samedi 10 décembre 2022
Tests et aperçusTest de The DioField Chronicle. Tactics-RPG ou stratégie en temps réel ?

Test de The DioField Chronicle. Tactics-RPG ou stratégie en temps réel ?

Test de The DioField Chronicle réalisé le 4 octobre 2022 sur PlayStation 5 à partir d’une version fournie par l’éditeur.

Les amateurs de tactics-RPG ont de quoi se réjouir en 2022, entre Triangle Strategy qui s’inspire des classiques du genre et Tactics Ogre: Reborn. Un autre invité est cependant apparu en catimini : The DioField Chronicle, conçu par le studio Lancarse, qui s’est déjà illustré cette année avec Monark. À première vue, le titre rappelle plusieurs glorieux jeux de l’éditeur, il possède quelques atouts pour essayer de tracer sa propre voie.

Test de The DioField Chronicle

L’île de DioField ne connaît pas la période la plus calme de son histoire. Aux machinations politiques internes s’ajoute la pression exercée par ses deux royaumes voisins, très intéressés par les ressources présentes sur l’île. Dans ce contexte trouble, Andrias Rhondarson et Frederet Lester rejoignent une troupe de mercenaires, rapidement impliquée dans des événements bien plus importants qu’ils n’y paraissent.

La présentation du jeu est-elle originale ?

The DioField Chronicle propose une histoire et un univers qui peuvent paraître familiers aux fans du genre. Passé détaillé, complots, guerres aux conséquences dramatiques, personnages à la moralité ambiguë… Le titre navigue en terrain connu, et il le fait plutôt bien en offrant toujours ce qu’il faut pour motiver à progresser. Cependant, la nature plus modeste du jeu signifie qu’il raconte plus qu’il ne montre. Une grande partie de l’intrigue se déroule au cours des cinématiques stylisées entre les missions, ou par le biais de dialogues rapides entre les personnages.

Si l’impression de regarder des dioramas évoque Triangle Strategy, The DioField Chronicle n’opte pas pour l’effet HD-2D de ce dernier. La direction artistique se rapproche plutôt des jeux à la Warhammer, notamment lorsque la caméra s’éloigne pour la vue tactique et que les personnages sont représentés par de véritables figurines. À la bande-son, Ramin Djawadi et Brandon Campbell, connus pour leur travail sur Game of Thrones, livrent une partition classique mais efficace, correspondant à l’univers fantastique du titre.

The DioField Chronicle se joue-t-il comme un tactics-RPG classique ?

L’originalité la plus notable de The DioField Chronicle se situe du côté des combats. Le jeu ne propose pas de grille isométrique ou de tour-par-tour, mais des déplacements libres et en temps réel. Le gameplay est alors plus proche d’un RTS où le joueur donne des ordres à ses quatre unités présentes sur le champ de bataille. En face, l’intelligence artificielle fait apparaître de petits groupes d’ennemis au fur et à mesure de la mission en cours. Parfois, cela a pour conséquence de prendre le joueur par surprise car il ne peut pas anticiper sur le long terme. Mais cette méthode permet de ne pas déséquilibrer les affrontements.

Ces derniers insistent beaucoup sur le placement des unités. Par exemple, attaquer dans le dos un ennemi permet d’infliger plus de dégâts. Une certaine monotonie finit malheureusement par s’installer, car les développeurs ont des difficultés à varier les objectifs et les situations. The DioField Chronicle peut néanmoins compter sur des combats rapides, avec des missions se terminant en quelques minutes. Tout le monde peut avancer à son rythme, selon son expérience de joueur. Les personnes peu habituées au genre peuvent ainsi utiliser les checkpoints présents à chaque tournant majeur des batailles, ensuite accessibles à tout moment pour rattraper d’éventuelles erreurs.

Quelle profondeur tactique apportent les différentes unités ?

Tous les héros du jeu sont répartis parmi quatre catégories : fantassins, cavaliers, tireurs à distance et magiciens. Leurs caractéristiques différentes, comme la portée d’attaque ou la vitesse de déplacement, doivent être prises en compte pour triompher. Ces personnages peuvent aussi avoir recours à plusieurs techniques spéciales liées non pas à leur niveau mais à leur arme. Associée à plusieurs arbres de compétences, la marge laissée au joueur pour personnaliser son équipe est bien présente.

Sur le terrain, il est tout à fait possible de profiter de ces différences entre héros. Chaque unité peut ainsi être soutenue par une autre qui n’est pas utilisée, et recourir à ses techniques spéciales voire échanger sa place en cas d’urgence. L’utilisation des techniques est d’ailleurs fortement encouragée. Chaque ennemi vaincu lâche des orbes rendant de la vie ou des points de compétences, favorisant un style très offensif. En dernier ressort, les personnages possèdent de puissantes invocations aux effets variés : dégâts de zone, soin etc.

Notre avis

Test de The DioField Chronicle - Note

6

The DioField Chronicle est un jeu plaisant à jouer, avec une véritable volonté d’expérimenter un nouveau style de jeu en temps réel. Cette proposition de gameplay originale bénéficie aussi d’une présentation solide, que ce soit du côté du scénario ou de la bande-son. Cependant, Lancarse ne semble pas être allé au bout de sa démarche. Le titre est alors coincé entre des idées nouvelles, qui ne convainquent pas pleinement, et l’ombre des classiques du genre auxquels la comparaison est inévitable. The DioField Chronicle reste néanmoins une curiosité capable de satisfaire les joueurs aventureux, ne serait-ce que pour patienter entre deux RPG plus ambitieux de la maison Square Enix.

Articles similaires

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Test de The DioField Chronicle réalisé le 4 octobre 2022 sur PlayStation 5 à partir d'une version fournie par l'éditeur. https://www.youtube.com/watch?v=5-VzSgYOFbg Les amateurs de tactics-RPG ont de quoi se réjouir en 2022, entre Triangle Strategy qui s'inspire des classiques du genre et Tactics Ogre: Reborn. Un...Test de The DioField Chronicle. Tactics-RPG ou stratégie en temps réel ?