Accueil Tests et aperçus Tests PlayStation 4 Test d’Utawarerumono: Prelude to the Fallen : bas les masques

Test d’Utawarerumono: Prelude to the Fallen : bas les masques

Test réalisé à partir d’une version fournie par Koch Media sur PlayStation 4

Développé par Aquaplus et édité par NIS America
Sorti le 29 mai 2020 et disponible sur PlayStation 4 et PlayStation Vita

InterfaceAnglais
AudioJaponais
Sous-titresAnglais

D’abord sorti en 2002 sur PC, Utawarerumono: Prelude to the Fallen est le premier jeu d’une trilogie de visual novels complétée plus tard par les épisodes Mask of Deception et Mask of Truth. S’il a déjà eu droit à des portages sur PlayStation 2 puis PSP, ce premier épisode dans ses versions PlayStation 4 et PlayStation Vita sort pour la première fois du Japon. Utawarerumono: Prelude to the Fallen passe-t-il l’épreuve du temps presque 18 ans après la sortie initiale ?

Le titre raconte l’histoire d’Hakuowlo qui se réveille amnésique avec un mystérieux masque sur le visage qu’il ne peut pas enlever. Recueilli par les sœurs Eruruu et Aruruu ayant toutes les deux des traits bestiaux, il va essayer de s’adapter à un monde qu’il ne connaît pas. Mais il se retrouve rapidement entraîné dans une aventure épique et bien rythmée qui monte peu à peu en puissance.

Le scénario est porté par ses personnages. Du bandit au grand cœur Oboro à la princesse Ulthury, le casting est haut en couleur et il est développé tout au long du jeu lors d’événements spéciaux que le joueur peut sélectionner à plusieurs moments. L’univers du jeu est également très riche, la perte de mémoire du héros étant l’occasion de présenter longuement les détails de ce monde.

Cependant, Utawarerumono: Prelude to the Fallen n’est pas qu’un visual novel : lorsqu’un affrontement a lieu dans l’histoire, le jeu devient un tactics-RPG. Les systèmes classiques de ce type de gameplay sont présents : déplacement au tour par tour sur une grille, éléments ayant des forces et des faiblesses les uns sur les autres, personnages avec des armes et des portées différentes… Les objectifs ne se limitent pas à terrasser tous les opposants, ils se diversifient plutôt selon les rebondissements de l’aventure.

Le jeu possède néanmoins quelques caractéristiques qui lui permettent de se démarquer. Le joueur peut ainsi enchaîner les attaques en réussissant des QTE, avec des combos propres à chaque combattant. Un autre composant important est la jauge de Zeal qui se remplit au fur et à mesure du combat. Cette jauge a de multiples usages : elle permet de lancer des attaques combinées entre plusieurs unités, d’ajouter plus d’attaques lors des combos ou de lancer de puissants coups finaux. Le joueur doit donc utiliser le Zeal au bon moment.

Les affrontements sont accessibles à tous, avec deux modes de difficultés pouvant être modifiés n’importe quand et la possibilité de rembobiner l’action afin de corriger ses erreurs. Il est aussi possible de refaire les précédentes batailles afin de gagner plus d’expérience et de nouveaux objets. Un mode entraînement, offrant plusieurs configurations afin de varier les challenges, se débloque plus tard dans le jeu.

Diverses améliorations sont présentes par rapport au jeu original. Sur le plan esthétique, le jeu possède une nouvelle interface et un moteur 3D dans la veine des deux suites. Il est également possible de choisir entre la bande-son d’origine ou une version réorchestrée incluant des morceaux venant du reste de la trilogie.

Utawarerumono: Prelude to the Fallen est toujours un jeu très solide. La partie visual novel repose sur une histoire rythmée et remplie de nombreux détails, tandis que la partie tactics-RPG propose quelques mécaniques originales. Cette nouvelle version constitue une porte d’entrée parfaite pour découvrir la série aujourd’hui.

StaffCoco
J’ai joué à beaucoup trop de JRPG et de visual novels pour être honnête.

2 Commentaires

  1. Un mélange de visual novel et tactics-RPG ? Décrit comme ça, Utawarerumono me fait penser à Sakura Taisen. J’ai deux questions cependant : est-ce que tu saurais à la louche combien de temps faut-il pour terminer le jeu ? Et est-ce que le contenu plus frivole du jeu a été censuré sur les consoles PlayStation ?

    • La durée de vie tourne autour des 20 / 30 heures, et cela va dépendre de la difficulté choisie et du fait de faire les combats annexes ou non. Et oui, la version originale sur PC n’était pas tout public, mais les scènes ont été modifiées ou retirées depuis les premières versions consoles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles

Final Fantasy Crystal Chronicles Remastered Edition sortira la 27 août 2020

Par l'intermédiaire d'une bande-annonce diffusée sur la chaîne YouTube de Final Fantasy, Square Enix fixe la date de sortie de Final Fantasy Crystal Chronicles Remastered Edition au 27 août 2020. Le jeu sera disponible sur PlayStation 4, Switch, iOS et Android.

ILMxLAB annonce Star Wars: Tales from the Galaxy’s Edge, en collaboration avec Oculus Studios

Par l'intermédiaire de son site officiel, ILMxLAB annonce une nouvelle expérience en réalité virtuelle en collaboration avec Oculus Studios : Star Wars: Tales from the Galaxy’s Edge. Le jeu est prévu pour le courant de l'année.

Call Of Duty: WWII et Star Wars: Battlefront II dans le PS Plus de juin 2020

Sony vient de dévoiler les deux jeux offerts sur PlayStation 4 aux abonnés PS Plus du mois de juin 2020. L'un est déjà disponible au téléchargement, l'autre ne le sera qu'à partir du du juin.

SNK et Digital Eclipse annoncent Samurai Shodown NeoGeo Collection sur PlayStation 4, Xbox One, Switch et PC

SNK vient d'annoncer une nouvelle anthologie regroupant tous les épisodes Neo·Geo de Samurai Showdown. Les sorties sont prévues à partir du 11 juin et une édition inédite de Samurai Shodown V est également incluse.