dimanche 13 juin 2021
AccueilTests et aperçusTest d'Aluna: Sentinel of the shards : super-héroïne d’Amérique latine

Test d’Aluna: Sentinel of the shards : super-héroïne d’Amérique latine

Test réalisé à partir d’une version fournie par l’éditeur sur PC (i7-4770K, 16 Go de RAM, GeForce GTX 1660 Ti 6 Go)

Codéveloppé par Digiart Interactive et N-Fusion Interactive et édité par Digiart Interactive
Sorti le 26 mai 2021 sur Switch et PC (également prévu sur PlayStation 4 et Xbox One)

InterfaceAnglais / Portugais / Espagnol
AudioAnglais
Sous-titresAnglais / Portugais / Espagnol

Aluna: Sentinel of the Shards est l’adaptation sous forme d’action-RPG de la bande dessinée débutée en 2018 : The World of Aluna.Héroïne éponyme, Aluna est investie de la puissance de sa mère, la déesse Pachamama. La terre de ses ancêtres est menacée par la réapparition de Nagaric, un Dieu sombre qui corrompt le cœur des hommes et des bêtes et qui recherche de puissantes reliques nommées éclats. Avec son ambiance « Nouveau Monde » et s’inspirant des cultures d’Amérique latine, le dépaysement est-il au rendez-vous d’Aluna: Sentinel of the Shards ?

La prise en main d’Aluna: Sentinel of the Shards s’avère surprenante. Une grande partie de son gameplay et de son game design le rapproche en effet du hack ’n’ slash : la vue de dessus, l’interface, le déplacement à la souris (pour la version PC). Aluna se fait attaquer par des vagues d’ennemis sur lesquels il faut cliquer pour effectuer des attaques à l’aide d’armes de corps-à-corps, à distance ou de sorts. De nombreux coffres sont disséminés dans les niveaux à explorer et la jeune femme se retrouve rapidement avec un éventail d’armes conséquent dans son inventaire, qu’elle peut étoffer en fabriquant de nouveaux objets.

Terrasser ses ennemis augmente une jauge d’expérience qui, une fois remplie, lui donne des niveaux supplémentaires et des points pour acheter de nouvelles compétences. Celles-ci peuvent être passives, comme la régénération de la vie, ou actives. Dans ce cas, le joueur doit l’affecter à une touche d’accès rapide. 

Mais très vite, Aluna: Sentinel of the Shards prend ses distances avec le genre. Les ennemis de base sont coriaces et leurs barres de vie se vident lentement. Aluna possède également une barre d’énergie et ses compétences spéciales, comme l’utilisation de magie, puisent dans celle-ci. Elle peut enfin effectuer des roulades pour esquiver les attaques et se mettre hors de portée. Les combats dans Aluna: Sentinel of the Shards reposent beaucoup sur les réflexes du joueur et orientent le jeu vers l’action-RPG.

L’utilisation de la manette est d’ailleurs nettement plus agréable que la souris. Cette approche se traduit toutefois par des combats trop nombreux, longs et répétitifs. Très rapidement, le joueur martèle le même bouton en boucle. Heureusement, cet aspect rébarbatif est compensé par la diversité des armes et des attaques, à condition que le joueur réaffecte régulièrement son inventaire et ses compétences.

Aluna: Sentinel of the Shards possède une identité visuelle et sonore soignée. Les scènes cinématiques sont réalisées à l’aide d’illustrations animées qui font écho au comic dont le jeu est issu. Les musiques, très présentes, soulignent les différents environnements colorés et bigarrés : jungles, temples, plages, villes et cités d’Amérique du Sud. Les modélisations et les animations sont inégales mais les adversaires sont variés et immergent le joueur dans cette ambiance Amérique latine : singes, crocodiles, sorciers incas, pirates… Aluna est également amenée à affronter des créatures et des démons issus de ce folklore.

Aluna: Sentinel of the Shards fait partie de ces jeux atypiques qui possèdent des qualités manifestes mais qui ne s’adressent pas à tous les profils de joueur. Son gameplay hybride tente une approche différente des combats contre des vagues d’ennemis, mais c’est surtout grâce à son univers exotique, culturel et fantastique que le jeu se démarque. Il permet enfin de faire découvrir la jeune bande dessinée.

Aluna: Sentinel of the Shards

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture. Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous serions heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos tipeurs. Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Trobadork
Donnez-moi un dé et je refais le monde !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents