lundi 6 juillet 2020
Accueil Tests et aperçus Test de Shenmue III: Story Quest Pack : doit-on tout accepter par...

Test de Shenmue III: Story Quest Pack : doit-on tout accepter par amour ?

Test réalisé à partir d’une version commerciale sur PC (Core i5-3470, 16 Go de RAM, GeForce GTX 1060 6 Go)

Développé par Ys Net et Neilo et édité Deep Silver
Sorti le 18 février 2020 et disponible sur PlayStation 4 et PC

Deuxième extension d’une saison de trois DLC, le très génériquement intitulé Story Quest Pack prend la forme d’une intrigue supplémentaire. Contrairement à Battle Rally qui était en quelque sorte un sympathique mode « arcade », Story Quest Pack s’intègre à l’aventure principale pour une poignée d’heures de jeu supplémentaire.

Lire le test de Shenmue III: Battle Rally >

En sortant de l’hôtel de Niaowu, Ryo tombe par hasard sur Zhang, l’acolyte de Yuanda Zhu, dégustant une glace en terrasse. Censé se renseigner sur la présence des Chi You Men en Chine, Zhang demande à Ryo de l’aider à enquêter avant de se volatiliser. Le joueur doit alors retrouver sa trace à l’aide des fameux signes Chawan : avec quatre verres posés d’une façon particulière sur la table, des membres d’une organisation secrète pourraient le contacter.

Hormis le fait que la version PC n’a pas fonctionné pour les possesseurs du Season Pass jusqu’à ce que des centaines de joueurs se plaignent, le plus gros souci de Story Quest Pack est que les conditions de lancement de la quête sont très précises, mais également pas expliquées. Beaucoup de joueurs ont été surpris de constater que leur sauvegarde à la fin du jeu ne permettait pas de rencontrer Zhang, comme un NG+ à peine lancé : il faut avoir bouclé quelques journées à Niaowu pour pouvoir l’enclencher, contrairement à Battle Rally très simplement accessible depuis le menu principal.

Tout ça pour ça ? Story Quest Pack n’est qu’une quête parallèle sans grand enjeu avec très peu de narration. Pauvre en contenu, cette quête aurait dû être intégrée dans le jeu de base : elle ne contient que deux combats, quelques QTE mais beaucoup de signes Chawan. La plupart du jeu consiste à trouver à quel endroit utiliser le code et ce, à 6 reprises !

Ce DLC met en exergue l’un des problèmes de l’aventure principale : Ys Net fait parfois une montagne de toutes petites choses. Si Shenmue II proposait ici et là des Lucky Hit, on en trouve absolument à chaque coin de rue de Shenmue III. Shenmue II proposait une séquence mémorable autour du signe Chawan : on nous en jette six entre les dents en moins de deux heures.

Cette séquence de Shenmue II est inoubliable parce qu’elle est unique, comme de nombreux passages singuliers qui, additionnés, font de Shenmue une expérience extraordinaire. Ne risque-t-on pas de diluer tout l’arôme de la série en les répétant grossièrement au nom d’un fan service à outrance ?

Prise dans un run de Shenmue III, la quête se laisse jouer en parallèle avec plaisir bien qu’elle ne laissera pas non plus un souvenir ému. En dehors du récit, elle ne présente pas un grand intérêt si ce n’est d’acquérir de magnifiques costumes inédits pour Ryo et Shenhua.

Le meilleur côté de Story Quest Pack est de relancer Shenmue III qui n’a rien perdu de son attrait depuis sa sortie du 19 novembre. Hélas, la méfiance est de mise concernant Big Merry Cruise, le troisième et dernier DLC qui, on l’espère, ne sera pas le dernier contenu estampillé Shenmue à voir le jour. On croise les doigts.

Lire le test de Shenmue III >

Joueur Citoyenhttps://actua.blog/
On n'a pas la même manette mais on a la même passion

2 Commentaires

  1. Prendre le meilleur de Shenmue II et le rincer sous prétexte de fan service, c’est tuer l’intérêt pour la série. Je pense que les fans vont répondre présent pour la suite, mais ça risque de gâcher l’expérience pour un “nouveau” public, qui va se lasser de la mauvaise gestion du projet et d’un contenu moyen.

    • Même chez les fans et les très fans, il risque d’y avoir de la déperdition. En ce moment, les commentaires de Kickstarter ressemblent à un champ de bataille à cause des “rewards” physiques. Beaucoup sont blasés d’avoir mis $500 pour une illustration qui ne correspond pas du tout à leurs espérances. Ça risque d’être très chaud pour le IV mais on y croit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles

Test de Little Town Hero : la bonne idée se trouve dans les combats

Chaque projet de Game Freak sans les célèbres Pokémon attire la curiosité : on se demande toujours si le vénérable studio de Satoshi Tajiri est à la hauteur de sa réputation. Little Town Hero, d’abord sorti sur Switch le 16 octobre 2019, n’a pas fait l’unanimité mais on aimerait expliquer pourquoi le titre mérite amplement sa chance. Mieux que ça : quiconque adhère au système de combat pourrait être étonné par la richesse de ce dernier.

Test de Death Come True : un mystère sur pellicule

Nouveau projet de Kazutaka Kodaka, créateur et scénariste de la série Danganronpa, Death Come True prend une forme bien différente de ses œuvres précédentes : il s’agit d’un jeu d’aventure en FMV, un genre qui connaît une renaissance depuis quelques années (Her Story, Late Shift, The Complex). Le format « film interactif » convient-t-il au style très particulier du créateur de Death Come True ?

Test de Mr. Driller: DrillLand : le puzzle game qui perce

Mr. Driller est de retour avec une version améliorée de l’excellent Mr. Driller: DrillLand. Sorti sur GameCube en 2002, ce cinquième épisode n’avait jamais quitté le Japon. Bandai Namco nous donne aujourd’hui l’opportunité de découvrir son classique du puzzle game sur Switch et PC. Mr. Driller: DrillLand peut-il encore faire son trou 18 ans après sa sortie initiale ?

NBA 2K20, Rise of the Tomb Raider et Erica dans le PS Plus de juillet 2020

Sony vient de dévoiler les trois jeux offerts sur PlayStation 4 aux abonnés PS Plus du mois de juillet 2020, disponibles au téléchargement du 7 juillet au 3 août 2020.