jeudi 23 septembre 2021
AccueilTests et aperçusTest de Death end re;Quest : la mort au bout de la...

Test de Death end re;Quest : la mort au bout de la période d’essai

Test réalisé à partir d’une version fournie par l’éditeur sur Switch

Développé par Compile Heart et édité par Idea Factory
Initialement sorti le 21 février 2019 et disponible sur PlayStation 4, Switch et PC

InterfaceAnglais
AudioJaponais / Anglais
Sous-titresAnglais

Le tandem Compile Heart et Idea Factory expérimente régulièrement avec ses RPG, en utilisant certains sous-genres (le dungeon crawler dans le cas Mary Skelter) ou avec un ton scénaristique inédit (la parodie pour la série des Neptunia). Récemment porté sur Switch, Death end re;Quest perpétue cette tradition en proposant à la fois un système de jeu original et une ambiance rare pour le studio.

Death end re;Quest raconte les aventures de Shina Ninomiya et Arata Mizunashi, deux développeurs au travail sur le MMORPG fictif World’s Odyssey. Shina disparaît toutefois mystérieusement. Quand cette dernière se réveille un an plus tard, à la dérive et coincée dans le jeu, Arata doit l’aider à sortir tout en enquêtant sur les événements qui l’ont menée à cette situation. L’histoire alterne ainsi chaque personnage, maintenant le joueur en haleine. Son atmosphère est par ailleurs extrêmement sombre pour un jeu de Compile Heart, voire teintée de désespoir, n’hésitant pas à lorgner du côté de l’horreur pour de nombreuses mauvaises fins.

Cette dualité de Death end re;Quest s’applique également au gameplay, avec des phases de visual novel pour Arata et des séquences de RPG pour Shina. L’aspect RPG permet aux développeurs d’expérimenter sur certains points. Chaque tour, les personnages ont la possibilité d’effectuer trois actions et si elles sont toutes offensives, l’ennemi est repoussé sur plusieurs mètres. La gestion du placement occupe donc une place primordiale lors des affrontements qui peuvent se transformer en une véritable partie de bowling, où le joueur cherche à faire rebondir ses ennemis entre eux pour infliger un maximum de dégâts. L’enchaînement de trois actions permet aussi d’obtenir des techniques et des sorts plus puissants à l’aide de certaines combinaisons secrètes, à l’image de Phantasy Star IV: The End of the Millennium.

L’univers du MMORPG étant à l’abandon, le joueur doit surveiller les niveaux de corruption et de bugs, qui peuvent varier en étant attaqué ou en marchant sur certaines zones du terrain. Quand le niveau de corruption d’un membre de l’équipe atteint un certain point, il entre en mode glitch. Celui-ci augmente grandement ses statistiques mais il risque aussi d’entraîner des pénalités, en cas de défaite ou de corruption trop grande.

En parallèle, le joueur peut baisser le nombre de bugs sur le terrain pour permettre à Arata d’intervenir directement dans World’s Odyssey et de différentes manières : en invoquant des créatures, par exemple, ou en modifiant le gameplay de Death end re;Quest qui devient un mini-TPS ou un jeu de combat. Tous ces systèmes apportent de la diversité, même si le joueur se concentre rapidement sur les techniques les plus efficaces afin de ne pas perdre trop de temps durant les affrontements.

Le portage Switch disponible depuis le 27 avril 2021 inclut directement tous les contenus additionnels du titre : nouvelles armes, tenues supplémentaires, donjons bonus, etc. La partie technique est cependant plus mitigée. Les modèles des personnages sont identiques aux autres versions mais le framerate s’avère aléatoire, notamment lors de l’exploration des donjons. Le problème est regrettable car Death end re;Quest est suffisamment original pour sortir du lot des productions habituelles du studio, bien aidé par ses idées de gameplay et son univers.

Death end re;Quest (Switch)

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture ! Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, on serait heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos donateurs Bonne visite et à bientôt sur Actua.

StaffCoco
J’ai joué à beaucoup trop de JRPG et de visual novels pour être honnête.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents