samedi 28 novembre 2020
Accueil Découvertes Dossiers thématiques Vacances ludiques : The Legend of Zelda: The Wind Waker

Vacances ludiques : The Legend of Zelda: The Wind Waker

Vacances ludiques : le jeu vidéo pour se reposer, se ressourcer, voyager et rêver

Cette année plus que jamais, peut-être avez-vous besoin d’un beau ciel bleu, d’une brise marine ou de sable blanc et fin glissant entre les orteils. On sait aussi que tout le monde n’aura pas la chance de s’évader pendant l’été. Pour ceux qui resteront à la maison, la rédaction d’Actua a réalisé une sélection de jeux vidéo pour se reposer, se ressourcer, voyager et rêver. Tout au long du mois d’août, on vous proposera de partir en vacances ludiques.

Vers The Touryst →

The Legend of Zelda: The Wind Waker

Développé par Nintendo EAD et édité par Nintendo
Sorti le 13 décembre 2002 sur GameCube (et le 20 septembre 2013 pour The Legend of Zelda: The Wind Waker HD sur Wii U)

Il suffit de lancer The Legend of Zelda: The Wind Waker pour ressentir un appel immédiat au voyage et à l’évasion. Dès l’écran-titre, la musique celtique, le décor idyllique et les couleurs chatoyantes font leur effet, même de nombreuses années après sa sortie. À bien des égards, cet épisode maritime constitue l’un des plus grands tournants de la série.

Link vit paisiblement sur l’Île de l’Aurore avec sa sœur Arielle et sa grand-mère. Mais la quiétude s’efface quand l’équipage de Tetra, une jeune pirate débarque dans le village. Le Roi Carcasse, un aigle géant aux ordres d’un mystérieux individu, enlève alors Arielle qu’il confond avec Tetra. Peinant à masquer ses remords, la jeune pirate accepte d’embarquer Link vers la Forteresse Maudite pour sauver sa sœur des griffes du mal.

The Legend of Zelda: The Wind Waker est sorti dans une période particulièrement riche pour la série, avec de nombreuses expérimentations. Le recours à une esthétique « enfantine » en est l’exemple le plus flagrant, marquant à jamais l’histoire du cel shading. Mais au-delà de ce parti-pris esthétique osé, c’est toute la construction de l’univers Hylien qui est chamboulée.

L’habituel continent médiéval faits ses adieux, en apparence du moins, au profit d’une grande mer de corsaires. Les Zoras et Gorons se font plus discrets au profit d’une grande diversité de personnages loufoques et de nouveaux peuples. Les codes habituels de la série sont bel et bien présents mais le jeu s’amuse à les détourner. Et sa fin – touchante – bouscule les visions passéistes pour s’ouvrir aux nouvelles générations, alors même que la série est initialement construite sur une vision cyclique du récit.

L’aventure fournit un prétexte idéal pour explorer une vaste mer. En théorie du moins car les limitations de la GameCube rendent de nombreuses îles à visiter anecdotiques. Le jeu offre cependant de grands donjons, plusieurs mini-jeux et même la possibilité de posséder sa propre villa ! Link dispose de son propre bateau parlant : le Lion Rouge. Il est également doté de la baguette des vents qui permet de rediriger les alizées à loisir. Le reste de son équipement suit les canons usuels de la série, et les grappins, arcs et autres bottes de fer se débloquent avec la progression.

Malgré une réception « tiède » du jeu à sa sortie (depuis lors considéré comme l’un des plus grands épisodes), Nintendo décide de capitaliser sur cet univers avec deux suites directes sur Nintendo DS et une version HD en 2013 sur Wii U. Ce Remaster sublime le cel shading original en plus d’apporter des modifications substantielles, notamment via l’usage du GamePad. L’indigeste quête de la Triforce est ici condensée et le bateau bénéficie d’un mode rapide. Des bouteilles peuvent être jetées à la mer en direction d’autres joueurs.

The Legend of Zelda: The Wind Waker est un jeu indémodable dont la réputation n’a fait que grandir dans le cœur des fans. Son revirement graphique rafraichissant constitue un pivot dans la quête d’identité visuelle de la série. Cela se ressent encore dans les expérimentations faites sur les récents Skyward Sword et Breath of the Wild. Et si Link’s Awakening proposait déjà un cadre exceptionnellement tropical, The Wind Waker permet de glisser sous le vent au cours d’une véritable odyssée.

Captures d’écran issues de The Legend of Zelda: The Wind Waker HD (2013, Wii U)

Vers The Touryst →

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture. Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous serions heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos tipeurs. Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Tomtruc
Possède sur la même étagère Billy Hatcher and the Giant Egg et Baten Kaitos : Les Ailes éternelles et l'Océan perdu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Is it Wrong to Try to Shoot’em Girls in a Dungeon? disponible gratuitement sur PlayStation 4, Switch et PC

PQube et MAGES annoncent que le DLC Is it Wrong to Try to Shoot'em Girls in a Dungeon? est disponible gratuitement sur PlayStation 4, Switch et PC.

Test de Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau : un prologue à The Legend of Zelda: Breath of the Wild sous forme de musō

En attendant le nouveau Zelda, Omega Force propose Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau, nouvelle adaptation de la sérieen musō. Daté cent ans avant The Legend of Zelda: Breath of the Wild, s’agit-il d’un hors-série subsidiaire ou s’inscrit-il dans la chronologie du célèbre monde ouvert ? Dans tous les cas, Omega Force signe l’un des meilleurs musō jamais réalisés.

Sony dévoile les jeux du PS Plus de décembre 2020

Sony vient de dévoiler les trois jeux offerts sur PlayStation 4 et PlayStation 5 aux abonnés PS Plus du mois de décembre 2020. Les deux titres seront disponibles au téléchargement du 1er décembre 2020 au 4 janvier 2021.

Selon Marvelous!, Sakuna: Of Rice and Ruin comptabilise plus de 500 000 ventes

Marvelous! annonce que Sakuna: Of Rice and Ruin, disponible depuis le 10 novembre sur PlayStation 4, Switch et PC, a trouvé plus de 500 000 acquéreurs. Marvelous! précise qu'il s'agit de l'une des toutes meilleures ventes de l'éditeur.