Test d’« Arzette: The Jewel of Faramore » sur Steam Deck et PC. Un vibrant hommage aux « Zelda » du CD-i

Avez-vous essayé de prononcer Seedy Eye Software, le nom du studio, à haute voix ?

Test d’Arzette: The Jewel of Faramore réalisé sur Steam Deck et PC à partir d’une version fournie par l’éditeur.

Depuis le 14 février 2024, Arzette: The Jewel of Faramore est disponible au téléchargement sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series X, Xbox One, Nintendo Switch et PC, édité par Limited Run à partir de 19,50 €. La date de lancement y est peut-être pour quelque chose : Seedy Eye Software, éperdument amoureux des épisodes CD-i de The Legend of Zelda, leur adresse une carte de Saint-Valentin d’une grande tendresse.

Test d’Arzette: The Jewel of Faramore sur Steam Deck et PC

Link: The Faces of Evil, Zelda: The Wand of Gamelon et Zelda’s Adventure, édités par Philips pour CD-i, ont rencontré un immense succès sur YouTube dans les années 2010. Par l’intermédiaire du Joueur du Grenier en France, Angry Video Game Nerd aux États-Unis et d’innombrables « YouTube poops », l’étrange trilogie a bercé l’enfance de nombreux internautes, par le biais du sarcasme uniquement. Étant donné la réputation des œuvres auxquelles il rend hommage, il aurait semblé logique qu’Arzette: The Jewel of Faramore prenne la forme d’une satire. Il n’en est pourtant rien, le jeu d’aventure de Seedy Eye Software rendant en réalité un vibrant hommage à ces épisodes tristement célèbres de The Legend of Zelda.

En l’absence de licences officielles, les personnages de Nintendo n’apparaissent pas dans le jeu, bien qu’on les reconnaisse en filigrane. L’histoire développe de toute façon sa propre mythologie. Le joueur incarne Arzette, princesse de Faramore qui a jadis scellé le seigneur Daimur dans le Livre d’Oakurin. Dix ans plus tard, le Joyau de Faramore, qui maintenait l’ouvrage scellé, se brise. L’héroïne n’a alors d’autre choix que de rassembler ses cinq fragments pour rétablir la paix dans le royaume.

Dans l’esprit des jeux CD-i

Sur le terrain de l’écriture, Arzette: The Jewel of Faramore surprend positivement. Les références aux jeux CD-i sont bien évidemment multiples, y compris à Hotel Mario. Mais jamais Seedy Eye Software ne cède à la facilité de paraphraser l’infinité de mèmes. Et bien qu’il ne manque pas d’humour, grâce à une galerie de personnages tous plus loufoques les uns que les autres, le titre n’a rien d’une comédie. D’ailleurs, l’une des animatiques se révèle particulièrement émouvante, tout en véhiculant les maladresses attendrissantes des jeux d’origine.

À ce propos, les fameuses animations qui ont fait la renommée de la trilogie sont ici nombreuses et tout aussi exagérées. Réalisées dans le style pour le moins singulier d’Animation Magic, elles reproduisent à merveille l’expérience d’il y a désormais plus de trente ans. L’esthétique, le ton, l’énergie… Tout y est ! On regrette seulement l’absence de doublages en français, tandis que les sous-titres dans notre langue sont truffés de fautes. Mais ces séquences véhiculent l’esprit du CD-i avec une authenticité troublante.

Un gameplay largement affiné

Manette en main, Arzette: The Jewel of Faramore reproduit aussi l’expérience de Link: The Faces of Evil et Zelda: The Wand of Gamelon, prenant la forme de jeux d’aventure représentés à la façon de jeux de plateforme 2D. Pour ouvrir l’accès à de nouveaux niveaux, Arzette réalise diverses quêtes et obtient des compétences supplémentaires, telles des magies élémentaires qui ouvrent des barrières ou un double-saut. Les mécaniques donnent toutefois infiniment plus de plaisir que sur CD-i, Seedy Eye Software ayant largement facilité la progression. On pense aux points de contrôle intermédiaires qui évitent de recommencer les mêmes niveaux ad vitam æternam, mais aussi aux masques de collision plus simples à déterminer.

Le titre conserve quelques soucis d’époque, à commencer par la difficulté à distinguer, dans une bien moindre mesure, les plateformes au milieu d’arrière-plans détaillés. En l’absence d’indications claires sur l’objectif à suivre, la progression se révélant étonnamment ouverte, on tourne parfois en rond dans les niveaux que l’on a déjà visitées, occasionnant d’innombrables allers-retours. Mais la difficulté est à la portée de quiconque est rodé aux jeux d’exploration et autres Metroidvania.

L’aventure s’étale sur moins de trois heures en ligne droite et le double environ si l’on vise les 100%. Arzette: The Jewel of Faramore n’a donc rien d’insurmontable, au contraire des jeux d’origine, truffés de bonnes idées mais finalement infernaux. Les joueurs peuvent, s’ils le souhaitent, opter pour un mode dit « casual » dans lequel les ennemis abandonnent parfois des cœurs qui remplissent les points de vie. Avec de telles options, le destin des épisodes CD-i de The Legend of Zelda aurait peut-être grandement différé. Qui sait ?

Notre avis | 7

Note : 7 sur 10.

Avec Arzette: The Jewel of Faramore, Seedy Eye Software retranscrit admirablement l’esprit des hors-séries de The Legend of Zelda parus sur CD-i. On retrouve leur esthétique, leur côté pataud et leurs mécaniques de gameplay, corrigées pour l’occasion. En résulte un hommage sincère et touchant à des jeux moqués sur Internet depuis des dizaines d’années. Voilà à quoi auraient pu ressembler ces étranges épisodes avec légèrement plus de soin. Une véritable lettre d’amour à des jeux qui n’en reçoivent que très peu.

On aime

  • L’hommage à des jeux mal-aimés
  • L’écriture qui surprend
  • L’authenticité des animatiques
  • Le gameplay corrigé

On n’aime pas

  • Les innombrables allers-retours
  • Le manque d’indications claires
  • Le manque de lisibilité parfois

Merci d’avoir lu notre test d’Arzette: The Jewel of Faramore sur Steam Deck et PC.

Lire aussi | Les meilleurs jeux vidéo de 2024. Tous nos tests classés par note

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À lire aussi

La compilation « Felix the Cat » est désormais disponible sur PlayStation 5, PlayStation 4 et Nintendo Switch, au prix élevé de 24,99 €

Konami vient d'annoncer la disponibilité dès aujourd'hui, 28 mars 2024, de Felix the Cat. La compilation regroupe les jeux éponymes sortis sur NES et Game Boy, il y a plus de trente ans. L'émulation passe par ailleurs par le Carbon Engine de Limited Run Games. Le titre est disponible au téléchargement sur PlayStation 5, PlayStation 4 et Nintendo Switch au prix étonnamment élevé de 24,99 €.

« Rugrats: Adventures in Gameland ». « Les Razmoket » feront leur retour le 16 août 2024 sur NES, PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox...

Limited Run vient d'annoncer la sortie de Rugrats: Adventures in Gameland. Sous licence officielle « Les Razmoket », le jeu d'action de The MIX Games et Wallride sortira le 16 août 2024. On l'attend sur NES, PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series X et PC. Pour l'heure, on ne connaît pas le prix des éditions numériques.

Podcast Actua. Avec « Arzette: The Jewel of Faramore », des amoureux du CD-i rendent hommage à « Zelda »

Bienvenue dans le premier podcast d'Actua, consacré à Arzette: The Jewel of Faramore. Le jeu d'aventure de Seedy Eye Software est disponible au téléchargement depuis le 14 février 2024 sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series X, Xbox One, Nintendo Switch et PC, au prix de 19,50 €. Des éditions physiques distribuées par Limited Run suivront à partir de 34,99 $, pour toutes les versions sauf PC. Le titre prend la forme d'un hommage à Link: The Faces of Evil, Zelda: The Wand of Gamelon et Zelda's Adventure, les hors-séries CD-i de The Legend of Zelda.

Les sorties de la semaine du 12 au 18 février 2024 : « Mario vs. Donkey Kong », « Skulls & Bones », « Tomb Raider...

Quelles sont les sorties de la semaine du 12 au 18 février 2024 ? Cette semaine sera notamment marquée par la sortie de Skull and Bones le 16 février 2024, pour la première fois présenté lors de la conférence d'Ubisoft à l'E3 2017. Sa sortie, initialement annoncée pour l'automne 2018, a finalement été décalée de… plus de cinq ans !

Les meilleurs jeux vidéo de 2024. Tous nos tests classés par note

Quels sont les meilleurs jeux vidéo de 2024 ? Vous trouverez ci-dessous tous nos tests des jeux du moment, classés par note, de dix à zéro, puis par ordre alphabétique. Ce classement sera mis à jour tout au long de l'année, au fil de nos publications.
Test d'Arzette: The Jewel of Faramore réalisé sur Steam Deck et PC à partir d'une version fournie par l'éditeur. https://www.youtube.com/watch?v=tMtjAP_4a3c Depuis le 14 février 2024, Arzette: The Jewel of Faramore est disponible au téléchargement sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series X, Xbox One, Nintendo Switch...Test d'« Arzette: The Jewel of Faramore » sur Steam Deck et PC. Un vibrant hommage aux « Zelda » du CD-i