Test de « RoboCop: Rogue City » sur PC. Teyon crée la surprise avec un FPS agréable qui reproduit l’atmosphère des longs-métrages

En tant que représentant des forces de l'ordre, RoboCop mène des enquêtes, combat les criminels de la ville et… distribue des contraventions pour stationnement illicite.

Test de RoboCop: Rogue City réalisé sur PC à partir d’une version fournie par l’éditeur.

Depuis le 2 novembre 2023, RoboCop: Rogue City est disponible sur PlayStation 5, Xbox Series X et PC. Mine de rien, trente-six ans se sont écoulés depuis le chef-d’œuvre de Paul Verhoeven et la dernière adaptation en jeu vidéo d’envergure remonte déjà à 2003. Mais le héros 50% homme, 50% machine et 100% policier continue de fasciner. Aujourd’hui, Alex Murphy est ressuscité par Teyon (Terminator: Resistance, Rambo: The Video Game) dans un FPS qui s’avère être l’une des bonnes surprises de cette fin d’année.

Test de RoboCop: Rogue City sur PC

Robocop: Rogue City prend place entre les second et troisième films. On y incarne Alex Murphy, gardien de la paix ressuscité sous la forme d’un policier mécanique. L’action se déroule dans le vieux Détroit, dans une dystopie inspirée des années 90, avec ce que cela sous-entend comme technologie désuète, dont l’omniprésence d’écrans cathodiques. Dans cet univers, des groupes de bandits se débattent pour attirer l’attention et devenir plus riches et plus puissants encore. L’écriture du scénario est, en réalité, on ne peut plus classique. Mais le narration passe aussi par les nombreuses interactions et les dialogues entre Alex Murphy et les citoyens qu’il protège. Ces échanges virent souvent à l’absurde, rapprochant davantage RoboCop: Rogue City des deuxième et troisième longs-métrages que du film initial.

Un FPS qui comporte un volet RPG

Côté gameplay, le FPS comporte quelques mécaniques issues du jeu de rôle. En effet, tout au long de l’aventure, RoboCop obtient des points de compétences en résolvant diverses affaires ou en tuant des malfrats. Ils lui permettent d’améliorer ses capacités ou de débloquer de nouvelles actions, comme un dash ou la possibilité de ralentir le temps. Ponctuellement, le joueur réalise aussi des choix scénaristiques. Mais on peine finalement à en observer les effets sur le long terme, malgré les notifications affirmant que « tel personnage se souviendra de notre réponse ».

Pour le reste, RoboCop: Rogue City se révèle un FPS finalement classique. La particularité vient du fait que RoboCop possède l’inertie d’un tank. On le ressent particulièrement dans ses déplacements. Nul besoin de se mettre à couvert ou d’esquiver souplement, Alex Murphy peut absorber le feu ennemi tandis qu’il canarde à tout-va à l’aide de son fameux pistolet. Il est bien possible de ramasser d’autres armes sur les cadavres ennemis, mais on se demande bien pourquoi tant l’arme de base est supérieure, même sans évolution.

Techniquement convaincant

Techniquement, Robocop: Rogue City s’en tire avec les honneurs. Les démos laissaient craindre le pire, mais le logiciel tourne finalement sans souci majeur dans sa version définitive. Il est même plutôt convaincant d’un point de vue graphique. Certes, la ville n’est pas aussi époustouflante que dans Cyberpunk 2077 par exemple, et la zone d’exploration libre, à certains moments de l’histoire, reste finalement assez compacte. Mais son level design est bien construit, soutenu par une légère destruction de l’environnement qui renforce l’immersion et qui donne vie aux combats.

Notre avis | 7

Note : 7 sur 10.

Robocop: Rogue City aura peut-être du mal à se faire une place car cette période de 2023 regorge de hits. Il reste pourtant un FPS légèrement répétitif certes, mais curieusement agréable manette en main. On le relance avec plaisir pour le sentiment de puissance que procure le policier mécanique et ses dialogues, absurdes au possible, qui font mouche. Techniquement, le titre se révèle plus soigné qu’on ne l’imaginait après les démos, faisant du FPS de Teyon une excellente surprise.

On aime

  • Le sentiment de puissance
  • L’absurdité des dialogues
  • L’esthétique

On n’aime pas

  • Plus proche de l’esprit des suites que du premier film
  • Répétitif par moment

Merci d’avoir lu notre test de RoboCop: Rogue City sur PC.

Lire aussi | Les meilleurs jeux vidéo de l’année 2023. Tous nos tests classés par note

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À lire aussi

Test de « Garden Life: A Cozy Simulator » sur Xbox Series X. Une simulation reposante mais limitée par des problèmes d’ergonomie

Depuis le 22 février 2024, Garden Life: A Cozy Simulator est disponible sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series X et Xbox One contre 39,99 €, ainsi que sur PC contre 29,99 €. Une version Nintendo Switch est également prévue pour le 14 mars prochain. Cette simulation de jardinage, développée par stillalive studios et éditée par NACON, promet un moment de détente au milieu d'un espace végétal que l'on habille à sa guise. Il n'échappe pas néanmoins au sentiment de répétitivité, voire de frustration en raison de problèmes majeurs d'ergonomie.

« Garden Life: A Cozy Simulator ». Une nouvelle bande-annonce détaille son mode Histoire

NACON vient de diffuser une nouvelle bande-annonce de Garden Life: A Cozy Simulator. L'éditeur y présente plusieurs personnages, le fonctionnement de certains outils ou encore les missions que le joueur accomplira. Pour rappel, le jeu de jardinage de stillalive studios sera disponible sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X et PC le 22 février 2024. La version Nintendo Switch sortira quant à elle le 14 mars 2024. Le logiciel sera commercialisé sur consoles à partir de 39,99 €, contre 29,99 € sur PC.

« Taxi Life: A City Driving Simulator » sortira le 7 mars 2024 sur PlayStation 5, Xbox Series X et PC

NACON vient d'annoncer la date de sortie de Taxi Life: A City Driving Simulator. La simulation de taxi sera disponible le 7 mars 2024. On l'attend sur PlayStation 5, Xbox Series X et PC. À l'occasion de l'ouverture des précommandes, l'éditeur a également partagé une nouvelle bande-annonce. Le prix de lancement n'a toutefois pas été communiqué. Pour rappel, Taxi Life: A City Driving Simulator mettra le joueur dans la peau d'un conducteur de taxis à travers Barcelone. On gérera aussi son entreprise pour la développer.

« War Hospital ». NACON diffuse trois bandes-annonces, consacrées à la direction artistique, aux choix moraux et à l’économie du jeu de gestion

En attendant la sortie de War Hospital, fixée au 11 janvier 2024, NACON diffuse trois nouvelles bandes-annonces du jeu de gestion de Brave Lamb. Au cours des différentes vidéos, le studio détaille la direction artistique, les choix moraux et l'économie du titre. Pour rappel, on l'attend sur PlayStation 5, Xbox Series X et PC. Il mettra l'utilisateur aux commandes d'un hôpital de guerre en pleine Première Guerre mondiale.

NACON annonce « Ambulance Life: A Paramedic Simulator » sur PlayStation 5, Xbox Series X et PC

NACON vient d'annoncer un nouveau titre dans sa gamme de simulations Life, à savoir Ambulance Life: A Paramedic Simulator. Cette simulation d'ambulance est réalisée par Aesir Interactive, qui a rencontré un grand succès avec Police Simulator: Patrol Officers. On l'attend sur PlayStation 5, Xbox Series X et PC pour le mois de septembre 2024.
Test de RoboCop: Rogue City réalisé sur PC à partir d'une version fournie par l'éditeur. https://www.youtube.com/watch?v=np5jYXU3JGo Depuis le 2 novembre 2023, RoboCop: Rogue City est disponible sur PlayStation 5, Xbox Series X et PC. Mine de rien, trente-six ans se sont écoulés depuis le chef-d'œuvre de...Test de « RoboCop: Rogue City » sur PC. Teyon crée la surprise avec un FPS agréable qui reproduit l'atmosphère des longs-métrages