jeudi 22 octobre 2020
Accueil Tests et aperçus Tests VR Test de Marvel's Iron Man VR : l'homme à tout fer

Test de Marvel’s Iron Man VR : l’homme à tout fer

Test réalisé à partir d’une version fournie par PlayStation sur PlayStation 4

Développé par Camouflaj et édité par Sony Interactive Entertainment
Sorti le 3 juillet 2020 et disponible sur PlayStation 4

InterfaceFrançais / Anglais / Allemand / Russe / Portugais / Coréen / Chinois / Italien / Portugais / Espagnol / Arabe / Japonais / Polonais
AudioFrançais / Anglais / Allemand / Arabe / Russe / Portugais / Japonais / Espagnol / Italien / Polonais / Espagnol
Sous-titresFrançais / Anglais / Allemand / Russe / Portugais / Coréen / Chinois / Italien / Portugais / Espagnol / Arabe / Japonais / Polonais

« Développer le meilleur jeu PlayStation VR de tous les temps » : telle était l’ambition du studio américain Camouflaj avec Marvel’s Iron Man VR. Présenté lors du State of Play du 25 mars 2019, sa promesse se montrait alléchante pour les fans du super-héros métallique rouge et or, d’autant que le concours de Marvel Games et Sony Interactive Entertainment laissait supposer un parfait alignement des astres. Marvel’s Iron Man VR est-il un jeu aussi riche et complet que pouvaient espérer les amoureux du comic ou s’agit-il d’une nouvelle expérience VR de luxe ?

La vie d’un playboy milliardaire et technophile peut ressembler à un long fleuve tranquille. Tant s’en faut, Anthony Edward Stark a beaucoup de mal à dormir avec sa conscience de fabricant d’armes. Quand il décide de stopper l’activité de Stark Industries, tout semble lui garantir la paix dont il rêvait. Malheureusement, avec sa double casquette d’ex-vendeur de mort et de super-héros, rien ne peut être aussi simple : une menace surgie de son passé le contraint à enfiler de nouveau l’armure.

Casque vissé sur le crâne et contrôleurs PlayStation Move (obligatoires) en mains, le titre alterne entre des phases d’action et des séquences scénarisées permettant de plonger au cœur de plusieurs lieux emblématiques de l’univers Marvel. On trouve au programme toutes les activités qu’un fan de Tony Stark imagine : vol libre, sauvetage d’innocents ou tir de projectiles sur super-vilains. Si les premiers coups de booster s’avèrent maladroits, on s’habitue au maniement de notre avatar héroïque. Après quelques missions, on virevolte avec aisance mais toujours à la verticale, afin d’éviter de trop offusquer l’oreille interne.

Les sensations de vol sont convaincantes et la visée est rarement prise à défaut. Même si on déplore quelques approximations durant les retournements ou lors de l’utilisation des armes secondaires, le titre est lisible et plutôt nerveux durant ses phases d’action. Côté durée de vie, Camouflaj propose un titre plutôt dodu « pour de la VR », puisque les douze missions que compte Marvel’s Iron Man VR se parcourent en une petite dizaine d’heures. Quelques défis secondaires chronométrés sont également proposés.

Mais là se trouve également la faille dans l’armure de Marvel’s Iron Man VR : à vouloir être considéré comme un jeu riche et complet plutôt qu’une courte expérience VR, il dilue fréquemment son expérience, donnant à certaines séquences un goût « d’un peu trop ». Heureusement, certaines d’entre-elles sortent du lot aussi bien esthétiquement que ludiquement. Pour de nombreuses autres, le contraste est flagrant. Les situations peinent à se renouveler, le bestiaire n’évolue que peu, et la redondance est renforcée par la réutilisation de bon nombre d’environnements. 

Un petit mot également sur la partie technique. Non seulement le cadre de jeu manque de variété, mais une bonne partie des environnements traversés exhibent une modélisation, un crénelage et des textures que l’on croirait hérités de la PlayStation 2. Ils sont aussi sujets à des chargements très vintage. Marvel’s Iron Man VR est un titre toutefois sympathique et efficace qui propose son lot de sensations et de moments forts. Ses problèmes de structure et techniques l’empêchent malgré tout de décrocher la couronne à laquelle il prétendait.

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture. Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous serions heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos tipeurs. Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Firelithhttps://www.fwiw.fr/
Vieux râleur aigri devant l'éternel, Firelith sait également s'émerveiller des heures durant d'un game design intelligent, une direction artistique audacieuse ou évidemment un bébé chat qui éternue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Star Wars: Tales from the Galaxy’s Edge sortira le 19 novembre 2020 sur Oculus Quest

À l'occasion d'une nouvelle bande-annonce disponible sur la chaîne YouTube de ILMxLAB, on apprend la date de sortie de Star Wars: Tales from the Galaxy's Edge. Le titre sera disponible le 19 novembre 2020 sur les casques Oculus Quest au prix de 24,99 $ (environ 21,05 €).

Test de RIDE 4 : tonnerre mécanique

Spécialiste des jeux de moto, Milestone propose RIDE 4 deux années à peine après le troisième épisode de sa série. Faisant la promesse d’un jeu plus riche et d’une intelligence artificielle retravaillée, le studio italien propose-t-il suffisamment de nouveautés pour que l’on reprenne déjà le guidon ?

Les notes du magazine Famitsu #1664 (octobre 2020)

Quelles sont les notes du magazine Famitsu #1664 d'octobre 2020 ? À chaque nouvelle édition, on vous partage la liste des tests disponibles dans le célèbre magazine japonais.

Test de Age of Empires III: Definitive Edition : la guerre de « trois » / Suivi de : Définitivement multi

Disponible depuis 2005 sur PC, Age of Empires III n’a jamais détrôné The Age of Kings. Age of Empires III: Definitive Edition est une nouvelle chance offerte à cet épisode très singulier de conquérir à nouveau les stratèges. Bénéficiant du même soin que les deux autres Definitive Edition avant lui, peut-il se faire une place aux côtés du légendaire Age of Empires II ?