mardi 4 octobre 2022
Tests et aperçusTest de JoJo's Bizarre Adventure: All-Star Battle R. Peut-il dépasser le cercle des fans de JoJo ?

Test de JoJo’s Bizarre Adventure: All-Star Battle R. Peut-il dépasser le cercle des fans de JoJo ?

Test de JoJo’s Bizarre Adventure: All-Star Battle R réalisé le 9 septembre 2022 sur Xbox Series X à partir d’une version fournie par l’éditeur.

  • Développé par CyberConnect2, édité par Bandai Namco
  • Sorti le 2 septembre 2022
  • PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X, Switch, PC
  • Sous-titré en français
  • PEGI 12

JoJo’s Bizarre Adventure: All-Star Battle, uniquement disponible sur PlayStation 3, a longtemps suscité le désir d’un portage next-gen. Ce souhait est enfin réalisé avec une version améliorée : JoJo’s Bizarre Adventure: All-Star Battle R. Le jeu de combat de CyberConnect2 est désormais disponible sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X, Switch et PC. Avec du contenu inédit et de nouvelles mécaniques, il pourrait presque se faire une place dans le cercle du fighting game, à condition d’améliorer l’expérience en ligne toutefois.

Test de JoJo’s Bizarre Adventure: All-Star Battle R

JoJo’s Bizarre Adventure: All-Star Battle R est ce que l’on appelle un « Dream Match », c’est-à-dire que ses combattants peuvent s’affronter en dépit de la cohérence scénaristique. On peut donc parfaitement imaginer un match entre Jonathan Joestar et Josuke Higashikata 8. Les cinquante personnages sont issus des huit parties du manga, avec très peu de personnages secondaires. Comme chacun possède ses propres mécaniques, tout le monde peut trouver un main en fonction de ses préférences.

S’agit-il d’un jeu de combat accessible aux nouveaux joueurs ?

JoJo’s Bizarre Adventure: All-Star Battle R est de toute façon très facile à prendre en main. Les compétences de chaque personnage sont simples à réaliser. Les nouveaux-venus peuvent profiter d’un combo de coups rapides se concluant sur une attaque fabuleuse, les « supers » de la maison. Les joueurs plus confirmés ont à disposition des coups faible, moyen et puissant pour enchaîner ainsi qu’une attaque dite super fabuleuse, qui consomme deux jauges de super. Celle-ci se déclenche de la même manière pour chaque personnage : un quart de cercle vers l’avant suivi des trois touches d’attaque en même temps. Cette base commune permet d’appréhender l’immense roster du jeu sans s’y perdre.

Mais le titre dévoile aussi la profondeur de son gameplay aux joueurs avancés, grâce à son esquive stylée notamment qui ouvre la garde. Par ailleurs, chaque combattant possède ses propres mécaniques qu’il convient de bien connaître pour tirer parti au mieux de son personnage. L’un d’entre eux peut se soigner, un autre peut se protéger sous un tas de sable… Les différentes compétences ne sont de toute façon pas un mystère pour quiconque connaît l’univers de Hirohiko Araki.

Enfin, les arènes disposent de pièges. Il est possible de les déclencher en fonction de la zone où l’on se déplace pour infliger des dégâts à l’adversaire. Par exemple, un chandelier peut s’effondrer dans l’un des niveaux ou des chars peuvent percuter les personnages au beau milieu d’une course. Ces événements sont également inspirés de l’œuvre d’origine et rythment les parties. On n’atteint pas la démesure d’un Super Smash Bros. où un stage se retrouve subitement sens dessus dessous, mais il faut tout de même les prendre en compte.

Test de JoJo's Bizarre Adventure: All-Star Battle R - Capture
Ici, Josuke Higashikata 8 (JoJolion) et son Stand, Soft & Wet, affrontent l’emblématique Jotaro Kujo (Stardust Crusaders).

Quelles sont les nouveautés par rapport à la version PlayStation 3 ?

La principale « nouveauté » de JoJo’s Bizarre Adventure: All-Star Battle R est d’ordre technique. À première vue, si l’on compare les captures d’écran, la différence n’est pas flagrante. Mais en mouvement, l’apport de cette mouture est immense parce que la version PlayStation 3 ne dépassait pas les trente FPS. Aujourd’hui, on profite du confort des soixante FPS et de la 4K sur les systèmes qui en sont capables. Dans nos conditions de test sur Xbox Series X, on a toutefois trouvé les temps de chargement légèrement longs.

L’autre ajout de taille provient des soutiens que l’on peut utiliser au milieu d’un combat. En plus de son personnage, le joueur choisit désormais un allié qu’il est possible d’invoquer en cours de partie. Étant donné le grand nombre de personnages disponibles, les possibilités s’avèrent immenses. Les possibilités d’usage aussi parce que l’on peut s’en servir pour interrompre un combo, par exemple, ou le parfaire si l’on est en phase offensive. Un dash jump enfin, en sautant pendant le début d’une course ou d’un dash vers l’arrière, peut surprendre un adversaire.

Dix nouveaux personnages font enfin leur apparition, issus de différents arcs de JoJo’s Bizarre Adventure… et de Baoh le visiteur. Le mode solo est aussi remplacé par un système de tableaux. Chaque partie de la série est le théâtre de différents affrontements, représentés par des tableaux que l’on attaque dans l’ordre que l’on souhaite. Après un certain nombre, on accède à un boss. Ces combats donnent lieu à différentes missions pour déverrouiller du contenu (utiliser telle attaque…) et sont généralement sous conditions (la santé se régénère…). On les apprécie particulièrement car certains sont iconiques, d’autres mettent en scène des affrontements inédits. Dio Brando peut être confronté à Giorno Giovanna, donnant lieu à des répliques originales.

Faut-il être un adepte de JoJo’s Bizarre Adventure pour l’apprécier ?

On peut parfaitement apprécier JoJo’s Bizarre Adventure: All-Star Battle R sans être un adepte, mais les risques de spoiler le manga ou l’anime sont immenses. Le titre est effectivement et évidemment pensé pour les fans. Du choix des personnages aux noms des attaques, en passant par l’habillage tout entier, ce jeu de combat respire la passion. On connait le respect de CyberConnect2 pour les adaptations d’anime en jeu vidéo (Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba – The Hinokami Chronicles), mais l’ensemble fourmille de détails extrêmement appréciables.

De plus, au fil des différents tableaux, le joueur obtient de l’argent qu’il peut dépenser. Il peut acheter des effets de soutien très utiles en combat, ou différents collectables. Ainsi, on récolte petit à petit de nombreuses illustrations et les différentes modélisations des personnages à admirer sous tous les angles. On peut même personnaliser son combattant en choisissant sa provocation ou encore sa JoJo pose de victoire. Ces éléments n’ont évidemment du sens que pour quiconque est familier avec l’univers.

Les échanges entre personnages en amont des combats sont également une gourmandise que l’on n’apprécie qu’à condition d’avoir les codes. On a trouvé particulièrement intéressantes les interactions entre deux JoJo venus d’époques différentes, voir du même personnage en différentes versions. Les rivalités de l’œuvre d’origine se poursuivent enfin ici, comme celle qui oppose Iggy et Jean-Pierre Polnareff, par exemple.

Capture d'écran de JoJo's Bizarre Adventure: All-Star Battle R
Jolyne, la vedette de Stone Ocean (actuellement en cours de diffusion), effectue ici une attaque fabuleuse à l’aide de son Stand : Stone Free.

JoJo’s Bizarre Adventure: All-Star Battle R peut-il dépasser le cercle des fans de JoJo’s Bizarre Adventure ?

Ainsi, le titre de CyberConnect2 possède presque tout ce dont un jeu de combat a besoin pour faire l’unanimité. Il est facile d’accès mais dispose d’une profondeur insoupçonnée. Il exploite merveilleusement la licence JoJo’s Bizarre Adventure avec une richesse rare. Techniquement, il s’agit en plus d’une version nettement améliorée depuis sa sortie PlayStation 3. Les modalités de jeu sont enfin intéressantes : avec ou sans soutien, en duel ou en 3c3… On peut dénoter quelques déséquilibres parfois, mais rien qui ne se corrige à l’aide d’un patch.

La dimension en ligne n’est hélas pas à la hauteur. Non seulement les modes sont rachitiques, mais l’expérience est souvent désagréable à cause du delay netcode. On ne comprend pas ce choix à l’heure où le moindre portage Neo·Geo intègre d’office le rollback. Dans les faits, les combats en ligne ont parfois été gâchés par des ralentissements. Comme on ne peut pas filtrer la recherche en fonction de la qualité de la connexion, on ne peut finalement pas y échapper. Cela peut donc nuire à l’ampleur e-sportive que pourrait prendre JoJo’s Bizarre Adventure: All-Star Battle R, mais son avenir est toujours entre les mains de CyberConnect2. Affaire à suivre.

Notre avis

Note : 7 sur 10.
Illustration de Note de JoJo's Bizarre Adventure: All-Star Battle R

7

Que peut-on reprocher à JoJo’s Bizarre Adventure: All-Star Battle R ? Cette nouvelle version est telle qu’on l’a longtemps imaginée. Techniquement supérieure à la mouture PlayStation 3, elle est en plus enrichie de nouveaux contenus, de mécaniques inédites et d’un mode solo entièrement repensé. Le jeu de combat de CyberConnect2 pourrait parfaitement séduire au-delà du seul cercle des fans de JoJo. Seulement, sa dimension e-sportive est compromise à cause de modes en ligne trop pauvres et de l’usage du delay netcode qui provoque, en fonction de l’adversaire, des ralentissements très handicapants. Les développeurs peuvent encore et peut-être améliorer l’expérience en ligne pour faire entrer JoJo’s Bizarre Adventure: All-Star Battle R dans la cour des plus grands.

Articles similaires

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Test de JoJo's Bizarre Adventure: All-Star Battle R. Peut-il dépasser le cercle des fans de JoJo ? Test de JoJo's Bizarre Adventure: All-Star Battle R réalisé le 9 septembre 2022 sur Xbox Series X à partir d'une version fournie par l'éditeur. Développé par CyberConnect2, édité par Bandai NamcoSorti le 2 septembre 2022PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X, Switch, PCSous-titré...