mardi 4 octobre 2022
Tests et aperçusTest de Matchpoint: Tennis Championships. Peut-il devenir une référence du jeu de tennis ?

Test de Matchpoint: Tennis Championships. Peut-il devenir une référence du jeu de tennis ?

Test de Matchpoint: Tennis Championships réalisé le 12 juillet 2022 sur PlayStation 4 Pro à partir d’une version fournie par le distributeur.

  • Développé par Torus Games, édité par Kalypso Media et distribué par Koch Media
  • Initialement sorti le 7 juillet 2022
  • PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X et PC
  • Sortie Switch prévue le 20 octobre 2022
  • Sous-titré en français
  • PEGI 3

Cela fait plus de dix ans que les amateurs de tennis recherchent un substitut à Virtua Tennis et Top Spin. Ces références en la matière n’ont plus produit d’épisode depuis 2011. Des passionnés de simulation sont depuis passés à Tennis Elbow sur PC, mais on rêve toujours d’un titre aussi fédérateur sur consoles. Dans ce contexte, Matchpoint: Tennis Championships est observé comme un possible représentant du jeu de tennis. Mais…

Test de Matchpoint: Tennis Championships

L’annonce de Matchpoint: Tennis Championships nous a d’abord surpris. L’éditeur Kalypso Media est avant tout spécialisé dans les jeux de gestion (Spacebase Startopia, Railway Empire, Port Royale 4), tandis Torus Games est connu pour ses jeux destinés aux enfants (Paw Patrol – La Pat’ Patrouille : En Mission !). Mais il faut croire que les studios australiens ont un goût prononcé pour le tennis, car Big Ant Studios s’était aussi illustré en 2020 avec AO Tennis 2.

Le gameplay permet-il de retrouver les sensations du tennis ?

Et dans sa philosophie de jeu, Matchpoint: Tennis Championships s’inspire justement de ce dernier. On retrouve notamment le pointeur qui permet de viser après avoir déclenché un coup. Le joueur doit donc d’abord enclencher sa frappe puis choisir la destination de la balle. Intra-jeu, la prise de décision doit être ultra-rapide car plus on anticipe le coup, plus on peut maintenir la touche et donc donner de la force dans la raquette. Le système manque de spontanéité pour les habitués de tennis « arcade » comme Mario Tennis Aces récemment, mais il ajoute de la profondeur aux échanges.

Pour le reste, la palette de mouvements s’avère finalement classique avec des coups plats, lifts, slices et lobs attribués à chaque touche de la manette. Les amortis et les montées au filet se trouvent sur les gâchettes et la prise en main est en fin de compte simple comme bonjour. Le plus difficile est finalement de prendre le pli de viser car on commet énormément de fautes au cours des premières parties. D’ailleurs, l’intelligence artificielle renvoie souvent la balle dans le filet ou en dehors du court également.

Le gameplay manque toutefois d’équilibrage au point que certains joueurs exploitent en boucle les coups qui fonctionnent le mieux. En ligne, les échanges finissent alors par tous se ressembler jusqu’à ce que l’un des joueurs commette une faute. L’intelligence artificielle dispose d’un jeu plus varié heureusement. D’ailleurs, Matchpoint: Tennis Championships propose un système de faiblesses intéressant. Contre untel ou tel autre, on peut découvrir chez l’adversaire un malus après × balles sur son revers, par exemple. Ça ne change pas profondément la donne, mais l’idée feutre légèrement le gameplay pour lui donner un peu de réalisme.

Quels sont les contenus de Matchpoint: Tennis Championships ?

Le principal mode de jeu où exprimer son tennis est l’incontournable mode carrière, qui revêt ici la même forme que d’habitude. Le joueur incarne une ou un athlète qu’il crée, puis il participe à différents événements pour progresser jusqu’à la première place du classement. Pour y parvenir, il doit suivre des entraînements pour améliorer ses statistiques. Les matchs d’exhibition et les open lui permettent d’obtenir de nouveaux équipements et d’améliorer sa position au classement général. Bien évidemment, certains d’entre eux, notamment les prestigieux tournois du Grand Chelem, nécessitent d’avoir atteint une certaine place au préalable.

En dehors de ce mode, Matchpoint: Tennis Championships est malheureusement un peu sec. Hormis quelques défis et la possibilité de jouer un match rapide, on n’a hélas pas beaucoup de contenus à se mettre sous la dent. On regrette entre autres l’aridité du mode en ligne. On ne peut prendre part qu’à des matchs amicaux ou classés. Il est tout bonnement impossible de créer un tournoi, par exemple. Le netcode n’est pas non plus irréprochable, mais il permet tout de même le cross-play.

Le titre est également un peu chiche au niveau de ses licences. Kalypso Media n’a par exemple pas obtenu le nom et l’habillage officiels des tournois, qui peuvent être importants pour certains utilisateurs. On a quand même droit à seize athlètes dont Benoît Paire, Kei Nishikori, Nick Kyrgios ou Amanda Anisimova pour citer les plus célèbres. Mais on ne peut s’empêcher de remarquer les absences de Rafael Nadal, Novak Djokovic ou Iga Swiatek. L’éditeur a toutefois l’idée de distribuer des joueurs de légende en DLC, alors rien n’empêche d’ajouter d’autres vedettes par la suite.

Peut-il devenir une référence du jeu de tennis ?

Matchpoint: Tennis Championships possède donc de bonnes bases pour progresser mais il manque aujourd’hui de finition sur tous ses aspects. Dans un avenir proche, Torus Games devra rééquilibrer le gameplay pour éviter que les joueurs n’abusent en boucle des mêmes schémas de jeu. Ensuite, à l’occasion d’un éventuel prochain épisode, il faudra imaginer du contenu supplémentaire, notamment multi. Il paraît difficile de créer l’engouement d’une communauté autour de modes en ligne si pauvres.

Le studio devra aussi soigner la présentation avec de prestigieuses licences pourquoi pas, mais aussi et surtout en mettant un peu l’ambiance. Le titre est souvent trop calme pour que le joueur ressente le grand frisson d’un Rolland-Garros. On n’a pas l’impression d’une énergie folle qui se dégage du public, hélas. Pour une première fois dans le monde du tennis cependant, les développeurs n’ont très certainement pas à rougir. Si Matchpoint: Tennis Championships n’est pas un digne successeur aux prestigieux Virtua Tennis ou Top Spin, il comble partiellement l’absence de nouveautés dans un genre qui poursuit, quoi qu’on en dise, sa traversée du désert.

Articles similaires

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici