lundi 28 septembre 2020

Firelith

À propos

Vieux râleur aigri devant l'éternel, Firelith sait également s'émerveiller des heures durant d'un game design intelligent, une direction artistique audacieuse ou évidemment un bébé chat qui éternue.
15 ARTICLES

/

0 Commentaires

Articles

Test de Wasteland 3 : le Bon, la Brute et le Mutant

Nombreux sont les joueurs qui n’ont pas pas Wasteland, pourtant à l’origine d’une vague de jeux postapocalyptiques, dont Fallout. D’abord sorti sur Commodore 64 en 1988, il aura fallu un financement participatif pour qu’un second opus voie le jour en 2014. Aujourd’hui, inXile Entertaiment a gagné en autonomie et tente, avec Wasteland 3, de se tenir debout sur ses deux jambes. Le dernier titre du studio de Brian Fargo est-il à la hauteur de ses ambitions ?

Vacances ludiques : Indiana Jones and the Fate of Atlantis

Sorti sur PC en 1992, Indiana Jones and the Fate of Atlantis fait partie de la cargaison industrielle de point and click de qualité développés par LucasArts durant l’âge d’or des jeux d’aventure. Développé sous le moteur SCUMM, le titre reprend l’univers de la trilogie de films du célèbre archéologue au fouet.

Test de Double Kick Heroes : Sylvain du riff

Double Kick Heroes est un hybride entre le jeu de rythme et le shooter latéral, développé par Headbang Club et en accès anticipé depuis 2018. Il met en scène un groupe de cinq métalleux qui traversent les États-Unis après une apocalypse zombie. Heureusement, pour oblitérer les hordes de créatures, ils peuvent compter sur Sheilah, la Gundillac truffée d’armes à feu dont les gâchettes sont raccordées à la batterie du groupe. Mais que renferme Double Kick Heroes au-delà de l’absurdité délicieuse de son synopsis ?

Vacances ludiques : Stardew Valley

Quand il fait beau, on a plutôt envie de sortir profiter du soleil que d’étouffer au bureau. Difficile, dans ces conditions, de jeter la pierre au protagoniste de Stardew Valley lorsqu’il claque la porte de son travail à la ville pour se mettre au vert, dans le corps de ferme que lui a légué son grand-père décédé. Proche de la petite bourgade éponyme, notre avatar peut désormais prendre le temps de cultiver tout ce qui lui plaît, y compris ses relations avec le voisinage et son goût pour l’aventure. Tous les ingrédients d’un été réussi, en somme.

Test de Warhammer 40,000: Mechanicus : des prêtres qui roulent des mécaniques

Sorti sur PC en 2018, Warhammer 40,000: Mechanicus débarque sur consoles de salon. Développé par Bullwark Studios, ce titre de stratégie tactique avait séduit avec ses mécaniques classiques mais efficaces et son respect pour la célèbre dystopie sombre, froide et violente de Games Workshop. Son passage sur machines de salon, où la stratégie n’est pas toujours à l’aise, dispose-t-il d’arguments suffisants pour interpeller les joueurs sur consoles ?

Test de Marvel’s Iron Man VR : l’homme à tout fer

« Développer le meilleur jeu PlayStation VR de tous les temps » : telle était l’ambition du studio américain Camouflaj avec Marvel’s Iron Man VR. Présenté lors du State of Play du 25 mars 2019, sa promesse se montrait alléchante pour les fans du super-héros métallique rouge et or, d’autant que le concours de Marvel Games et Sony Interactive Entertainment laissait supposer un parfait alignement des astres. Marvel’s Iron Man VR est-il un jeu aussi riche et complet que pouvaient espérer les amoureux du comic ou s’agit-il d’une nouvelle expérience VR de luxe ?

Test de Cannibal Cuisine : il faut twister la recette

Depuis quelques années, la scène indépendante est un vivier à jeux multi aux concept simples mais puissants, diablement efficaces pour divertir ses compagnons de canapé le temps d’une soirée. Aujourd’hui, c’est Rocket Vulture, un studio indé bruxellois, qui s’y colle avec Cannibal Cuisine, sa propre recette du jeu de cuisine coopératif avec un petit twist. Dispose-t-elle de tous les ingrédients pour remplir son office ou cumule-t-elle trop de casseroles pour ravir les amateurs de bonne chair (humaine) ?

Test de Monster Train : le démon du jeu

L’éternel conflit entre le bien et le mal est arrivé à son terme : les forces angéliques l’ont emporté. Des sept cercles infernaux, il ne reste désormais plus qu’une vaste toundra glacée envahie par les divins emplumés. Mais tout n’est pas perdu pour le camp du Mal, une unique braise subsiste. Avec elle : l’espoir de restaurer l’incandescence du purgatoire, à condition de la transporter au cœur des enfers. C’est donc désormais l’heure du dernier assaut, véritable ruée désespérée à bord du Hurleflammes, train démoniaque et va-tout du côté obscur pour tenter d’assurer leur survie.

Test de Predator: Hunting Grounds : le chasseur chassé

Créateurs de Friday the 13th: The Game, Illfonic réalise un nouveau titre multi asymétrique avec Predator: Hunting Grounds. Les protagonistes changent mais pas le concept : on troque les campeurs terrorisés contre une équipe de commandos surarmés. Le tueur masqué sanguinaire laisse place à un autre tueur masqué sanguinaire mais extraterrestre. Le studio a-t-il capitalisé sur son expérience pour proposer un titre équilibré, capable de restituer de façon convaincante les escarmouches du film ?