lundi 28 septembre 2020
Accueil Tests et aperçus Tests PC Test de VirtuaVerse : à la lumière des néons

Test de VirtuaVerse : à la lumière des néons

Test réalisé à partir d’une version fournie par Future Friends sur PC (Core i7-7700, 8 Go de RAM, GeForce GTX 1050 4 Go)

Développé par Theta Division et publié par Blood Music
Sorti le 12 mai 2020 et disponible sur PC

InterfaceFrançais / Anglais / Italien / Allemand / Espagnol
Audio
Sous-titresFrançais / Anglais / Italien / Allemand / Espagnol

Développé par le studio indépendant Theta Division, VirtuaVerse est un point and click à l’ancienne se déroulant dans un univers cyberpunk. Si le jeu s’inspire des classiques du genre, il se distingue au premier coup d’œil par sa direction artistique rétro-futuriste très prononcée. Mais de l’aventure ou de l’ambiance, qui permet au jeu de briller sous les néons ?

VirtuaVerse met le joueur dans la peau de Nathan, un expert en bidouillage de matériel informatique préférant vivre à la marge de ce monde cyberpunk dystopique. Un jour, il se réveille avec ses lunettes RVA (des lunettes de réalité augmentée) cassées et sa petite amie Jay disparue après avoir laissé un mystérieux message dans la salle de bain. Il se lance dans une aventure qui va se révéler être plus complexe et importante que prévue.

L’univers sombre du jeu est particulièrement développé tout en mélangeant ses inspirations, Blade Runner en tête. Les nombreux personnages rencontrés en cours de route permettent de faire vivre ce monde. Une touche d’humour est tout de même présente dans le jeu, que ce soit dans le cynisme et le ton mordant de certaines répliques ou bien dans un style évoquant les point and click classiques : héros qui interpelle le joueur, remarques sur l’absurdité des énigmes et des situations…

La partie point and click est assez standard. Le joueur se déplace, observe et interagit à l’aide du clic gauche. Les objets ramassés sont stockés dans un inventaire où il est possible d’obtenir plus de détails sur ceux-ci et de les combiner. Pour progresser, il faut trouver le bon objet à utiliser au bon endroit ou alors parler au bon personnage. Afin de varier les situations, le jeu propose une interface différente pour certains éléments, comme lorsque le joueur utilise un ordinateur ou lorsqu’il inspecte l’intérieur d’une machine, par exemple.

De nombreux indices sont présents dans les décors et les dialogues afin d’aider à résoudre les énigmes mais certains passages sont plus difficiles ou moins évidents. Le principal problème des énigmes de VirtuaVerse est le lien logique entre elles : à plusieurs reprises, il est compliqué de voir en quoi réaliser telle action en A va permettre d’avancer en B au final. Si l’on ajoute à cela de nombreux aller-retours et des objets parfois compliqués à remarquer au sein du décor, cela donne des séquences plus frustrantes que nécessaires.

L’ensemble est servi par un rendu en pixel art très joli. Les arrière-plans, tout comme les éléments au premier plan, sont détaillés et animés : pluie, drones traversant le ciel, personnages non-jouables déambulant dans les rues… Plus tard dans dans le jeu, l’aventure s’éloigne de la ville cyberpunk, ce qui permet de diversifier les environnements. La bande-son contribue aussi grandement à l’expérience. Composée par MASTER BOOT RECORD (qui a aussi écrit l’histoire), elle est constituée de musiques électro et synthwave qui correspondent parfaitement à l’ambiance du jeu.

VirtuaVerse est finalement un point and click classique et parfois laborieux. Il est cependant porté par une direction artistique en vogue très réussie : ambiance, décors, musiques… Les joueurs accrochant aux univers cyberpunk apprécieront sans aucun doute le jeu, car toutes les cases du genre sont cochées. Les amateurs d’énigmes peuvent avoir plus de difficulté à complètement s’immerger dans VirtuaVerse.

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture. Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous serions heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos tipeurs. Bonne visite et à bientôt sur Actua.

StaffCoco
J’ai joué à beaucoup trop de JRPG et de visual novels pour être honnête.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Nexomon: Extinction désormais disponible sur Xbox One et compatible Xbox Series X|S grâce au Smart Delivery

VEWO Interactive et son éditeur PQube annoncent la disponibilité dès aujourd'hui de Nexomon: Extinction sur Xbox One en édition numérique, sorti le 28 août sur PlayStation 4, Switch et PC.

Panzer Dragoon: Remake disponible sur PC dès aujourd’hui

Forever Entertainment annonce que Panzer Dragoon: Remake sera disponible sur PC dès aujourd'hui par l'intermédiaire de Steam et GOG au tarif de 24,99 €.

Granzella diffuse une nouvelle bande-annonce pour R-Type Final 2

Dans le cadre du Tokyo Game Show 2020, Ganzella diffuse une nouvelle bande-annonce de R-Type Final 2. Le titre est attendu pour le printemps 2021 sur PlayStation 4, Xbox One, Switch et PC.

Quatre classiques de Konami rejoignent GOG : Metal Gear, Metal Gear Solid, Metal Gear Solid 2: Substance et Konami Collector’s Series: Castlevania & Contra

Konami vient de sortir sur GOG quatre de ses classiques : Metal Gear, Metal Gear Solid, Metal Gear Solid 2: Substance et Konami Collector's Series: Castlevania & Contra.