mardi 4 octobre 2022
DécouvertesRétrospectivesTeenage Mutant Ninja Turtles. Rétrospective des jeux vidéo sous licence Tortues Ninja de 1989 à aujourd'hui

Teenage Mutant Ninja Turtles. Rétrospective des jeux vidéo sous licence Tortues Ninja de 1989 à aujourd’hui

Rétrospective de Teenage Mutant Ninja Turtles débutée le 20 septembre 2022. Publication en cours. Dernière mise à jour le 22 septembre 2022.

Quel super-héros a aussi durablement accompagné le jeu vidéo que les Tortues Ninja ? Depuis les années 80, les quatre ados à carapaces de Kevin Eastman et Peter Laird sont adaptés en jeux d’action, beat ’em all ou jeux de combat. Au fil des mutations du comic book et du dessin animé, de nouveaux jeux sortent sur de multiples systèmes et sous la houlette de nombreux éditeurs. Leur histoire commence avec Konami et se poursuit avec Ubisoft, Activision puis Dotemu. Dans cette rétrospective de Teenage Mutant Ninja Turtles, on retrace le parcours de Donatello, Leonardo, Michelangelo et Raphaël en jeu vidéo, de 1989 à aujourd’hui.


Teenage Mutant Hero Turtles

  • Également connu sous les titres de Teenage Mutant Ninja Turtles et Gekikame Ninja Den
  • Développé par Konami
  • Sorti le 12 mai 1989
  • NES, Amiga, Amstrad CPC, Atari ST, Commodore 64, MS-DOS, MSX, ZX Spectrum
  • Ne comporte pas de sous-titres en français
Teenage Mutant Hero Turtles - Une

Le tout premier jeu vidéo Tortues Ninja

Le premier jeu Tortues Ninja est aussi l’un des plus célèbres, puisqu’il s’agit de Teenage Mutant Hero Turtles. Chez nous, beaucoup de joueurs l’ont découvert par l’intermédiaire du pack NES comprenant sa cartouche et on estime que ses ventes dépassent les quatre millions d’unités. De nombreux créateurs de contenus l’ont également couvert, souvent pour tourner son extrême difficulté en ridicule.

Au contraire d’autres adaptations de cette époque, et pourtant fort de séries comme Contra ou Castlevania, Konami ne s’est pas contenté d’un jeu d’action traditionnel. Entre les niveaux de Teenage Mutant Hero Turtles, le joueur se déplace sur une carte vue du dessus. En pénétrant dans les égouts ou tout autre bâtiment, on est alors confronté à un jeu de plateformes plus classique. Cette structure est notamment inspirée par Getsu Fūma Den et peut également évoquer Zelda II: The Adventure of Link.

Le « jeu NES le plus difficile »

Par ailleurs, les développeurs ont insisté sur le concept du travail d’équipe. On ne contrôle qu’une tortue à la fois, mais il est possible de changer de personnage à la volée. Chacun possède sa barre de vie, ainsi que ses forces et ses faiblesses. En réalité, l’équilibrage est perfectible et on ne sort Michelangelo, armé de ses nunchakus, qu’à de très rares occasions.

Finalement, s’agit-il véritablement du « jeu NES le plus difficile » comme on le décrit souvent ? Certainement pas, mais Teenage Mutant Hero Turtles reste une véritable épreuve. Au-delà de son niveau aquatique si souvent décrié, il souffre d’une physique lunaire qui n’aide pas la précision. Les ennemis possèdent enfin des attaques imprévisibles et ne cessent de réapparaître des bords de l’écran.

Pourquoi parle-t-on de Hero Turtles plutôt que de Ninja Turtles ?

À la fin des années 80, le gouvernement britannique lutte contre la représentation de la violence dans les médias destinés aux enfants. Curieusement, le mot « ninja » n’échappe pas à la censure. Ainsi, les Teenage Mutant Ninja Turtles deviennent les Teenage Mutant Hero Turtles en Europe. Mais il ne s’agit pas d’un cas isolé. Ninja Ryūkenden, connu sous le titre de Ninja Gaiden aux États-Unis, a été renommé Shadow Warriors chez nous. Yami no Shigotonin Kage, connu sous le titre de Shadow of the Ninja aux États-Unis, est lui devenu Blue Shadow.

À ce propos, dans une scène du film Les Tortues Ninja 2 : Les héros sont de retour, Michelangelo manipule des saucisses comme s’il s’agissait de nunchakus. Cette scène a tout simplement disparu de la version britannique, sous le prétexte qu’un enfant pourrait ne pas faire la distinction avec une véritable arme.


Teenage Mutant Ninja Turtles

  • Également connu sous le titre de Teenage Mutant Hero Turtles II: The Arcade Game
  • Développé par Konami
  • Sorti le 11 octobre 1989
  • Arcade, NES, Amiga, Amstrad CPC, Atari ST, Commodore 64, MS-DOS, ZX Spectrum, Xbox 360…
  • Ne comporte pas de sous-titres en français
Teenage Mutant Ninja Turtles - Une

Un beat ’em all sous licence officielle Tortues Ninja

Peu après la sortie de Teenage Mutant Hero Turtles sur NES, Konami fait apparaître des bornes Teenage Mutant Ninja Turtles en salles d’arcade. Il ne s’agit plus d’un jeu d’action/aventure mais d’un beat ’em all dans la veine de Double Dragon. Son succès retentissant s’explique par sa facilité d’accès puisque les enchaînements sortent facilement grâce au seul et unique bouton d’attaque.

En réalité, le titre manque de variété si l’on joue seul. Mais il atteint son plein potentiel à plusieurs puisque quatre joueurs peuvent chacun prendre le contrôle d’une Tortue Ninja. Il n’est pas rare qu’un membre du Clan des Foot agrippe l’un des protagonistes, par exemple. Dans ces cas-là, un autre joueur doit aider son « frère » en empêchant l’ennemi de l’attaquer. Par ailleurs, chaque joystick correspond à un personnage en particulier, possédant chacun des caractéristiques légèrement différentes.

Une adaptation d’une fidélité exemplaire

Ce beat ’em all se distingue aussi et surtout par sa fidélité exemplaire à l’œuvre qu’il adapte. Le premier jeu Tortues Ninja sur NES ne respectait pas toujours le lore, ni l’esthétique du dessin animé. Ici, les grands sprites et leurs animations reproduisent à merveille l’esprit de la série. Le bestiaire est également celui des Tortues Ninja : Les Chevaliers d’écaille et les musiques présentent de nombreuses variations de son générique.

Cette fidélité a valu à Konami une solide réputation, et de travailler sur de nombreuses adaptations. Voilà comment The Simpsons, Bucky O’Hare, Astérix, les X-Men ou Batman Returns sont devenus des beat ’em all de 1991 à 1993. Pendant ce temps, de nouveaux jeux Tortues Ninja sont également sortis, dont le très apprécié Teenage Mutant Ninja Turtles: Turtles in Time.

Teenage Mutant Hero Turtles II: The Arcade Game sur NES est-il au niveau du jeu d’arcade ?

De nombreux joueurs ont découvert le titre par l’intermédiaire de sa conversion NES. Pour les marchés occidentaux, Konami a opté pour une numérotation puisqu’il s’intitule Teenage Mutant Hero Turtles II: The Arcade Game. Et comme de multiples portages sur la 8-bit de Nintendo, le beat ’em all est sujet à de nombreux changements. Il ne se joue plus qu’à deux joueurs simultanément et la réalisation se révèle nettement moins fidèle.

Certes, le plaisir n’est pas aussi immédiat qu’en arcade à cause de ralentissements ou de l’abondance de flickering. Toutefois, il reste l’un des titres les plus impressionnants de la console, alors même que Teenage Mutant Hero Turtles bénéficiait déjà d’une réalisation soignée. Il est enfin enrichi de deux niveaux supplémentaires.


Teenage Mutant Ninja Turtles: World Tour

  • Développé par Brian A. Rice, Inc.
  • Sorti en 1990
  • Amiga, Amstrad CPC, Atari ST, Commodore 64, MS-DOS, ZX Spectrum
  • Ne comporte pas de sous-titres en français
Rétrospective de Teenage Mutant Ninja Turtles - Une

Un logiciel de coloriage Tortues Ninja

Parmi les onze logiciels Electric Crayon Deluxe développés par Brian Rice, les Tortues Ninja ont eu droit à leur version. Teenage Mutant Ninja Turtles: World Tour est tout simplement un jeu de coloriage. Le joueur choisit une scène parmi trente et remplit des zones blanches à l’aide d’un outil similaire au pot de peinture de Paint. En fonction du système, on dispose de seize à vingt-deux couleurs.

Hélas, il est impossible de dessiner et d’ajouter des détails, mais on peut tout de même imprimer ses chefs-d’œuvre. Les différentes scènes sont également accompagnées de descriptions pédagogiques puisqu’elles représentent de célèbres lieux du patrimoine mondial. On peut notamment colorier la Statue de la Liberté, la Tour Eiffel, le Mont Fuji ou encore la Grande Muraille.

Rétrospective de Teenage Mutant Ninja Turtles en cours de rédaction. À suivre…

Articles similaires

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici