mardi 4 octobre 2022
Tests et aperçusTest de Towaga: Among Shadows : rayonnera bien qui rayonerra le dernier

Test de Towaga: Among Shadows : rayonnera bien qui rayonerra le dernier

Test réalisé à partir d’une version fournie par Forever Entertainment sur Xbox One

Développé par Sunnyside Games et édité par Forever Entertainment (Xbox, Switch) et Noodlecake Games (PC, iOS)
Sorti le 11 octobre 2019 et disponible sur Xbox One, Switch, PC et iOS

InterfaceFrançais / Anglais / Italien / Allemand / Espagnol / Arabe / Chinois / Coréen / Japonais / Néerlandais / Portugais / Russe / Turc
Audio
Sous-titresFrançais / Anglais / Italien / Allemand / Espagnol / Arabe / Chinois / Coréen / Japonais / Néerlandais / Portugais / Russe / Turc

Le premier Towaga n’est disponible que sur smartphone mais sa suite, Towaga: Among Shadows, après une apparition sur Apple Arcade fin 2019 est aussi sorti sur Switch et PC pendant l’été 2020. Abandonnant définitivement son gameplay tactile, le jeu intègre désormais le catalogue Xbox One pour maltraiter nos pouces. L’aventure est-elle aussi agréable manette en main ?

Sorte d’hybride entre le tower defense décomplexé et le twin stick shooter, Towaga: Among Shadows nous met dans la peau de Chimù, l’un des seuls rescapés de la tribu décimée par le perfide Metnal, hérault du Néant. Pour triompher, Chimù peut compter sur sa maîtrise de la lumière qui se matérialise sous la forme d’un rayon dévastateur très utile face aux nombreuses vagues d’ennemis.

Le joueur fait face à ces créatures de l’ombre lors de phases statiques, seul le rayon de notre héros pouvant être dirigé à 360 degrés, jusqu’au moment où Chimù s’envole et canarde tout ce qui bouge dans une joute aérienne qui ne tient malheureusement pas toute ses promesses. Il est dommageable que l’idée n’ait pas été approfondie, ces niveaux se révèlant quasi identiques tout au long de l’aventure.

Le principe de base est le même que ce soit au sol ou dans les airs : Chimù doit éradiquer toutes les créatures avant que celles-ci ne le croquent mortellement. Malgré le passage d’un gameplay tactile à un gameplay au stick, le rayon de notre héros se manie sans difficulté et se montre relativement précis. Chimù peut également s’appuyer sur différentes attaques spéciales acquises au fil du mode histoire, attaques comparables à des smart bombs confirmant l’inspiration shoot’em up de Towaga: Among Shadows.

Si l’alternance entre les phases au sol et aériennes est bienvenue, on peut néanmoins reprocher un certain manque de variété dans les situations rencontrées, malgré l’introduction de créatures de plus en plus puissantes. Chaque être purifié permet d’obtenir des âmes (un multiplicateur est de la partie si plusieurs monstres sont tués sans que le joueur ne se fasse toucher), elles-mêmes converties en fragments. Ceux-ci servent de monnaie d’échange contre des améliorations du personnage, indispensables pour survivre dans les niveaux avancés, mais également contre des objets à collectionner qui étoffent le lore, ce qui ne manquera pas de ravir les amateurs de 100%.

Afin de pallier à la répétitivité du titre, qui reste de toute manière inhérente au genre, plusieurs modes sont proposés : outre l’histoire principale, deux modes survie permettent au joueur de se mesurer à des vagues infinis d’ennemis, tandis qu’un mode multi donne la possibilité de se frotter à un ami à grands coups de laser. À l’exception de rares bugs (notamment l’absence de son pendant les cinématiques du jeu), Towaga: Among Shadows est d’une fluidité à toute épreuve. Le jeu n’est pas non plus dénué de charme, grâce à sa direction artisitique réussie, sa 2D flatteuse et son animation de haute volée.

Towaga: Among Shadows se révèle être un défouloir efficace, relativement court mais néanmoins généreux pour peu que l’on aime le scoring. Sunnyside Games dispose d’un matériau de base intéressant, parfait pour des parties rapides sur portable, mais qui mériterait un petit peu plus d’ambition sur console. Towaga: Among Shadows est comme un diamant brut auquel il ne manquerait qu’un coup de polissage.

Articles similaires

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici