samedi 4 février 2023
Tests et aperçusTests NintendoTest de Famicom Detective Club: The Missing Heir & Famicom Detective Club: The Girl Who Stands Behind

Test de Famicom Detective Club: The Missing Heir & Famicom Detective Club: The Girl Who Stands Behind

Test de Famicom Detective Club: The Missing Heir & Famicom Detective Club: The Girl Who Stands Behind réalisé le 17 mai 2021 sur Switch à partir d’une version fournie par l’éditeur.

Avec le concours de Mages Inc., Nintendo dépoussière deux classiques du Famicom Disk System et traduit pour la première fois Famicom Detective Club en anglais. Les deux romans visuels bénéficient sur Switch d’une nouvelle bande-son, de dialogues intégralement doublés et de graphismes modernisés. Les mécaniques n’ont toutefois pas évolué et rappellent en permanence le grand âge de Famicom Detective Club.

Test de Famicom Detective Club: The Missing Heir & Famicom Detective Club: The Girl Who Stands Behind

Sorti en 1988, Famicom Detective Club: The Missing Heir raconte les aventures d’un détective amnésique enquêtant sur les circonstances du décès d’une matriarche. Dans Famicom Detective Club: The Girl Who Stands Behind, publié en 1989, on lève le voile sur le meurtre d’une jeune membre d’un club de détectives du lycée. Écrits par Yoshio Sakamoto et sur fond de croyances locales, les deux récits tiennent en haleine jusqu’à leurs dénouements et prennent place dans un Japon contemporain qui précèdent l’avènement des NTIC.

Si l’on accepte le contrat de lecture en dépit d’immenses coups de théâtre, l’écriture des deux épisodes reste captivante avec des mystères qui se dévoilent au fil de la quinzaine d’heures nécessaires pour terminer la duologie. L’âge de Famicom Detective Club est davantage trahi par son gameplay qui consiste à déclencher les bons éléments de menus aux moments opportuns. Pour progresser, on doit parler d’un sujet en particulier à untel, réfléchir dans un endroit spécifique ou observer un élément du décor à un moment précis. Toutefois, on ne sait pas toujours comment faire avancer l’enquête et il n’est pas rare que l’on doive essaye toutes les options possibles jusqu’à trouver la bonne en dépit de toute logique.

Le deuxième épisode corrige légèrement cet aspect anachronique et on a l’impression d’être mieux guidé, mais la mécanique reste désuète et peut irriter les joueurs les moins patients. Il n’est pas rare d’être bloqué parce que l’on n’a pas discuté plusieurs fois d’affilée avec un même personnage non-jouable. Quasiment tout le gameplay repose donc sur ce système, à l’image de nombreux romans visuels de cette époque. En conséquence, il n’existe qu’une seule et unique fin et il n’y a pas de cheminements différents à parcourir avec des arcs scénaristiques alternatifs. Il y a bien quelques choix à réaliser dans le deuxième épisode mais qui n’altèrent que très partiellement l’expérience.

On comprend parfaitement le choix de ne pas actualiser le gameplay des Famicom Detective Club car Nintendo ne revient que très rarement dessus dans ses remakes. Mais le fossé qui existe entre celui-ci et la réalisation est immense car la refonte de Mages Inc. est superbe. Les plans, en plein écran désormais, sont fidèles aux jeux d’origine mais les panoramas et le chara-design ont été grandement rafraîchis. Derrière les portraits se cachent en réalité des modélisations en 3D extrêmement détaillées, un peu à la manière des épisodes les plus récents d’Ace Attorney. Les personnages prennent alors souvent vie grâce à des animations qui font toujours leur effet.

Avec ces nouvelles versions de Famicom Detective Club, les joueurs occidentaux peuvent enfin découvrir ces deux grands classiques dans les meilleures conditions possibles. On ne se serait pas opposé à ce que Mages Inc. dégrippe les mécaniques par la même occasion, mais cela aurait peut-être profondément changé la structure des récits. Toujours est-il que l’on peut désormais se familiariser avec Famicom Detective Club, au cas où Nintendo imaginerait un troisième épisode. Qui sait ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici