lundi 8 août 2022
Tests et aperçusTests NintendoTest de Fire Emblem Warriors: Three Hopes. Comment revisite-t-il Three Houses en Musō ?

Test de Fire Emblem Warriors: Three Hopes. Comment revisite-t-il Three Houses en Musō ?

Test de Fire Emblem Warriors: Three Hopes réalisé le 6 juillet 2022 sur Switch à partir d’une version fournie par l’éditeur.

  • Développé par Omega Force et édité par Nintendo
  • Sorti le 28 juin 2022
  • Switch
  • Sous-titré en français

Après Fire Emblem Warriors, Nintendo et Tecmo Koei s’associent à nouveau pour produire un nouveau Musō autour de Fire Emblem. Mais comme pour Hyrule Warriors avec Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau, ce second opus se concentre exclusivement sur un épisode : Fire Emblem: Three Houses. Le talent d’Omega Force pour adapter toutes sortes de licences rend la démarche naturellement intéressante. S’agit-il d’un nouveau succès pour le studio ?

Test de Fire Emblem Warriors: Three Hopes

Fire Emblem Warriors: Three Hopes suit une version alternative des événements de Fire Emblem: Three Houses. Cette fois-ci, le personnage principal est Shez. Après avoir vu son équipe décimée par Byleth, protagoniste de Fire Emblem: Three Houses, Shez rejoint les trois classes du monastère de Garren Mach. Le protagoniste se retrouve embarqué dans des intrigues mettant à feu et à sang le continent de Fodlan.

Comment les multiples chapitres du jeu sont-ils structurés ?

Dans Fire Emblem Warriors: Three Hopes, le joueur ne se jette pas immédiatement dans les batailles un-contre-mille des Musō. Les différents chapitres du mode histoire se focalisent sur différentes parties du monde, elles-mêmes divisées en plusieurs sous-régions. Le joueur est alors libre de choisir son approche par le biais d’une carte tactique. Vaut-il mieux atteindre dès que possible l’objectif principal du chapitre pour obtenir des bonus ? Préférera-ton conquérir les autres zones pour accumuler des trésors et de l’expérience en combat ?

Pour éviter le côté répétitif souvent présent dans les Musō, les affrontements possèdent des objectifs variés comme conquérir toutes les zones, protéger des unités alliées etc. Les conditions de combat aussi changent en fonction des cartes, avec des renforts parfois, du brouillard de guerre… Avec les différents rebondissements de l’intrigue, cela donne une aventure bavarde certes mais dynamique, où l’on prend beaucoup de plaisir à faire « encore une petite bataille ».

Comment adapter les mécaniques de la saga Fire Emblem ?

Les grands principes de la série ont été repensés pour l’occasion. Les classes emblématiques de Fire Emblem sont toutes disponibles pour donner des styles de combat variés. Il est aussi nécessaire de prendre en compte les forces et faiblesses des armes entre elles afin de vaincre les généraux ennemis aussi facilement que possible. Heureusement, plusieurs techniques et magies sont utilisables pour se sortir de mauvais pas, tant que la durabilité de l’arme en main n’a pas atteint zéro.

Cet aspect stratégique des affrontements est perceptible à tous les niveaux de Fire Emblem Warriors: Three Hopes, avec un micro-management rarement vu dans les Musō jusqu’à présent. Le joueur donne en permanence des ordres aux autres personnages lors des batailles pour faire face à l’action de tous les côtés de la carte… et pour empêcher surtout le plus dramatique : la mort du personnage qui le rend inutilisable jusqu’à la fin du jeu. Cette option « classique » est désactivable à n’importe quel moment pour permettre au plus grand nombre de profiter de l’aventure.

Retrouve-t-on les spécificités de Fire Emblem: Three Houses dans ce hors-série ?

Les mécaniques inédites de Fire Emblem: Three Houses font leur retour dans cet épisode. Les personnages peuvent ainsi être accompagnés par des escouades ou profiter de leur emblème pour obtenir divers bonus sous certaines conditions. Les créatures géantes du jeu apparaissent également pendant certaines missions dans des combats évoquant ceux contre les boss d’Hyrule Warriors, avec de longues barres de vie et des faiblesses à exploiter.

L’emprunt le plus direct se situe du côté du camp de base à visiter entre deux missions. S’inspirant de Garren Mach, ce hub regroupe de nombreuses activités héritées plus ou moins directement du jeu d’origine : discussion avec les PNJ, marché, cuisine, expéditions qui remplacent les cérémonies du thé… Il y a de quoi faire, et pouvoir améliorer ses personnages de différentes manières est appréciable.

Enfin, l’ambiance de Fire Emblem: Three Houses est au rendez-vous. On retrouve ainsi tout le casting des trois classes, pour le plus grand bonheur des fans. Les nouvelles conversations de soutien à débloquer selon l’affinité des personnages leur apportent toujours plus d’épaisseur, tandis que l’intrigue globale est dans la droite lignée de ce que proposait le titre original. L’impression de retrouver ce dernier, comme s’il était sorti hier, est présente. Cela permet à Fire Emblem Warriors: Three Hopes de s’affirmer comme une excellente relecture, et l’un des meilleurs Musō.

Articles similaires

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici