Test de « Baten Kaitos I & II HD Remaster » sur Steam Deck et PC. Un portage qui fait honneur à deux légendes du JRPG

« Autrefois, les Hommes et un dieu maléfique s'affrontèrent lors d'un terrible conflit. Après une bataille féroce, les Hommes parvinrent à sceller le dieu maléfique, mais cette guerre ne laissa derrière elle qu'une terre désolée. Les Hommes décidèrent alors d'abandonner cette terre et d'aller vivre dans le ciel. »

Test de Baten Kaitos I & II HD Remaster réalisé sur Steam Deck et PC à partir d’une version fournie par l’éditeur.

Depuis le 18 juin 2024, Baten Kaitos I & II HD Remaster est disponible au téléchargement sur Steam Deck et PC au prix de 49,99 €. Cette compilation de logicalbeat Co., ltd, également présente sur Nintendo Switch depuis le 15 septembre 2023, restaure et regroupe deux JRPG légendaires, jadis réalisés par Monolith Soft et tri-Crescendo sur GameCube. Les portages étant d’excellente facture, on s’étonne de leur lancement en catimini, au beau milieu de la nuit, sans communication préalable de la part de Bandai Namco.

Test de Baten Kaitos I & II HD Remaster sur Steam Deck et PC

Comme pour la version Nintendo Switch de l’an dernier, la collection regroupe Baten Kaitos : Les Ailes éternelles et l’Océan perdu et Baten Kaitos Origins, respectivement sortis les 5 décembre 2003 et 23 février 2006, plus simplement renommés pour l’occasion. À l’époque, faute de ventes satisfaisantes, le deuxième épisode n’a pas fait le voyage jusqu’en Europe. Voilà pourquoi, au contraire du premier jeu, cette préquelle ne bénéficie pas d’une localisation en français. Le premier raconte l’histoire de Kalas, un jeune aventurier souhaitant venger la mort de son grand-père et de son frère. Accompagné par Xelha, il libère par inadvertance un « Magnus ultime », convoité par l’Empire d’Alfard. Le deuxième se déroule vingt ans auparavant et dépeint l’histoire de Sagi, un médium au service de l’Empire. Les scénarios ne sont pas avares en surprises, notamment concernant le rôle que joue l’utilisateur, dès les premières secondes de l’aventure.

Deux légendes du JRPG

Malgré leurs échecs commerciaux, Baten Kaitos : Les Ailes éternelles et l’Océan perdu et Baten Kaitos Origins sont devenus d’immenses classiques du JRPG, que l’on compare parfois à Chrono Cross. Et pour cause, les titres sont co-réalisés par Yasuyuki Honne, directeur artistique du chef-d’œuvre de Square, et écrits par Masato Kato, qui en a rédigé le scénario. La représentation graphique du monde, composé d’îles flottant dans le ciel, donne l’impression d’évoluer dans des aquarelles grandeur nature. Sublime. La bande-son fait par ailleurs partie des plus illustres compositions de Motoi Sakuraba, avec un thème de combat étonnamment dynamique compte tenu du rythme de la progression. Autrement dit, le titre réunissait alors la Dream Team du jeu de rôle.

Les noms ronflants ayant contribué au développement des jeux n’ont pas déçu. Mais l’un comme l’autre, longtemps exclusifs à la GameCube, ne sont pas réputés pour leur facilité d’accès. Le système de combat en temps réel qui s’appuie sur les Magnus, des cartes à jouer en fonction de la situation, se révèle particulièrement profond. L’utilisateur doit élaborer son deck au préalable et les meilleurs associations débloquent de puissants combos. Le système requiert donc un investissement non-négligeable de la part du joueur, d’autant plus que les combats sont étonnamment lents. Il faut compter une cinquantaine d’heures de durée de vie par épisode, et plus du double pour les terminer à 100%.

Baten Kaitos : Les Ailes éternelles et l’Océan perdu et Baten Kaitos Origins ont peut-être aussi souffert de la concurrence sur une console où les jeux de carte ont curieusement convergé. La GameCube regroupait aussi Phantasy Star Online Episode III: C.A.R.D. Revolution, Les Royaumes perdus et Les Royaumes perdus II, qui précèdent le diptyque de Monolith Soft et tri-Crescendo.

Des portages satisfaisants

Le lancement discret de Baten Kaitos I & II HD Remaster pourrait faire craindre le pire. Le portage PC se révèle pourtant satisfaisant. On retrouve les améliorations de la version Nintendo Switch, tant aux niveaux de la réalisation que du gameplay. Le format d’image est adapté aux écrans 16/9, les modélisations sont plus détaillées, l’interface est plus ergonomique… En parallèle, des options fluidifient le rythme, comme la possibilité d’accélérer l’exploration et les combats, de désactiver ces derniers ou de bénéficier de victoires en un coup. Le studio logicalbeat Co., ltd a aussi implémenté une sauvegarde automatique, une nouvelle partie+ et un mode limitant les niveaux pour un défi supplémentaire.

On apprécie en outre le frame rate amélioré, désormais fixé à 60FPS, ce qui n’était pas toujours le cas sur la console nomade de Nintendo. En 4K, les décors légèrement filtrés dénotent un peu plus avec la finesse des personnages cependant. C’est la compatibilité Steam Deck qui nous a le plus surpris avec une autonomie de plus de cinq heures, un ventilateur silencieux et, cerise sur le gâteau, un bel affichage en 1280 × 800 pixels. Les développeurs y ont certainement passé un peu de temps pour offrir un portage digne de ce nom, loin du carnage technique que représente Chrono Cross: The Radical Dreamers Edition sur la même machine. Il ne manquait donc qu’une traduction française de Baten Kaitos Origins pour atteindre la perfection. Mais qui sait si la communauté ne fournira pas un patch à l’avenir.

Notre avis | 9

Note : 9 sur 10.

Quand deux légendes du JRPG font leur retour vingt ans après, on célèbre une victoire de la préservation. Mais si la restauration donne en plus satisfaction, on félicite le studio de développement pour son respect des œuvres d’origine. Les compilations donnent parfois lieu à des adaptations à la hache, comme Grandia HD Collection. Mais Baten Kaitos I & II HD Remaster améliore largement ces deux jeux de carte atypiques, avec une réalisation solide et de nombreuses améliorations de qualité de vie. Ces classiques n’ont jamais été plus accessibles qu’à présent et on ne saurait que trop conseiller aux amateurs de JRPG de réparer l’injustice que constitue leur échec d’antan.

On aime

  • Deux chefs-d’œuvre
  • La réalisation technique
  • Les améliorations de qualité de vie
  • Bien adapté au Steam Deck

On n’aime pas

  • Pas de version française pour Baten Kaitos Origins

Merci d’avoir lu notre test de Baten Kaitos I & II HD Remaster sur Steam Deck et PC.

Lire aussi | Les meilleurs jeux vidéo de 2024. Tous nos tests classés par note

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À lire aussi

« Baten Kaitos I & II HD Remaster » est désormais disponible sur Steam

À la surprise générale, Baten Kaitos I & II HD Remaster est désormais disponible sur PC. La compilation, réalisée par logicalbeat Co., ltd et éditée par Bandai Namco, est en vente sur Steam depuis aujourd'hui, 18 juin 2024. Comme sur Nintendo Switch, où le titre est sorti le 15 septembre 2023, le prix de vente est de 49,99 €. Pour rappel, ces deux JRPG, développés par tri-Crescendo et Monolith Soft, sont initialement sortis sur GameCube. Par ailleurs, seul le premier épisode, Baten Kaitos : Les Ailes Éternelles et l'Océan Perdu, a jadis trouvé le chemin de l'Europe. À cette occasion, l'éditeur a également diffusé une bande-annonce de lancement.

« One Piece Odyssey: Deluxe Edition » sortira le 26 juillet 2024 sur Nintendo Switch

Bandai Namco vient d'annoncer une version Nintendo Switch d'One Piece Odyssey, sous le titre d'One Piece Odyssey: Deluxe Edition, prévue pour le 26 juillet 2024. Celle-ci comprendra le jeu de base, réalisé par ILCA, le DLC « Reunion of Memories » ainsi que divers éléments cosmétiques. L'éditeur n'a pas encore fixé le prix de lancement mais, pour rappel, le JRPG est également disponible sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series X et PC, à partir de 59,99 €, depuis le 13 janvier 2023.

« Dragon Ball: Sparking! Zero ». Bandai Namco dévoile les mécaniques de gameplay et onze nouveaux personnages à l’occasion de deux bandes-annonces inédites

Bandai Namco vient de diffuser deux nouvelles bandes-annonces de Dragon Ball: Sparking! Zero. Dans la première, Jun Furutani, producteur du jeu de combat, détaille diverses mécaniques de gameplay. Dans la seconde, l'éditeur dévoile onze nouveaux personnages jouables. Pour rappel, le titre, qui s'inscrit dans la continuité des jeux Dragon Ball Z: Budokai Tenkaichi, est actuellement développé par Spike Chunsoft. L'éditeur n'a pas encore détaillé la fenêtre de lancement, mais il sera disponible sur PlayStation 5, Xbox Series X et PC.

« Sand Land ». En attendant la sortie du 26 avril 2024, une démo est disponible au téléchargement

Bandai Namco annonce la disponibilité dès aujourd'hui, 19 mars 2024, d'une démo jouable de Sand Land. Les utilisateurs peuvent la télécharger sur PlayStation Store, Microsoft Store et Steam. Pour rappel, l'action-RPG d'ILCA sortira le 26 avril 2024 sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series X et PC. Il s'agira d'une adaptation du manga éponyme, signé Akira Toriyama.

« Dragon Ball FighterZ ». Désormais disponible sur PlayStation 5 et Xbox Series X, le jeu de combat intègre le rollback netcode

Bandai Namco vient d'annoncer la disponibilité dès aujourd'hui, 29 février 2024, de Dragon Ball FighterZ sur PlayStation 5 et Xbox Series X. Ces nouvelles versions, tout comme la version PC, intègrent désormais le rollback netcode, plus performant pour le jeu en ligne. Les possesseurs des versions PlayStation 4 et Xbox One, en éditions physiques ou numériques, peuvent bénéficier gratuitement de la mise à niveau. Pour rappel, le jeu de combat d'Arc System Works est initialement sorti le 26 janvier 2018. Il a depuis été porté sur Nintendo Switch.
Test de Baten Kaitos I & II HD Remaster réalisé sur Steam Deck et PC à partir d'une version fournie par l'éditeur. https://www.youtube.com/watch?v=0y7gwThL_9o&pp=ygUfYmF0ZW4ga2FpdG9zIEkgJiBJSSBoZCByZW1hc3Rlcg%3D%3D Depuis le 18 juin 2024, Baten Kaitos I & II HD Remaster est disponible au téléchargement sur Steam Deck et PC au prix...Test de « Baten Kaitos I & II HD Remaster » sur Steam Deck et PC. Un portage qui fait honneur à deux légendes du JRPG