'ici le 31 juillet 2023.

« Castlevania ». Liste complète de tous les jeux de la saga de 1986 à aujourd’hui

Castlevania n'est pas la seule saga consacrée à nos amis aux longues canines. Mais elle a longtemps porté l’étendard des vampires du jeu vidéo. Quand Konami a publié le tout premier épisode en 1986, les titres mettant en scène ces créatures de la nuit se comptaient sur les doigts d’une main. Voilà pourquoi Castlevania en est devenu le représentant légitime.