Accueil Tests et aperçus Test de La-Mulana 1 & 2 : le donjon qui rend fou

Test de La-Mulana 1 & 2 : le donjon qui rend fou

Test réalisé à partir d’une version fournie par Koch Media sur une Switch de première génération

Développé par Nigoro et édité par NIS America
Sorti le 20 mars 2020 et disponible sur PlayStation 4, Switch et Xbox One

Initialement parue en 2005 sur PC, puis revenue sous une forme plus chatoyante avec un remake WiiWare en 2012, la série La-Mulana est un hommage aux jeux d’action / aventure des années 90. Le premier des deux opus nous propose d’incarner Lemeza Kosugi, un archéologue ayant la lourde tâche de dévoiler les secrets des ruines mystiques éponymes du titre, le second fait quant à lui la part belle à sa fille Lumisa.

Dans la plus pure tradition des jeux d’aventure de fin de siècle dernier, Rick Dangerous et autres Maze of Galious en tête de liste, dont cette compilation s’inspire, La-Mulana 1 & 2 sont des Metroidvania en défilement vertical et horizontal. Les ruines que le joueur est amené à y explorer sont constituées d’un réseau tentaculaire de zones aux accès multiples et aux dimensions et architectures variables, regorgeant de créatures belliqueuses, de pièges mortels et d’énigmes sournoises.

Comme de coutume, les obstacles surmontés sont autant d’opportunités de dénicher de précieux artefacts qui étoffent l’arsenal de notre personnage ainsi que sa palette de mouvements, lui autorisant l’accès à de nouvelles zones toujours plus dangereuses. Déjà peu linéaire par nature, ce modèle de progression est ici poussé un cran plus loin, tant il est possible d’emprunter de nombreux chemins différents au fil de l’exploration.

L’autre aspect du parti-pris « à l’ancienne » de La-Mulana, celui qui illustre le mieux sa filiation, c’est sa difficulté. Le jeu est exigeant quant à la dextérité nécessaire pour sortir indemne de la plupart des pièges et des embuscades qui le parsèment. La gestion rigide des sauts couplée à un effet de recul lors de l’encaissement de dégâts font effet boule de neige. Mais le challenge s’avère tout bonnement démoniaque lorsque l’on vient à aborder la question des énigmes.

Il ne faut pas imaginer une seule seconde avoir affaire à un simple lot de boutons-pressoirs et de leviers à actionner. Pas question de laisser les neurones au repos, les indices disséminés sont le plus souvent cryptiques et rarement en rapport avec la situation traversée au moment de leur découverte. Plus que jamais, la prise de notes et l’interprétation sont à l’honneur. Mais en contrepartie, force est d’admettre que la résolution de chaque puzzle a bien souvent cet indescriptible petit goût d’épiphanie.

Une véritable main d’acier n’étant rien sans son gant de velours, La-Mulana 1 & 2 se montrent également virtuoses lorsqu’il s’agit de flatter les sens. Là encore, on ravive la flamme du rétro, au travers de compositions musicales rythmées qui fleurent bon le Castlevania de la grande époque. Loin d’être en reste, l’enrobage visuel tout en pixel art assure un dépaysement de tous les instants avec des environnements nombreux et variés ainsi que quelques séquences animées du plus bel effet.

Ce nouveau portage n’est pas à mettre entre toutes les mains, la faute à ses nombreux partis-pris clivants et sa difficulté, terreau fertile à d’innombrables crises de rire (Indiana) jaune. Il dispose cependant des arguments nécessaires pour faire passer quantité de nuits blanches à tous les amateurs d’énigmes et de challenge relevé qui auront l’audace de soutenir son regard en ramassant le gant. On se contentera de conclure cet article en évoquant la partie technique de cette compilation, impeccable en toute circonstance.

Firelithhttps://www.fwiw.fr/
Vieux râleur aigri devant l'éternel, Firelith sait également s'émerveiller des heures durant d'un game design intelligent, une direction artistique audacieuse ou évidemment un bébé chat qui éternue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles

Test de Moons of Madness : seul sur Mars

Moons of Madness est un jeu de survie dans un monde de science-fiction inspiré de l’univers de Howard Phillips Lovecraft. Se déroulant sur la planète Mars, on y incarne Shane Newehart, un chercheur qui pratique diverses recherches sur une plante extraterrestre. Évidement et malheureusement, tout ne se déroule pas comme prévu et le joueur est projeté au cœur d’un véritable monde de folie.

Test de Down the Rabbit Hole : petit, petit, petit !

On ne cesse de chanter les louanges des jeux en réalité virtuelle dont les environnements sont immenses. On oublie parfois à quel point ceux qui sont minuscules sont impressionnants aussi, d’une tout autre manière. Down the Rabbit Hole propose une toute petite aventure qui donne l’impression de jouer avec une maison de poupées.

Bandai Namco annonce Mr. Driller: DrillLand sur Switch et PC le 25 juin

À l'occasion du Nintendo Direct Mini du 26 mars, Bandai Namco a annoncé la sortie de Mr. Driller: DrillLand pour le 25 juin. Initialement sorti sur GameCube en 2002, ce grand classique de la réflexion est désormais prévu sur Switch et PC.

Capcom annonce la sortie de Shinsekai: Into the Depths sur Switch dès maintenant

À l'occasion du Nintendo Direct Mini du 26 mars, Capcom a dévoilé la sortie sur Switch de Shinsekai: Into the Depths. Le Metroidvania sous-marin, déjà disponible dans l'Apple Arcade depuis septembre 2019, est immédiatement téléchargeable sur l'eShop de Nintendo au prix de 19,99 €.