Test de Dynasty Warriors 9 Empires. La série revient-elle à des bases plus solides ?

Test de Dynasty Warriors 9 Empires réalisé le 22 février 2022 à partir d’une version fournie par l’éditeur sur Switch.

  • Développé par Omega Force, édité par Koei Tecmo et distribué par Koch Media
  • Initialement sorti le 15 février 2022
  • PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X, Switch, PC, Stadia
  • Sous-titré en français

Après Dynasty Warriors 9 sorti en 2018, qui transformait avec difficulté le Musō en monde ouvert, Omega Force est bien décidé à corriger le tir. Avec Dynasty Warriors 9 Empires, le studio opte pour une formule plus classique, tout en gardant quelques éléments caractéristiques du neuvième épisode. Trouve-t-il le bon équilibre pour tirer le meilleur des deux mondes ?

Test de Dynasty Warriors 9 Empires

En quoi consistent les Dynasty Warriors Empires ?

La déclinaison « Empires » est apparue après le quatrième épisode de Dynasty Warriors. Elle ajoute une couche de stratégie et de gestion aux phases Musō qui font la renommée de la série. Le cœur du jeu est le mode Conquête. À partir d’une situation précise, comme la Révolte des Turbans Jaunes ou la Guerre des Trois Royaumes, le joueur doit conquérir l’intégralité de la Chine dans la peau d’un souverain, d’un simple général ou d’un officier libre. Il est également possible de laisser libre court à son imagination en créant ses propres personnages. On peut aussi partir d’un scénario vierge qui mélange tout le monde, peu importe la période ou les clans historiques.

Une grande partie de la conquête du pays passe par les menus, où le joueur possède une certaine liberté d’action : accumuler différentes ressources, améliorer la défense de ses territoires, nouer des alliances, recruter de nouveaux officiers ou rendre visite au marchand pour s’équiper. Pour rythmer la partie gestion, des conseils de guerre sont organisés tous les six mois. Ils donnent l’occasion pour le dirigeant de fixer des objectifs, avec expérience à la clé, et de faire le point sur la situation globale. Même si Dynasty Warriors 9 Empires n’est pas aussi profond qu’un Total War, l’ensemble fonctionne et permet d’alterner entre deux batailles d’envergure pour conquérir de nouveaux territoires.

Quelles sont les nouveautés par rapport à Dynasty Warriors 9 ?

Dynasty Warriors 9 Empires propose tous les officiers du neuvième épisode, offrant de nombreux styles de combat lors des affrontements. Au cours de ceux-ci, l’accent est mis sur la prise de positions. Puisqu’il est impossible de foncer directement vers le chef ennemi, il faut prendre d’assaut catapultes et béliers, forcer les portes d’une forteresse ou utiliser un grappin pour escalader ses remparts. Pour pimenter les combats, des plans secrets font aussi leur apparition. On peut les sélectionner avant le début de chaque bataille et ils permettent d’obtenir de précieux avantages. L’armée adverse peut également utiliser des plans, comme l’invocation de tornades dans la zone d’affrontement. Le joueur doit alors accomplir des objectifs secondaires en temps limité pour l’en empêcher.

Bien que Dynasty Warriors 9 Empires soit revenu à une présentation plus classique, le monde ouvert n’a pas complètement disparu. Il est en effet possible d’explorer librement la Chine en sélectionnant l’option appropriée dans le menu. Le joueur peut alors en profiter pour se lier d’amitié avec les personnages, les recruter ou s’entraîner en terrassant des bandits locaux et des animaux sauvages. Cette exploration est malheureusement très limitée car le monde ouvert s’avère vide. Il est finalement plus rapide d’échanger avec les autres personnages en passant par les menus.

La Switch est-elle à la hauteur des ambitions d’Omega Force ?

La Switch a déjà accueilli de multiples Musō (Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau, Samurai Warriors 5) dont le volet technique ne s’est pas toujours montré à la hauteur. Malheureusement, Dynasty Warriors 9 Empires perpétue cette tradition et se révèle moins recommandable sur la console de Nintendo que sur ses concurrentes. Les textures sont sommaires, les modélisations sont simplifiées et les éléments du champ de bataille apparaissent au dernier moment. Mais surtout, le framerate est trop instable et n’atteint pas les trente FPS en combat. Le confort de jeu se trouve alors grandement altéré.

La partie technique tire le jeu vers le bas, qui aurait pourtant pu s’épanouir sur la console. Le découpage en mois, la gestion du royaume ou l’aspect générateur d’histoires, avec des alliances et rivalités au cours des combats, se prêtent bien à de courtes sessions nomades. Il reste tout de même un jeu solide, qui ne bouleverse par la formule établie des Empires malgré quelques ajouts bienvenus de Dynasty Warriors 9.

Dynasty Warriors 9 Empires (Switch)

Acheter Dynasty Warriors 9 Empires au meilleur prix

[aawp box= »B08KJ76P3K, B08KHBPTD2, B08KH77XRN »]

1 commentaire

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À lire aussi

« Shin Megami Tensei V: Vengeance » sortira le 21 juin 2024 sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series X, Xbox One, Nintendo Switch...

Au cours du Nintendo Direct: Partner Showcase du 21 février 2024, Atlus a annoncé Shin Megami Tensei V: Vengeance. Cette version améliorée du classique du JRPG sortira le 21 juin 2024. On l'attend sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series X, Xbox One, Nintendo Switch et PC. PLAION distribuera les éditions physiques en France.

« Farming Simulator Kids » sortira le 26 mars 2024 sur Nintendo Switch, Android et iOS

GIANTS Software vient de fixer la date de lancement de Farming Simulator Kids. La simulation agricole destinée aux tout petits sortira le 26 mars 2024. On l'attend sur Nintendo Switch, Android et iOS. Pour l'heure, l'éditeur n'a toutefois pas détaillé le prix de sortie. Une édition physique sera aussi disponible, distribuée en France par PLAION.

« Outward: Definitive Edition » sortira sur Nintendo Switch le 28 mars 2024

PLAION vient de fixer la date de lancement d'Outward: Definitive Edition sur Nintendo Switch. À la fois action-RPG et jeu de survie, le titre de Nine Dots Studio, ici porté par Sneaky Box, sortira le 28 mars 2024. Pour l'heure, l'éditeur n'a pas annoncé le prix de sortie, mais on sait d'ores et déjà que les DLC The Soroboreans et Three Brothers seront inclus.

« Ys X: Nordics » sortira en Europe pendant l’automne 2024 sur PlayStation 5, PlayStation 4, Nintendo Switch et PC

NIS America vient d'annoncer le lancement d'Ys X: Nordics en Europe. L'action-RPG de Nihon Falcom, qui comportera une version française, sortira chez nous pendant l'automne 2024. On l'attend sur PlayStation 5, PlayStation 4, Nintendo Switch et PC. PLAION distribuera les éditions physiques.

THE400 Mini. PLAION dévoile la liste complète des vingt-cinq jeux préinstallés sur l’ordinateur miniaturisé d’Atari

En attendant la sortie de THE400 Mini, miniaturisation de l'Atari 400 de 1979, PLAION dévoile la liste des vingt-cinq jeux inclus à l'ordinateur. Pour rappel, il sera disponible en France le 28 mars 2024 au prix de 119,99 €. L'utilisateur pour charger ses propres ROM via USB.