samedi 28 novembre 2020
Accueil Tests et aperçus Test de Moons of Madness : seul sur Mars

Test de Moons of Madness : seul sur Mars

Test réalisé à partir d’une version fournie par Warning Up sur PlayStation 4 Pro

Développé par Rock Pocket Games et édité par Funcom
Sorti le 24 mars 2020 et disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC

Moons of Madness est un jeu de survie dans un monde de science-fiction inspiré de l’univers de Howard Phillips Lovecraft. Se déroulant sur la planète Mars, on y incarne Shane Newehart, un chercheur qui pratique diverses recherches sur une plante extraterrestre. Évidement et malheureusement, tout ne se déroule pas comme prévu et le joueur est projeté au cœur d’un véritable monde de folie.

Moons of Madness se joue à la première personne. On y arpente de nombreux couloirs des bâtiments du jeu mais il donne aussi l’occasion d’explorer des environnements à l’extérieur. Au cours de ces séquences à la surface de Mars, l’immersion est au rendez-vous car tout est mis en œuvre pour proposer l’expérience la plus réaliste possible. Par exemple, le joueur doit dépressuriser l’air avant de sortir ou enfiler son casque et sa combinaison. Ces actions peuvent paraître anodines mais elles renforcent énormément l’impression de faire partie de l’univers.

Le déroulement du jeu n’est cependant pas très surprenant : on enchaîne les allers-retours pour résoudre des énigmes qui peuvent poser des problèmes à certains joueurs, principalement à cause de leur manque de logique. L’histoire de Moons of Madness se dévoile par les nombreux documents que l’on peut consulter ici et là, comme dans de nombreux jeux d’horreur, et le scénario très classique ne réserve aucune surprise. La grande réussite du titre réside surtout de son ambiance particulièrement génératrice d’angoisse.

Les environnements sombres et exigus que l’on traverse ne sont jamais rassurants et l’excellent travail fourni sur la partie sonore ne permet pas d’évacuer la pression. Les doublages (en anglais et sous-titrés en français) sont également de très bonne facture. L’ambiance maîtrisée et les lieux cloisonnés créent un sentiment d’alerte permanent. Il n’y a que les combats que l’on regrette un peu : si les énigmes et l’exploration sont les composantes principales de Moons of Madness, des affrontements ont parfois lieu mais ils sont trop scriptés pour augmenter la tension.

Visuellement, Moons of Madness est assez similaire à Alien: Isolation, bien qu’il soit techniquement moins maîtrisé que le titre de Creative Assembly. Les temps de chargements sont courts mais le jeu accuse de sérieux ralentissements. Le plus gênant est la présence d’un crénelage très, très prononcé qui gâche un peu l’atmosphère qui se dégage des décors.

Cela dit, même si la partie technique n’est pas toujours au mieux, Moons of Madness parvient à happer le joueur au cœur de son univers Lovecraftien. L’ambiance est telle qu’on en oublie les problèmes techniques, les allers-retours qu’impose l’aventure et les QTE des combats. Le sentiment d’être seul sur Mars est palpable et extrêmement touchant.

Moon of Madness a l’excellente idée de proposer une difficulté à la carte, ce qui lui permet de cibler un public plus large. À moins de ne pas apprécier les jeux d’horreur ou de ne pas avoir le courage d’y jouer, il n’y a aucune raison de ne pas prendre part à cette expédition sur Mars… Ou plutôt à ce cauchemar duquel on ne ressort pas totalement indemne.

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture. Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous serions heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos tipeurs. Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Ozorah
Passionné de jeux vidéo et de réalité virtuelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Is it Wrong to Try to Shoot’em Girls in a Dungeon? disponible gratuitement sur PlayStation 4, Switch et PC

PQube et MAGES annoncent que le DLC Is it Wrong to Try to Shoot'em Girls in a Dungeon? est disponible gratuitement sur PlayStation 4, Switch et PC.

Test de Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau : un prologue à The Legend of Zelda: Breath of the Wild sous forme de musō

En attendant le nouveau Zelda, Omega Force propose Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau, nouvelle adaptation de la sérieen musō. Daté cent ans avant The Legend of Zelda: Breath of the Wild, s’agit-il d’un hors-série subsidiaire ou s’inscrit-il dans la chronologie du célèbre monde ouvert ? Dans tous les cas, Omega Force signe l’un des meilleurs musō jamais réalisés.

Sony dévoile les jeux du PS Plus de décembre 2020

Sony vient de dévoiler les trois jeux offerts sur PlayStation 4 et PlayStation 5 aux abonnés PS Plus du mois de décembre 2020. Les deux titres seront disponibles au téléchargement du 1er décembre 2020 au 4 janvier 2021.

Selon Marvelous!, Sakuna: Of Rice and Ruin comptabilise plus de 500 000 ventes

Marvelous! annonce que Sakuna: Of Rice and Ruin, disponible depuis le 10 novembre sur PlayStation 4, Switch et PC, a trouvé plus de 500 000 acquéreurs. Marvelous! précise qu'il s'agit de l'une des toutes meilleures ventes de l'éditeur.