jeudi 22 avril 2021
AccueilTests et aperçusTests PCTest de Loop Hero : la boucle est bouclée

Test de Loop Hero : la boucle est bouclée

Test réalisé à partir d’une version fournie par l’éditeur sur PC (Core i5-2550k, 8 Go de RAM, GeForce GTX 970 4 Go)

Développé par Four Quarters et édité par Devolver Digital
Sorti le 4 mars 2021 et disponible sur PC

InterfaceFrançais / Anglais / Allemand / Espagnol / Japonais / Coréen / Russe / Chinois / Portugais
Audio
Sous-titresFrançais / Anglais / Allemand / Espagnol / Japonais / Coréen / Russe / Chinois / Portugais

Dévoilé durant les Game Awards 2020, Loop Hero est une nouveauté atypique dans le catalogue de Devolver Digital. Le titre des amoureux de pixels de Four Quarters donne l’impression de surfer sur l’immense vague des roguelites qui inonde nos disques durs. Derrière sa boucle de gameplay de deck building classique en apparence, Loop Hero dispose cependant d’arguments pour faire son trou sans se louper.

Le monde de Loop Hero est en ruines. Une liche maléfique a oblitéré toute notion de réalité, annihilant dans la foulée tout ce qui y résidait. Dans cet univers disloqué où toute existence est compromise dès lors qu’elle échappe à notre regard, le protagoniste fait figure d’anomalie. Ses souvenirs ont certes disparu, mais il se souvient que le monde était auparavant différent. Ce maigre avantage s’avère pourtant décisif, puisque notre héros, à la suite de la découverte d’un camp d’autres survivants, s’aperçoit que le peu qui lui reste lui confère la capacité de rendre sa permanence à la matière.

Ce qui distingue Loop Hero est de reposer intégralement sur une boucle temporelle, contraignant l’avatar à cheminer inlassablement sur un parcours en circuit fermé. Chaque expédition hors du camp de base génère un plateau vierge, si ce n’est cette route aléatoire d’abord peuplée de quelques slimes inoffensifs. Le titre s’apparente au idle game, puisqu’on ne contrôle pas directement le personnage, qui se déplace et combat sans l’aide de personne. 

Notre rôle est donc celui d’un guide plus que d’un combattant. Chaque monstre défait permet de glaner des pièces d’équipement pour améliorer l’avatar, mais aussi des cartes de lieux, tirées du deck constitué entre deux sorties, à positionner sur le plateau. La plupart d’entre elles comportent autant d’avantages que d’inconvénients. À chacune son bonus statistique ou sa matière première, nécessaire au développement du camp. En contrepartie, positionner une nouvelle carte sur le plateau équivaut généralement à autoriser l’apparition de créatures plus dangereuses mais mieux pourvues en butin.

Rapidement, il s’avère que la clé du succès dans Loop Hero repose autant sur l’obtention de nouvelles cartes et le renforcement du héros que sur l’expérimentation et la temporisation. En plus d’être une arme à double tranchant, certaines cartes se combinent pour des effets parfois détonants. Leur utilisation finit également par provoquer l’apparition d’un boss capable de rappeler brutalement le héros à son statut de fragile mortel. Les monstres se renforcent également à chaque boucle, augmentant à la fois le péril et la récompense. La patience devient alors une vertu payante et savoir réfréner ses ardeurs, une condition sine qua non pour relever un défi semblant insurmontable. 

S’il est un reproche que l’on peut adresser à Loop Hero, c’est son démarrage poussif et fortement axé sur le farm des matières premières nécessaires à la construction des premières infrastructures, ainsi que son manque de pédagogie qui laissera bon nombre d’aventuriers sur le carreau. Mais aux plus persistants, le titre révèle une quantité homérique de subtilités sans cesse renouvelées par l’ajout constant de nouvelles cartes, classes de héros et infrastructures au fil des parties. Loop Hero est une excellente pioche pour les amateurs de roguelites qui y trouveront un titre addictif, hypnotisant et d’une richesse insoupçonnée.

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture. Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous serions heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos tipeurs. Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Firelithhttps://www.fwiw.fr/
Vieux râleur aigri devant l'éternel, Firelith sait également s'émerveiller des heures durant d'un game design intelligent, une direction artistique audacieuse ou évidemment un bébé chat qui éternue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents