samedi 28 novembre 2020
Accueil Tests et aperçus Tests PlayStation Test de The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV

Test de The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV

Test réalisé à partir d’une version fournie par Koch Media sur PlayStation 4

Développé par Falcom, édité par NIS America et distribué par Koch Media
Sorti le 27 octobre 2020 et disponible sur PlayStation 4 (également prévu sur Switch et PC)

InterfaceAnglais
AudioAnglais / Japonais
Sous-titresAnglais

L’heure du bouquet final est arrivée pour Trails of Cold Steel. Sept ans après le premier volet, cette sous-série de la grande épopée The Legend of Heroes trouve enfin sa conclusion. The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV est important à double titre : il sert aussi de transition vers le nouveau souffle que souhaite donner Falcom à son Grand Œuvre. Reste à savoir si cette quatrième itération maintient la tension jusqu’au terme de l’aventure du Chevalier Cendré.

The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel III laissait le joueur sur un suspens aussi efficace qu’insoutenable. Pour ne pas gâcher la surprise, on rappelle simplement que cette nouvelle aventure voit les dernières pièces du grand échiquier d’Erebonie s’assembler. Les courageux héros de la Classe VII sont toujours pris en étau entre les ambitions du Chancelier Osborne, de la mystérieuse Société et des forces obscures qui attendent dans l’ombre.

The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV s’inscrit dans la parfaite continuité des précédents. Il revisite de nombreux lieux déjà connus avec, heureusement, de nouvelles localités à découvrir. L’exploration présente donc peu d’évolution, mis à part l’ajout de trials chests : ces coffres mènent à des affrontements de deux équipiers contre un monstre coriace, permettant d’améliorer les ordres spéciaux. La progression s’avère plus ouverte et les joueurs cherchant à faire une pause peuvent compter sur un plus grand nombre de mini-jeux, dont le retour du puzzle game Pom! Pom! Party.

Sans changement majeur, les affrontements n’ont rien perdu de leur superbe. Il est toujours question de jongler avec les techniques (arts et crafts) et de jouer sur les faiblesses des ennemis pour les mettre en état de rupture. La composition de l’équipe et les liens entre personnages jouent un rôle central dans la réussite des combats. L’ARCUS II nécessite dorénavant de faire évoluer en niveau les différents emplacements pour pouvoir ajouter les quartz les plus puissants. Autrefois réservés aux combats de mecha, les Drakkhen peuvent aujourd’hui être invoqués en tant qu’attaque spéciale.

Le jeu perd en partie son ambiance scolaire très cloisonnée qui rappelait Persona. Cela change peu le déroulement des quêtes secondaires, avec toujours autant de choses à faire. Si les membres de la Classe VII traversent des moments difficiles, le joueur n’est pas en reste face à une hausse significative du niveau de difficulté. La possibilité d’incarner une vingtaine de personnages issus des six précédents épisodes est toujours séduisante. Cependant, certains connaissent une évolution sommaire, expliquée en partie par une narration plus diluée et moins rythmée que dans le troisième opus. Une chose reste cependant immuable : la qualité de l’environnement sonore. Les doublages sont sans fausse note et les compositions du studio Falcom Sound Team jdk sont une fois encore à saluer.

The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV se vit comme la saison finale d’une série à grand spectacle. Le sentiment de familiarité domine et la conclusion est redoutée. Plus noir et moins rythmé que le volet précédent, ce dernier Trails of Cold Steel constitue malgré tout un ajout solide à cette saga infatigable. Croiser à nouveau tous ces personnages attachants est extrêmement satisfaisant, rendant l’attente du prochain arc, Eiyū Densetsu: Hajimari no Kiseki, d’autant plus grande.

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture. Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous serions heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos tipeurs. Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Tomtruc
Possède sur la même étagère Billy Hatcher and the Giant Egg et Baten Kaitos : Les Ailes éternelles et l'Océan perdu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Is it Wrong to Try to Shoot’em Girls in a Dungeon? disponible gratuitement sur PlayStation 4, Switch et PC

PQube et MAGES annoncent que le DLC Is it Wrong to Try to Shoot'em Girls in a Dungeon? est disponible gratuitement sur PlayStation 4, Switch et PC.

Test de Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau : un prologue à The Legend of Zelda: Breath of the Wild sous forme de musō

En attendant le nouveau Zelda, Omega Force propose Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau, nouvelle adaptation de la sérieen musō. Daté cent ans avant The Legend of Zelda: Breath of the Wild, s’agit-il d’un hors-série subsidiaire ou s’inscrit-il dans la chronologie du célèbre monde ouvert ? Dans tous les cas, Omega Force signe l’un des meilleurs musō jamais réalisés.

Sony dévoile les jeux du PS Plus de décembre 2020

Sony vient de dévoiler les trois jeux offerts sur PlayStation 4 et PlayStation 5 aux abonnés PS Plus du mois de décembre 2020. Les deux titres seront disponibles au téléchargement du 1er décembre 2020 au 4 janvier 2021.

Selon Marvelous!, Sakuna: Of Rice and Ruin comptabilise plus de 500 000 ventes

Marvelous! annonce que Sakuna: Of Rice and Ruin, disponible depuis le 10 novembre sur PlayStation 4, Switch et PC, a trouvé plus de 500 000 acquéreurs. Marvelous! précise qu'il s'agit de l'une des toutes meilleures ventes de l'éditeur.