Test de « Road 96 » sur PC. Roman visuel et rogue-like font-ils bon ménage ?

Test de Road 96 réalisé sur PC à partir d’une version fournie par l’éditeur.

  • Roman visuel
  • Développé et édité par DigixArt
  • Sorti le 16 août 2021
  • PlayStation 4 | PlayStation 5 | Xbox One | Xbox Series X | Switch | PC
  • Sous-titré en français
  • PEGI 16
  • Toute l’actualité du jeu

DigixArt est un studio fondé en 2015 à Montpellier, ayant déjà acquis une certaine notoriété avec Lost in Harmony. C’est toutefois du côté de son deuxième titre, le plus confidentiel 11-11 Memories Retold, que l’on perçoit une filiation avec le présent Road 96. Cette fois-ci, l’histoire est racontée par l’intermédiaire de plusieurs personnages à la manière d’un rogue-like. Cette structure procédurale, peu commune pour une expérience narrative, permet-elle la construction d’un récit cohérent ?

Test de Road 96 sur PC

Pretoria est une dictature fictive de la fin des années 90. On est à quelques jours de la célébration des dix ans d’un attentat meurtrier, attribué à l’opposition politique du président en place. Dans cet état autoritaire, les manifestations sont interdites, les médias corrompus et les forces de police partiales. C’est dans ce contexte que l’on tente de fuir le pays, comme nombre d’adolescents, en se faisant le plus discret possible.

Pourquoi considère-t-on Road 96 comme un rogue-like ?

Road 96 prend la forme d’un road trip. Il laisse le choix du véhicule à la discrétion du jour : bus, taxi, automobile… Il est même possible de longer la route. Chacun de ces choix nous rapproche petit à petit de la frontière. Entre chaque voyage, ou pendant le trajet parfois, on accède aléatoirement à une séquence de jeu, nous permettant de rencontrer l’un des sept personnages « fil rouge » de l’histoire. On les rencontre avec plusieurs de nos avatars : à l’instar d’un rogue-like, le joueur recommence le voyage à chaque fin de partie.

Chacune de ces scènes est un délice à découvrir. Touchantes, drôles, loufoques : elles ont toutes une importance significative sur la petite histoire comme sur la grande. La petite concerne le joueur et l’adolescente en fuite qu’il incarne, tentant de survivre à chaque kilomètre parcouru et se préparant au mieux à la traversée de la dangereuse frontière. Elle englobe aussi les liens qui peut tisser le joueur avec les personnages qu’il rencontre, voire entre les personnages eux-mêmes. La grande concerne Pretoria et ses adolescents qui disparaissent, l’attentat et les élections qui approchent avec l’espoir d’une libération pacifique.

La narration reste-t-elle bien construite malgré l’aspect procédural ?

Ces rencontres ont beau être aléatoires, la structure de Road 96 s’avère cohérente. DigixArt dévoile progressivement les enjeux et les rebondissements de l’histoire grâce à des phrases d’apparence anodines quand on les découvre au début du voyage, mais qui prennent tout leur sens une fois les pièces du puzzle réunies. Jamais l’aventure n’a semblé incohérente. Une mécanique héritée des anciens jeux narratifs nous ramène toutefois à notre condition de joueur : les choix de dialogues sont manichéens et se concluent par « ce choix aura une conséquence ». Le récit reste cependant fluide et les phases annexes de gameplay sont diversifiées malgré tout.

À chaque rencontre ou presque, une courte séquence dynamise en effet la narration : mini-jeux d’arcade, jeu musical, recherche d’objet, jeu de tir… Sans oublier la composante essentielle de ce road trip, à savoir la gestion de la fatigue et de l’argent. L’ensemble peut même attirer les réfractaires aux jeux narratifs.

Captures d’écran © DigixArt

Notre avis | 7

Note : 7 sur 10.

Avec Road 96, DigixArt utilise intelligemment la structure procédurale pour proposer une expérience aussi passionnante du point de vue narratif que de celui-ci des composantes annexes. L’évolution du récit, que l’on pouvait craindre inconstant, est parfaitement maitrisée. Road 96 embarque le joueur et ses personnages jusqu’à son dénouement sans jamais nous perdre en route.

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À lire aussi

Test de « Road 96: Mile 0 » sur Xbox Series X. Doit-on connaître l’univers du studio pour pleinement profiter de cette préquelle ?

Un an et demi après le très remarqué Road 96, et sept ans après le plus confidentiel Lost in Harmony, DigixArt propose une préquelle qui s'intègre dans leur univers partagé. Si on retrouve avant tout les codes qui ont permis à Road 96 de s’imposer comme une excellente proposition narrative, les ajouts alourdissent finalement un titre qui aurait pu s’en passer.

Road 96: Mile 0. À l’occasion de la cérémonie des Pégases, DigixArt diffuse une nouvelle bande-annonce

À l'occasion de la cérémonie des Pégases du 9 mars 2023, DigixArt a diffusé une bande-annonce inédite de Road 96: Mile 0. Pour rappel, ce prologue à Road 96, à mi-chemin entre l'expérience narrative et le jeu de rythme, sortira le 4 avril 2023 sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X, Switch et PC.

Road 96: Mile 0. DigixArt annonce un prologue à son road trip, sous la forme d’un jeu musical cette fois

DigixArt et Ravenscourt annoncent Road 96: Mile 0. Toujours sous la forme d'une expérience narrative, le titre comportera désormais des phases de gameplay musicales. On l'attend pour le 4 avril 2023 sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X, Switch et PC, en éditions numériques pour l'instant.

Road 96 sortira sur les consoles PlayStation et Xbox le 15 avril 2022

Road 96 sortira très prochainement sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One et Xbox Series X. Le jeu d'aventure narratif de DigixArt sortira le 15 avril 2022. Il sera disponible en éditions numériques et physiques, distribuées par Just For Games.
Test de Road 96 réalisé sur PC à partir d'une version fournie par l'éditeur. https://www.youtube.com/watch?v=11pdrd30Grk DigixArt est un studio fondé en 2015 à Montpellier, ayant déjà acquis une certaine notoriété avec Lost in Harmony. C’est toutefois du côté de son deuxième titre, le plus confidentiel 11-11...Test de « Road 96 » sur PC. Roman visuel et rogue-like font-ils bon ménage ?