lundi 26 octobre 2020
Accueil Tests et aperçus Tests VR Test de Pixel Ripped 1995 : la madeleine virtuelle

Test de Pixel Ripped 1995 : la madeleine virtuelle

Test réalisé à partir d’une version fournie par Jesús Fabre sur PlayStation 4 Pro avec le PlayStation VR

Développé et édité par Arvore
Sorti le 23 avril 2020 et disponible sur PlayStation 4, PC et Quest

InterfaceAnglais / Portugais
AudioAnglais
Sous-titresAnglais / Portugais

Que l’on choisisse de le pratiquer sur les supports d’origine ou par l’intermédiaire de l’émulation, le rétrogaming occupe une place imposante dans les communautés de joueurs et plusieurs titres lui sont entièrement dédiés. Entre le monde réel et le monde virtuel, il est même possible de palper du matériel modélisé en 3D comme dans la fameuse compilation SEGA Mega Drive and Genesis Classics. Pixel Ripped 1995 permet aussi de revivre ce que certains considèrent comme l’âge d’or du jeu vidéo avec un casque de réalité virtuelle cloué sur la tête. Permet-il de retrouver les sensations du jeu vidéo des années 90 ?

Suite directe de l’excellent Pixel Ripped 1989, Pixel Ripped 1995 raconte l’histoire de Dot qui reprend du service après le retour de Lord Cyblin, déjà vaincu dans le premier opus. Pour venir à bout de son ennemi juré, elle demande l’aide d’un passionné de jeu vidéo du monde réel. Le joueur incarne donc David, un jeune joueur qui l’aide à se frayer un chemin sur les six niveaux de Pixel Ripped 1995.

La particularité du titre est d’être asymétrique : il faut aider Dot dans les niveaux mais aussi faire attention à l’environnement qui entoure David. Par exemple, dans le premier monde, sa maman fait tout pour qu’il éteigne sa console et aille jouer dehors. Dans chaque niveau, Dot fournit un accessoire à utiliser dans le monde réel pour détourner l’attention de ceux qui vous empêcheraient de jouer. Un pistolet lance-balles peut faire tomber le pot de cookies dans la cuisine, de quoi occuper maman pour continuer sa partie.

À l’instar du premier opus, le joueur jongle entre les deux mondes, le tout en combattant des boss qui s’invitent dans le monde réel. Ces derniers s’affrontent en réalité augmentée dans le monde de David et l’effet de transition est saisissant ! Les affrontements regorgent de bonnes idées, avec des hommages à Street Fighter, à Star Fox et tant d’autres. Pour l’un d’eux, David saisit un clone de l’Arwing et le manipuler aux contrôleurs de mouvement est bluffant. Le manque de lisibilité que l’on pouvait reprocher à Pixel Ripped 1989 n’est plus qu’un mauvais souvenir et les séquences s’enchaînent parfaitement. Pixel Ripped 1995 nous plonge vraiment dans ses univers et on a l’impression d’avoir à nouveau neuf ans au travers du casque.

La grande qualité de Pixel Ripped 1995 est de proposer un incroyable hommage au rétrogaming qui ne cesse de se renouveler au fil des différents niveaux. Les clins d’œil aux grands noms du jeu vidéo comme Castlevania, Zelda, Streets of Rage etc. sont très appuyés. Les références sont nombreuses et toutes les découvrir est un véritable régal pour les passionnés de l’histoire du jeu vidéo.

Pixel Ripped 1995 se termine en 3 h environ et l’on ne s’ennuie pas grâce à ses nombreuses références et son humour omniprésent. Il faut toutefois comprendre la langue de Shakespeare pour l’apprécier à sa juste valeur, car le jeu n’est malheureusement pas sous-titré en français. Mais nul doute que les fans de rétrogaming et, plus globalement, ceux qui ont connu le jeu vidéo des années 90 apprécieront cette savoureuse madeleine de Proust.

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture. Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous serions heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos tipeurs. Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Ozorah
Passionné de jeux vidéo et de réalité virtuelle

1 COMMENTAIRE

  1. Le concept du jeu me fait penser à Retro Game Challenge, le jeu vidéo issu de l’émission télé japonaise Game Center CX. C’est un jeu sur DS dans lequel le joueur, dans la peau d’un enfant, découvre plusieurs jeux Famicom créés exprès pour l’occasion. Je n’ai pas encore joué au deuxième épisode.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Test de Undead Darlings: No Cure for Love

Le JRPG mâtiné de roman visuel n’est certainement pas le genre le plus original, mais il n’est jamais inintéressant de voir des « gaijin » s’essayer à cet exercice très codifié. Mr. Tired Media, avec Undead Darlings: No Cure for Love, propose une expérience presque typiquement nippone, dont certains choix de conception occidentaux lui permettent de se distinguer.

Undead Darlings: No Cure for Love disponible sur PlayStation 4, Switch et PC

Mr. Tired Media et son éditeur Sekai Games annoncent la disponibilité d'Undead Darlings: No Cure for Love sur PlayStation 4, Switch et PC. Le titre est disponible sur le PlayStation Store et l'eShop de Nintendo au tarif de 29,99 €, ainsi que sur Steam au prix de 24,99 €.

R-Type Final 2 sera édité par NIS America et sortira en 2021

NIS America annonce qu'il sera l'éditeur de R-Type Final 2. Sans date de sortie fixe, le shoot'em up de Granzella est attendu pour 2021 sur PlayStation 4, Xbox One, Xbox Series S|X, Switch et PC.

Star Wars: Tales from the Galaxy’s Edge sortira le 19 novembre 2020 sur Oculus Quest

À l'occasion d'une nouvelle bande-annonce disponible sur la chaîne YouTube de ILMxLAB, on apprend la date de sortie de Star Wars: Tales from the Galaxy's Edge. Le titre sera disponible le 19 novembre 2020 sur les casques Oculus Quest au prix de 24,99 $ (environ 21,05 €).