samedi 21 mai 2022
Tests et aperçusTests SwitchTest de SNK vs. Capcom: Card Fighters’ Clash : un jeu de cartes à collectionner addictif et sans temps morts

Test de SNK vs. Capcom: Card Fighters’ Clash : un jeu de cartes à collectionner addictif et sans temps morts

Test de SNK vs. Capcom: Card Fighters’ Clash réalisé le 21 janvier 2022.

Les portages de la NeoGeo Pocket Color Selection font leur retour sur Switch. Après Fatal Fury: First Contact, SNK vs. Capcom: The Match of the Millenium ou encore la compilation NeoGeo Pocket Color Selection Vol.1, un nouveau classique de la console s’illustre. Il s’agit du jeu de cartes à collectionner SNK vs. Capcom: Card Fighters’ Clash avec lequel SNK compte séduire une nouvelle génération de joueurs.

Table could not be displayed.

Sommaire du test de SNK vs. Capcom: Card Fighters’ Clash

VersionSortieDéveloppeurÉditeurPrix
Switch12/01/2022SNKSNK7,99 €

Qu’est-ce que SNK vs. Capcom: Card Fighters’ Clash ?

SNK vs. Capcom: Card Fighters’ Clash est une compilation qui regroupe les deux versions du jeu de cartes. Il comprend à la fois SNK Cardfighter’s et Capcom Cardfighter’s. Les différences entre chacune sont les decks de départ tournant autour des deux maisons, quelques cartes exclusives et le personnage que contrôle le joueur.

Ce dernier participe au tournoi SC Card Fighters’ Clash. Dans ce championnat de cartes, il est nécessaire de collectionner six pièces auprès d’autres participants pour atteindre la grande finale. Cette campagne donne l’occasion de défier plusieurs combattants afin d’améliorer son jeu. On récupère alors de nombreuses cartes représentant les personnages les plus emblématiques des deux entreprises, façon SD.

Sur les trois-cents cartes à collectionner, cent-vingt sont issues de chez SNK : The King of Fighters, Samurai Shodown, Metal Slug… Cent-vingt autres proviennent de jeux Capcom, dont Street Fighter, Darkstalkers ou Resident Evil. Les soixante dernières sont des cartes dites Action à utiliser en duel.


Est-il facile à prendre en main ?

Les règles sont simples à comprendre mais nécessitent du temps pour être maîtrisées. Chaque joueur possède trois emplacements sur son terrain pour poser une carte de personnage à chaque tour. Ces cartes ont des BP, qui servent aussi bien de points d’attaque que de points de vie. Elles possèdent parfois une capacité spéciale à activer. Pendant son tour, le joueur doit soigneusement choisir les personnages avec qui attaquer les points de vie de l’adversaire. En effet, les cartes ayant attaqué ne peuvent pas être utilisées au tour suivant pour se défendre face aux actions de l’adversaire.

À cela s’ajoutent quelques mécaniques supplémentaires pour pimenter les parties. Les cartes Action coûtent des SP, accumulés en invoquant des personnages, et leurs effets permettent de mettre en place de nouvelles stratégies. Il est également possible de lier des cartes de personnages entre elles afin d’augmenter leurs BP. On peut aussi lancer de puissantes attaques combinées. Ces mécaniques rendent les parties addictives et sans temps morts.


Quelles sont les activités entre les duels ?

Le joueur est libre de visiter différentes zones et de trouver de nouveaux adversaires à défier. Ces zones sont remplies de clins d’œil à SNK et à Capcom pour le grand plaisir des fans. Des salles d’arcade rendent hommage aux jeux de l’époque, le manoir Resident Evil cite le premier jeu de la série… On s’amuse à découvrir toutes les références.

Cette exploration est aussi l’occasion de mettre la main sur de nouvelles cartes. Si certaines sont distribuées après avoir battu un adversaire, les plus rares réclament plus de patience. Quelques PNJ disséminés dans les niveaux proposent notamment des échanges contre des cartes spécifiques. Des machines permettent enfin de se débarrasser de cartes de rareté inférieure contre des plus puissantes aléatoirement. Il faut ainsi du temps pour se constituer le deck parfait. L’outil de gestion de cartes est par ailleurs facile à prendre en main, avec la possibilité de sauvegarder plusieurs decks si nécessaire.


Quelles sont les différences par rapport aux jeux originaux ?

Cette ressortie de SNK vs. Capcom: Card Fighters’ Clash inclut toutes les améliorations des autres portages NeoGeo Pocket Color Selection sur Switch. On retrouve le rembobinage, le choix entre plusieurs skins de consoles à l’écran et le manuel d’origine que l’on peut consulter. On peut aussi échanger des cartes entre les versions SNK et Capcom via les sauvegardes locales, ce qui s’avère extrêmement pratique pour compléter sa collection.

Le multi est également présent. Cependant, on ne peut pas en profiter en ligne ou contre une autre console au programme. Tout se fait sur un seul et même écran partagé, chaque joueur tenant un Joy-Con pour utiliser les decks de l’une des deux versions. La présence de cette option est appréciable mais peu pratique, car il est facile de voir la main de l’adversaire sans le vouloir. La compatibilité avec SNK vs. Capcom: The Match of the Millenium est enfin de la partie, pour débloquer plus facilement les personnages cachés de ce jeu de combat selon le nombre de cartes obtenues. Toutes ces différences font de ce portage la meilleure manière de découvrir le titre actuellement.

SNK vs. Capcom: Card Fighters’ Clash
Test de SNK vs. Capcom: Card Fighters’ Clash – Captures d’écran

À propos du test de SNK vs. Capcom: Card Fighters’ Clash

Test de SNK vs. Capcom: Card Fighters’ Clash réalisé à partir d’une version fournie par l’éditeur sur Switch.

Comment soutenir Actua ?

Merci pour votre lecture ! Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, vous pouvez commander vos jeux à l'aide de nos liens affiliés. Nous recevrons ainsi une petite commission en échange, qui nous permet de faire vivre Actua.

Articles similaires

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici