lundi 2 août 2021
AccueilTests et aperçusTest de Despotism 3k : ressources humaines

Test de Despotism 3k : ressources humaines

Détails de Despotism 3k

VersionsSortieDéveloppeurÉditeur
PC08/11/2018Konfa GamesKonfa Games
Android18/04/2019Konfa GamesKonfa Games
iOS19/05/2019Konfa GamesKonfa Games
Switch30/05/2020Konfa GamesGameplay First
PlayStation 426/06/2021Konfa GamesOverGamez

Test de Despotism 3k sur PlayStation 4

Test réalisé à partir d’une version fournie par l’éditeur sur PlayStation 4

InterfaceAnglais / Allemand / Chinois / Coréen / Espagnol / Espagnol / Japonais / Portugais / Russe
Audio
Sous-titres

Développé par Konfa Games, Despotism 3k est un rogue-lite de gestion, mettant en scène un monde dystopique où l’humanité est réduite en esclavage par une entité robotique. Le bon côté, c’est qu’il n’est pas question de lutter contre l’oppresseur puisque le joueur se situe du bon côté de la barrière en incarnant le tyran. Cruauté, cynisme et un fort penchant pour l’humour caustique (et parfois gras) sont les meilleures armes du joueur pour parvenir à ses fins. Outre son postulat original, Despotism 3k dispose-t-il des arguments pour donner envie d’en relancer « une petite dernière » ?

Le principe de Despotism 3k est limpide : aux commandes de bras mécaniques, le joueur doit faire prospérer son usine tout en préservant le fonctionnement du robot dictateur pendant vingt-cinq jours. Pour ce faire, il doit efficacement répartir ses esclaves chétifs au sein de cinq infrastructures, dédiées à la production des ressources essentielles au maintien de ses activités. Une jauge d’énergie dans le rouge est synonyme de game over brutal et, rogue-lite oblige, de retour à la case départ.

Heureusement, une roue pour hamster géante permet de générer la précieuse électricité afin d’éviter un sort funeste. Des ponctions d’entretien sont en effet appliquées toutes les trente secondes. Hélas, les humains sont fragiles et il faut veiller à leur faire produire de la nourriture et à les laisser se reposer. Leur accouplement est également nécessaire pour disposer de suffisamment de main d’œuvre fraîche, mais il s’accompagne d’une contrainte de gestion de la population. Et parce qu’on ne peut pas tout régler en plongeant quelques esclaves dans le biocomposteur, produisant au passage nourriture et énergie pour les situations d’urgence, il faut dépenser son électricité pour améliorer ses infrastructures. 

La cruauté de Despotim 3k ne s’applique toutefois pas qu’aux humains puisque de nombreux événements, donnant lieu à des choix cornéliens et inspirés de la pop culture, surviennent régulièrement et s’avèrent souvent plus généreux en malus qu’en bonus. Quand ce ne sont pas Doc et Marty qui débarquent de la DeLorean pour répandre le chaos dans l’usine, Satan et Cthulhu n’hésitent pas à s’offusquer du piétinement de leur plates-bandes. Chaos permanent garanti.

Despotism 3k repose sur un numéro de funambule permanent et frénétique, menaçant de basculer dramatiquement à chaque nouvel évènement. Malgré des mécaniques simples, maintenir son usine à flot s’avère être une tâche particulièrement ardue. Heureusement, au fil de ses faits d’armes, le joueur obtient des puces lui permettant de modifier sensiblement les conditions de départ de sa prochaine partie, que ce soit pour (relativement) simplifier la tâche ou juste pour varier les plaisirs. 

Du fait de sa nature de rogue-lite, le titre de Konfa Games s’avère naturellement répétitif. Heureusement, les situations en jeu sont assez variées pour donner lieu à l’expérimentation et aux découvertes. De plus, une seconde campagne et un mode infini permettent aux plus motivés des tyrans d’avoir du grain à moudre sur le long terme. Despotism 3k fait partie de la catégorie des jeux « faciles à apprendre et difficiles à maîtriser », proposant des parties courtes, ce qui en fait un titre facile à picorer.

Despotism 3k

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture. Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous serions heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos tipeurs. Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Firelithhttps://www.fwiw.fr/
Vieux râleur aigri devant l'éternel, Firelith sait également s'émerveiller des heures durant d'un game design intelligent, une direction artistique audacieuse ou évidemment un bébé chat qui éternue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents