jeudi 28 octobre 2021
AccueilDécouvertesRétrospectivesRétrospective de Space Harrier / Partie 6 : Typing Space Harrier

Rétrospective de Space Harrier / Partie 6 : Typing Space Harrier

Typing Space Harrier

Développé édité par SEGA
Sorti en 2002 et disponible sur PC

Après le succès de The Typing of the Dead, SEGA PC produit en 2002 une autre expérience dactylographique qui n’a jamais quitté le Japon : Typing Space Harrier. Développé à l’aide des assets d’origine et vendu comme un logiciel pour apprendre à écrire les rōmaji, le titre possède la qualité de tourner correctement sur les ordinateurs les plus modestes de l’époque, le minimum requis étant un ordinateur équipé d’un processeur Pentium 233 Mhz et de Windows 95.

Comme pour The Typing of the Dead, les joueurs de Typing Space Harrier n’ont que quelques secondes pour écrire les chaînes de texte qui s’affichent sous chaque ennemi. L’ensemble des niveaux de Space Harrier sont présents tandis que le Harrier se déplace automatiquement à l’écran. À mesure que l’on progresse, les textes sont de plus en plus longs et la fenêtre de temps pour les entrer se raccourcit progressivement.

À chaque fois que le joueur inscrit un texte, il obtient une note : S, A, B, C ou raté, et le score final dépend de la somme de chacune. Dans les niveaux, le joueur doit aussi ponctuellement inscrire des lettres qui forment les noms des boss. Dans le premier stage notamment, on doit inscrire un S, puis un Q, puis un I, jusqu’à former « Squilla », le nom du premier dragon de Space Harrier. Par ailleurs, il existe au total cinq niveaux de difficulté et le joueur peut définir son nombre de crédits ainsi que le nombre de vies pour chacun.

Au-delà de l’aspect éducatif, Typing Space Harrier est très plaisant parce qu’il s’avère extrêmement ludique. Les termes à inscrire ne manquent pas d’humour et les boss proposent de la variété au cours de leurs affrontements. Ida, le deuxième adversaire de Space Harrier, est composé de multiples moaï et chacune est accompagnée de termes qui riment. Pour le troisième boss, les développeurs posent des questions au joueur qui doit écrire la réponse parmi différentes propositions, au sujet de spécialités culinaires du Japon ou de l’Histoire des préfectures, par exemple. Les variables ne sont jamais les mêmes à chaque run car Typing Space Harrier possède plus de quatre mille boîtes de texte.

Malheureusement, le fait que les questions ne soient jamais posées dans le même ordre rend Typing Space Harrier extrêmement laborieux à pratiquer pour les publics non-japonisants. Il est hélas impossible de deviner la bonne réponse, à moins d’être un joueur chanceux. Typing Space Harrier est de toute façon un jeu difficile à dégoter aujourd’hui puisqu’il n’était distribué que sur CD-ROM au Japon.

Il est tout de même possible de le télécharger et de le lancer en 640 x 480 pixels à l’aide d’un .bat bricolé par des fans. Mais les textes en kana et en kanji ne s’affichent pas correctement et ce même si l’utilisateur bascule son système d’exploitation en japonais. Les anti-virus ont en plus tendance à considérer Typing Space Harrier comme un faux positif.

Il est regrettable que Typing Space Harrier n’ait pas été adapté au marché occidental ou anglo-saxon tout du moins. Globalement, la formule aurait pu être employée pour d’autres rail shooters de SEGA comme After Burner dans le genre du shoot ‘em up, ou Confidential Mission dans l’univers du light gun. Les jeux dactylographiques sont pourtant parfaitement bien adaptés à n’importe quel PC possédant un clavier. Avec le concours de Modern Dream, SEGA proposera en 2013 The Typing of the Dead: Overkill, adaptation au clavier de l’excellent sinon insolent The House of the Dead: Overkill. Aucun nouveau jeu estampillé « Typing » n’a vu le jour depuis toutefois.

Typing Space Harrier

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture ! Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, on serait heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos donateurs Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Julien Capronhttps://actua.blog/
On n'a pas la même manette mais on a la même passion

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents