Test de « New Joe & Mac: Caveman Ninja » sur Switch. Un remake doit-il favoriser la fidélité ou l’accessibilité ?

Tandis que Joe et Mac sont absents de leur village, toutes les femmes sont enlevées par d'autres hommes préhistoriques. Ce duo de ninjas de l'âge de pierre vole à leur rescousse en combattant des dinosaures de toutes sortes.

Test de New Joe & Mac: Cavemania Ninja réalisé sur Switch à partir d’une version fournie par l’éditeur.

Après Toki, Mr. Nutz Studio remet au goût du jour un autre classique de l’arcade japonaise. Data East est à l’honneur aujourd’hui car New Joe & Mac: Caveman Ninja a droit au même traitement. On le retrouve plus beau que jamais avec des sprites entièrement dessinés à la main. Mais au-delà de son aspect graphique, est-il devenu plus facile d’accès au détour de ce remake ?

Test de New Joe & Mac: Caveman Ninja

New Joe & Mac: Caveman Ninja possède le même synopsis qu’il y a trente-un-ans. Les joueurs incarnent les bien-nommés Joe et Mac, qui donnent leurs noms au titre, absents de leur village tandis que toutes les femmes se font kidnapper. Ils doivent ainsi les libérer en combattant de nombreux néandertaliens et dinosaures, au long des quelques niveaux qui composent l’aventure. Certains possèdent d’ailleurs des embranchements.

Le jeu d’origine a connu de multiples conversions à l’époque. Il est notamment célèbre pour la gestion de sa barre de vie, très similaire à Adventure Island. En plus de perdre des points quand on est touché, la barre de santé du personnage se vide progressivement à cause de la faim. Il faut donc constamment ramasser de la nourriture. Celle-ci apparaît après avoir vaincu un ennemi : pommes, parts de pizza, sushis, gigots…

On peut également ramasser et utiliser quelques armes différentes. Elles apparaissent dans des œufs de dinosaures de façon aléatoire, ne permettant pas toujours d’établir une stratégie. Marteaux, roues de pierre et autres boomerangs sont plus ou moins efficaces selon le boss que l’on affronte. Par ailleurs, le joueur peut charger son attaque pour augmenter ses dégâts, mais il est immobilisé s’il attend trop longtemps. De plus, pendant une charge, Joe et Mac ne peuvent pas effectuer leur saut périlleux de ninja, indispensable pour éviter certains pièges.

De quelle manière New Joe & Mac: Caveman Ninja modernise-t-il le jeu ?

La principale nouveauté de New Joe & Mac: Caveman Ninja est son aspect graphique. On appréciait particulièrement les sprites d’origine en pixel art, mais ceux du remake sont d’une grande fidélité. Le rendu est d’ailleurs légèrement plus coloré. On retrouve l’esprit du jeu d’antan, notamment dans les expressions faciales. Mais comme pour Toki, on regrette un peu l’absence d’ombres qui donne parfois l’impression que les objets ne font pas partie du décor. Les animations, souvent simples, sont au moins très fluides.

Les musiques ont bien sûr fait l’objet d’une nouvelle interprétation également. On redécouvre avec plaisir les mélodies d’antan, mais le mixage audio n’est pas toujours parfait non plus. On pense au son des chutes d’eau, assourdissant, dès lors que l’on en croise une.

Mais au-delà de la réalisation, New Joe & Mac: Caveman Ninja se dote surtout d’un nouveau mode de jeu. Le titre d’origine est tel quel dans le mode Arcade, mais il s’agit d’un jeu extrêmement court… quand on le maîtrise, bien entendu. Dans le mode Extend, Mr. Nutz Studio a remixé les niveaux pour qu’ils soient plus longs. On a alors davantage l’impression de jouer à un jeu de plateforme. Ce mode nous rappelle un peu la version NES qui, comme souvent avec cette console, différait grandement de l’original.

Par ailleurs, Microids précise que d’autres modes seront disponibles début 2023 : un Boss Rush, un Entraînement et un Speedrun. Ceux-ci font la part belle à la performance, mais aucun ne semble avoir vocation a réduire la difficulté. De nouveaux niveaux seront alors ajoutés au mode Extend.

Rend-il plus accessible ce classique de l’arcade ?

Mais qu’attend-on surtout d’un remake d’un jeu d’arcade des années 90 ? Qu’il soit fidèle ou qu’il soit plus facile d’accès ? Car pour notre part, on aurait aimé pouvoir en profiter également dans des conditions plus souples. Pour finir New Joe & Mac: Caveman Ninja, on ne dispose que de trois crédits, de trois vies chacun. Malgré notre amour pour l’arcade, on ne peut pas s’empêcher de trouver ce système obsolète, surtout dans un usage domestique. D’autant plus qu’une sauvegarde permet en l’occurrence de reprendre sa partie plus tard. Mais elle disparaît dès lors que l’on a perdu toutes ses vies.

La vision d’auteur n’est finalement pas une réponse adéquate ici. En 1991, les développeurs avaient l’objectif d’engloutir les crédits, donc l’argent, des joueurs. Et on le voit dans de nombreux portages de jeux d’arcade, de shoot ’em up notamment, il existe de multiples façons d’adapter cette logique à un jeu « premium ». Les crédits illimités en sont unes mais pas la seule. Par exemple, Mr. Nutz Studio aurait pu offrir un crédit supplémentaire au total de crédits disponibles toutes les heures de jeu. Treasure ou CAVE le font, pour ne citer que quelques spécialistes du genre.

New Joe & Mac: Caveman Ninja est donc difficile à partager en coop. Un parent qui aurait aimé faire découvrir le titre à son enfant pourrait avoir des difficultés à le convaincre. La difficulté n’est pas modulable, un Game Over renvoie au début et les contrôles sont ce qu’ils sont. Tant d’années après, se présentait une excellente occasion de moderniser légèrement un jeu qui, déjà à l’époque, ne brillait pas spécialement par son progressisme. Mais Mr. Nutz Studio ne l’a pas pleinement saisie.

Plus loin | Lire aussi le test de Taikenban

Notre avis | 4

Note : 4 sur 10.

New Joe & Mac: Caveman Ninja devrait mettre en gaieté les vieux de la vieille. On prend toujours du plaisir à retrouver une série qui a bercé notre enfance. Mais le titre n’est malheureusement pas inclusif pour ceux qui aimeraient le découvrir aujourd’hui. En dehors de son aspect graphique, des assets dessinés à la main remplaçant ceux en pixel art, on est face au jeu d’arcade tel qu’il était en 1991. On doit au moins saluer sa fidélité.

Mais des options pour moduler sa difficulté auraient été extrêmement bienvenues. Mr. Nutz Studio n’a peut-être pas osé altérer le jeu d’origine. Peut-être était-ce même une condition de Data East, qui sait ? Mais on comprendrait que de nombreux joueurs n’aient pas la motivation pour y jouer. Joe & Mac: Caveman Ninja n’ayant jamais été une « légende » de l’arcade, il y avait largement la place pour améliorer et moderniser sa formule.

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À lire aussi

Des éditions physiques de « Golazo! 2 Deluxe: Complete Edition » sortiront sur PlayStation 5 et Nintendo Switch le 11 avril 2024

Meridiem Games vient d'annoncer des éditions physiques pour Golazo! 2 Deluxe: Complete Edition. Elles seront disponibles sur PlayStation 5 et Nintendo Switch le 11 avril 2024. Ces éditions complètes incluront le jeu de base et ses trois DLC. En France, Microids se chargera de la distribution mais la société française n'a pour le moment pas communiqué les prix de lancement. Pour rappel, Golazo! 2 est d'ores et déjà disponible au téléchargement sur PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et PC contre 14,99 €, depuis le 1er septembre 2022.

Test d’« Astérix & Obélix : Baffez-les Tous ! » sur Xbox Series X. Un beat ’em all absolument magnifique, mais qu’est-ce qu’on s’ennuie...

Depuis le 2 décembre 2021, Astérix & Obélix : Baffez-les Tous ! est disponible sur PlayStation 4, Xbox One, Switch et PC au prix de lancement de 24,99 €. Le beat 'em all, réalisé par Mr. Nutz Studio sous la houlette de Microids, reproduit fidèlement l'esthétique de la bande dessinée de René Goscinny et Albert Uderzo. Mais au-delà de son aspect graphique séduisant, l'ennui point dès les premières minutes de jeu.

Test de « Tintin Reporter : Les Cigares du Pharaon » sur PC. Non, l’adaptation de Pendulo Studios n’est pas un échec absolu

Depuis le 7 novembre 2023, Tintin Reporter : Les Cigares du Pharaon est disponible sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X et PC à partir de 39,99 €. Le jeu d'aventure de Pendulo Studios s'est malheureusement distingué par un lancement chaotique rappelant celui de Blacksad: Under the Skin, aussi édité par Microids. Après avoir pris en main le logiciel, on confirme et regrette son manque de finitions. Mais il possède aussi des qualités, notamment sa fidélité à l'œuvre de Hergé.

« Goldorak : Le Festin des Loups ». En attendant la sortie du 14 novembre 2023, Microids partage une bande-annonce de lancement

En attendant la sortie de Goldorak : Le Festin des Loups, Microids diffuse une bande-annonce de lancement. Le beat 'em all d'Endroad sera disponible le 14 novembre 2023 sur PlayStation 5, Xbox Series X et PC. L'éditeur précise que les versions PlayStation 4 et Xbox One sortirons « très prochainement ». Sur Switch, on l'attend pour 2024.

« Astérix & Obélix : Baffez-les Tous ! 2 ». Microids diffuse une bande-annonce de gameplay de son beat ’em all

En attendant la sortie d'Astérix & Obélix : Baffez-les Tous ! 2, Microids diffuse une nouvelle bande-annonce de gameplay. Le beat 'em all, réalisé par Mr Nutz Studio, sortira le 13 novembre 2023. On l'attend sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X, Switch et PC en éditions numériques. Des éditions physiques suivront le 30 novembre 2023. L'éditeur n'a pas encore précisé le prix de lancement.
Test de New Joe & Mac: Cavemania Ninja réalisé sur Switch à partir d'une version fournie par l'éditeur. https://www.youtube.com/watch?v=Lkg1IBf__kk Après Toki, Mr. Nutz Studio remet au goût du jour un autre classique de l'arcade japonaise. Data East est à l'honneur aujourd'hui car New Joe & Mac:...Test de « New Joe & Mac: Caveman Ninja » sur Switch. Un remake doit-il favoriser la fidélité ou l'accessibilité ?