vendredi 3 décembre 2021
AccueilTests et aperçusTest de The Caligula Effect 2 : peut-on l'apprécier si on n'a...

Test de The Caligula Effect 2 : peut-on l’apprécier si on n’a pas aimé le premier ?

The Caligula Effect 2 est la suite inattendue de The Caligula Effect. En effet, le premier épisode n’a pas durablement marqué les esprits malgré ses bonnes idées. Il est d’abord sorti en 2017 sur PlayStation Vita, avant d’être porté sur PlayStation 4, Switch et PC en 2019 sous le titre de The Caligula Effect: Overdose. FuRyu propose aujourd’hui une nouvelle plongée au sein d’un lycée japonais virtuel, en ajustant légèrement la formule de son JRPG.

VersionsSortieDéveloppeursÉditeurDistributeurPrix
PlayStation 422/10/2021FuRyu
historia Inc
NIS AmericaKoch Media49,99 €
Switch22/10/2021FuRyu
historia Inc
NIS AmericaKoch Media49,99 €

Sommaire

Tout d’abord, qu’est-ce que The Caligula Effect

Les deux épisodes de The Caligula Effect sont des JRPG aux synopsis très simples. On y incarne des personnages enfermés dans un monde virtuel pour revivre leurs années du lycée. Ils ont ainsi une nouvelle chance de réparer leurs erreurs du passé, le monde s’appelle à ce titre Redo. Tous n’ont pas réalisé la supercherie cependant. Les quelques-uns qui ont pris conscience de la virtualité de leur univers cherchent à retourner dans le monde réel.

Par de nombreux aspects, ne serait-ce que l’environnement d’un lycée japonais, les deux épisodes de The Caligula Effect rappellent les Persona. Rien d’étonnant lorsque l’on sait que leur scénariste n’est autre que Tadashi Satomi. Il est en effet connu pour avoir écrit les histoires de Revelations: Persona, Persona 2: Innocent Sin et Persona 2: Eternal Punishment. Il a aussi participé aux Digital Devil Saga. Il a toutefois quitté Atlus avant le changement d’équipe opéré à partir de Persona 3.

Peut-on commencer la série par ce deuxième épisode ?

Avoir joué à The Caligula Effect est certes un atout mais n’est absolument pas une obligation. The Caligula Effect 2 se déroule cinq ans après les événements du premier opus et partage beaucoup avec le premier jeu. Les développeurs ont néanmoins pris le temps de faire le pont avec ce dernier de sorte que les nouveaux joueurs ne soient jamais perdus. La musique est toujours un élément omniprésent du scénario. Derrière le monde de The Caligula Effect 2 se trouve une nouvelle chanteuse virtuelle, accompagnée de musiciens que l’on affronte au fur et à mesure.

Cette fois-ci, on fait d’ailleurs équipe avec χ, descendante de l’antagoniste μ de The Caligula Effect. Pour quiconque désire en savoir plus sur l’histoire du premier épisode sans avoir le courage de se lancer dans l’aventure, une solution existe. Une adaptation sous forme d’anime existe sous le titre de Caligula. La série est disponible en France sur la plateforme Crunchyroll et comporte douze épisodes au total.

Quelles sont les particularités du système de combat de The Caligula Effect 2 ?

La série The Caligula Effect possède un système de combat au tour par tour, mais avec un twist cependant. À chaque fois que le joueur sélectionne une action, une fenêtre de prévisualisation permet de savoir ce qui va se passer, attaques ennemies y compris. Mais les attaques peuvent exercer une influence sur le déroulement d’un tour et il faut bien prendre en compte le timing pour chacun des quatre personnages qui participent au combat.

On peut bien sûr modifier le tempo d’une attaque en la retardant par exemple, et ainsi contrer l’action de l’adversaire. Le problème est que cela rend les combats contre les ennemis les plus simples assez lents, car on risque toujours gros en fonçant tête baissée et en ne prenant pas le temps d’analyser la situation.

Il est aussi bon de savoir que chaque attaque ou garde réduit la jauge de SP. Celle-ci se recharge progressivement au cours des combats, mais on peut aussi choisir de sacrifier un tour pour la régénérer, ce qui met l’équipe en position de faiblesse. Le système de combat de The Caligula Effect 2 s’avère donc très poussé. Son rythme peut malheureusement se révéler redondant pour la majorité des ennemis que l’on rencontre.

Comment le système de liens sociaux a-t-il été amélioré ?

La comparaison avec Persona vient aussi du fait que l’on tisse dans The Caligula Effect des liens sociaux avec les très nombreux personnages non-jouables. On en dénombre cinq cent vingt-quatre dans The Caligula Effect: Overdose ! En dehors du cast principal, certaines intrigues n’étaient hélas pas particulièrement passionnantes.

The Caligula Effect 2 propose un système de liens sociaux plus proche des organigrammes de Xenoblade Chronicles. Certains personnages proposent au joueur de petites quêtes annexes, ou des séries de quêtes qui font l’usage de compétences particulières que l’on obtient en progressant dans le jeu. L’intérêt est double : savoir ce qui a poussé les personnages à rejoindre le monde virtuel de Redo et obtenir de nouveaux équipements.

Comment The Caligula Effect 2 tourne-t-il sur Switch ?

Pour le développement de The Caligula Effect 2, FuRyu a choisi l’Unreal Engine 4. Si la question des performances ne se pose pas pour la version PlayStation 4, on peut légitimement se demander si la Switch est ici exploitée à bon escient. Après tout, on a déjà vu le frame rate de modestes JRPG tomber sous le seuil de l’acceptable, comme Dragon Star Varnir récemment. En l’occurrence, le jeu tourne correctement. On regrette bien sûr quelques chutes de frames dans certains hubs d’exploration, mais il reste très agréable à parcourir en mode nomade. Mais si la portabilité n’est toutefois pas un besoin, la version PlayStation 4 est sans doute plus agréable à parcourir.

En fin de compte, peut-on apprécier The Caligula Effect 2 si on n’a pas aimé le premier épisode ?

The Caligula Effect pouvait se montrer ennuyeux par certains aspects. The Caligula Effect 2 l’est moins. Son système de combat reste répétitif malgré sa dimension stratégique, mais l’expérience globale est nettement mieux rythmée. Le principal changement vient du système de liens sociaux grandement simplifié pour fluidifier l’expérience.

D’autres détails feutrent également l’aventure. On est toujours en présence d’une unique piste musicale de donjons, mais les compositions sont ici moins agressives que dans le premier épisode. On salue par ailleurs le sound design : on entend par exemple le bruit de pas au cours de l’exploration, par exemple. Cela peut paraître une broutille, mais le simple ajout de ce bruitage rend The Caligula Effect 2 plus agréable.

Mais The Caligula Effect 2 reste The Caligula Effect. La proposition est dans l’ensemble la même. Quiconque est allergique à son univers aura toutes les peines du monde à y entrer et ne changera sans doute pas d’avis avec cet épisode. Les défauts de l’original, bien que légèrement atténués pour certains, sont les mêmes. Mais les qualités aussi et les fans du premier seront aussi ravis de retrouver un JRPG finalement unique en son genre.

Test réalisé à partir d’une version fournie par le distributeur sur Switch

The Caligula Effect 2

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture ! Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, on serait heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos donateurs Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Askab
FFXV GOTY 2016

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents