mercredi 28 octobre 2020
Accueil Tests et aperçus Tests VR Test de The Walking Dead: Saints & Sinners : faites le bon...

Test de The Walking Dead: Saints & Sinners : faites le bon choix

Test réalisé à partir d’une version commerciale sur PlayStation 4 Pro avec le Playstation VR

Développé et édité par Skydance Interactive
Sorti le 23 janvier 2020 et disponible sur PlayStation 4 et PC

InterfaceFrançais / Anglais / Allemand / Coréen / Japonais / Portugais / Espagnol
AudioAnglais
Sous-titresFrançais / Anglais / Allemand / Coréen / Japonais / Portugais / Espagnol

Lorsque l’on évoque The Walking Dead, c’est le plus souvent pour évoquer la célèbre série télévisée adaptée de la bande dessinée de Robert Kirkman. Pourtant, les jeux inspirés de cette licence sont très nombreux. The Walking Dead: Saints & Sinners, qui s’inspire grandement des comics et des jeux Telltale Games, est toutefois la première incursion de The Walking Dead dans le monde de la réalité virtuelle.

L’histoire est racontée par Henri, un vieillard qui accueil notre avatar (homme ou femme, au choix) nommé « touriste » et fraîchement débarqué à la Nouvelle-Orléans dans l’espoir de trouver un bunker sécurisé. The Walking Dead: Saints & Sinners mélange différents éléments de gameplay dont la survie, l’artisanat et l’exploration, preuve de l’ambition de Skydance Interactive qui réalise avec cette expérience VR un pari osé.

Jouable exclusivement en réalité virtuelle, The Walking Dead: Saints & Sinners propose une expérience de jeu qu’il est difficile d’imaginer sans casque. Tout le principe repose sur la réalité virtuelle : le level design, le système de jeu et les contrôles dont la gestion de la physique des armes et objets est assez poussée. Le titre perdrait beaucoup d’intérêt en plat.

Dans un style graphique plus proche du comics que du photoréalisme, le joueur explore les environs depuis un bus qui sert de hub central et qui relie les différents points de la carte. Les lieux visités se débloquent au fur et à mesure de la progression et il n’est pas rare de devoir y retourner fréquemment, même en dehors de la trame principale. Tout le système du jeu repose sur l’artisanat. Dans The Walking Dead: Saints & Sinners, il est impératif de fouiller un maximum : bâtiments, meubles, cadavres… Tout objet découvert se doit d’être recyclé au bus afin de créer des armes et des améliorations. Le joueur dispose d’un sac à l’espace limité, il est donc essentiel de trier ses trésors de guerre.

À cause de la recrudescence des rôdeurs, le temps en extérieur est limité, il est donc impératif de revenir au bus avant la tombée de la nuit. La difficulté du jeu monte crescendo à chaque journée : les ressources se font de plus en plus rares et le nombre de rôdeurs est en constante augmentation, ce qui complique la tâche et oblige le joueur à profiter au maximum de ses sorties diurnes pour faire le plein de vivres. Il faut noter que les armes trouvées à même le sol sont bien moins performantes que celles qu’il est possible de fabriquer. Les armes ont en plus une durée de vie limitée, voilà pourquoi il est si important d’en fabriquer un maximum à l’aide des ressources ramassées.

Au cours de l’aventure, on croise de nombreux personnages non-jouables qui proposent des quêtes ou demandent de l’aide, quand ils ne cherchent pas simplement le conflit. Le choix de la relation est toujours laissé au joueur. On décide tout simplement, en son âme et conscience, du sort que l’on offre aux personnages rencontrés. Libre à chacun de construire un monde meilleur ou non pour les survivants de The Walking Dead: Saints & Sinners.

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture. Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous serions heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos tipeurs. Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Ozorah
Passionné de jeux vidéo et de réalité virtuelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Test de Onee Chanbara Origin : Devil May Bleed

La collection des jeux Simple 2000 éditée par D3 Publisher fut un véritable laboratoire sur PlayStation 2 : malgré des budgets très limités, ces jeux se démarquaient par un concept original et des idées de gameplay uniques. Parfois. La série des Earth Defense Force est probablement la plus connue de cette période. Une autre saga s’est toutefois démarquée et existe encore aujourd’hui : OneeChanbara (autrefois appelée Zombie Hunters) de Tamsoft, mettant en scène une héroïne peu vêtue, des hordes de zombies à massacrer et leur sang giclant partout. Que se cache-t-il derrière le high-concept prometteur de la série ? Onee Chanbara Origin, dernier opus en date qui reprend l’histoire des deux premiers épisodes, permet de vérifier si l’expérience est à la hauteur de la promesse.

Test de Oddworld: New ‘n’ Tasty! : garanti sans colorant ni conservateur

Depuis plus de vingt ans, la série Oddworld trace sa route entre épisodes originaux, portages HD et remakes. En attendant Oddworld: Soulstorm sur les consoles PlayStation, Oddworld: New 'n' Tasty! est de retour sur Switch, peu après les aventures de Munch et celles de l’Étranger. Cette relecture du premier épisode a pour objectif de moderniser la formule et de faire découvrir ce jeu culte à un nouveau public. Le pari est-il tenu ?

Test de The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV

L’heure du bouquet final est arrivée pour Trails of Cold Steel. Sept ans après le premier volet, cette sous-série de la grande épopée The Legend of Heroes trouve enfin sa conclusion. The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV est important à double titre : il sert aussi de transition vers le nouveau souffle que souhaite donner Falcom à son Grand Œuvre. Reste à savoir si cette quatrième itération maintient la tension jusqu’au terme de l’aventure du Chevalier Cendré.

Les entrées et sorties des catalogues Xbox Game Pass de novembre 2020

Microsoft dévoile les titres ajoutés et supprimés fin octobre et début novembre 2020 des catalogues Xbox Game Pass, son service de jeu à la demande pour console Xbox One, PC et Android via le cloud.