jeudi 7 juillet 2022
Tests et aperçusTest de Cookie Clicker : et tu cliques, cliques, cliques

Test de Cookie Clicker : et tu cliques, cliques, cliques

Détails de Tormented Souls

VersionsSortieDéveloppeurÉditeur
Navigateur Internet🌐 08/08/2013DashNetDashNet
Android🌐 05/10/2020DashNetDashNet
PC🌐 01/09/2021DashNetPlaysaurus

Toutes nos actualités sur Cookie Clicker

Test de Cookie Clicker sur PC

Test réalisé à partir d’une version fournie par l’éditeur sur PC

InterfaceFrançais / Anglais / Italien / Allemand / Espagnol / Tchèque / Néerlandais / Japonais / Polonais / Portugais (Brésil) / Russe / Chinois simplifié
AudioFrançais / Anglais / Italien / Allemand / Espagnol / Tchèque / Néerlandais / Japonais / Polonais / Portugais (Brésil) / Russe / Chinois simplifié
Sous-titresFrançais / Anglais / Italien / Allemand / Espagnol / Tchèque / Néerlandais / Japonais / Polonais / Portugais (Brésil) / Russe / Chinois simplifié

Au cours de la dernière décennie, les idle games ont proliféré. L’un de ceux qui ont le plus contribué à populariser le genre n’est autre que Cookie Clicker du développeur indépendant Orteil. Disponible depuis 2013, le jeu a bénéficié de huit ans de mises à jour avant d’être porté sur Android en 2020. Cookie Clicker nous revient aujourd’hui sur PC, mais vaut-il la peine d’être pratiqué tandis que la version web et gratuite est toujours disponible en parallèle ?

Cookie Clicker ne possède pas réellement d’histoire ou d’univers et son postulat peut être résumé sur un post-it. On y incarne un fabricant de cookies qui, en fabricant des cookies, peut les vendre pour fabriquer plus de cookies, puis investir ces cookies dans des améliorations pour fabriquer encore plus de cookies. Cookie Clicker ne s’articule qu’autour de cette simple mécanique, même s’il propose quelques mini-jeux pour varier les plaisirs. On peut notamment prier des divinités pour augmenter son rendement, jouer avec la bourse pour acheter des parts dans les sociétés produisant les ingrédients ou jardiner pour obtenir des plantes que l’on peut enfin croiser.

Mais comment fabrique-t-on ces fameux cookies ? En cliquant sur le gros cookie tout d’abord, mais cette méthode n’est pas la plus pratique puisqu’elle oblige le joueur à rester devant l’écran. On peut ensuite acheter des curseurs supplémentaires qui cliquent eux-mêmes sur le gros cookie, puis embaucher des grand-mères qui cuisinent en arrière-plan. De nombreuses autres améliorations optimisent petit à petit le rendement. C’est là que le nom d’idle game prend tout son sens : rien n’empêche de laisser Cookie Clicker tourner en tâche de fond tandis que le stock de cookies s’incrémente automatiquement. Le joueur peut n’intervenir que pour s’offrir des améliorations et toujours augmenter son rendement. On ne cache pas notre satisfaction à voir les chiffres grimper toujours plus haut dans des quantités aussi gigantesques qu’absurdes.

Il arrive toutefois que l’on se confronte à un mur : le rendement s’arrête et le joueur ne sait plus comment le redresser. On doit alors faire appel à l’héritage. En effet, plus on possède de cookies, plus on obtient de pépites célestes que l’on peut dépenser pour réinitialiser la partie. Ce reboot octroie un bonus à la production aidant à atteindre plus rapidement le point où l’on s’est arrêté, et à acquérir des bonus qui facilitent l’expérience. Il ne reste qu’à tout recommencer en boucle.

La version PC de Cookie Clicker n’apporte pas grand-chose par rapport aux précédentes. Elle intègre bien une piste sonore composée par C418 (notamment responsable de la bande originale de Minecraft) qui a le mérite d’être reposante et qui peut être écoutée en boucle sans jamais lasser. On note aussi la présence d’une sauvegarde dans le cloud, évitant de perdre sa progression après avoir vidé le cache du navigateur. Au-delà de ces améliorations de confort, le contenu est strictement identique. La version PC de Cookie Clicker a au moins le mérite de soutenir le développeur pour les huit ans de mises à jour gratuites de la version pour navigateur Internet. La version PC devrait bénéficier du même soin, se trouve purgée des bannières publicitaires et ne propose aucune microtransaction.

Captures d’écran de Cookie Clicker sur PC

Cookie Clicker (PC)

Comment soutenir Actua ?

Merci pour votre lecture ! Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, vous pouvez commander vos jeux à l'aide de nos liens affiliés. Nous recevrons ainsi une petite commission en échange, qui nous permet de faire vivre Actua.

Articles similaires

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici