samedi 28 novembre 2020
Accueil Tests et aperçus Tests Switch Test de Tennis Open 2020 : le doigt d'honneur au tennis

Test de Tennis Open 2020 : le doigt d’honneur au tennis

Test réalisé à partir d’une version fournie par Forever Entertainment sur Switch

Développé par Inlogic Games et édité par Forever Entertainment
Sorti le 19 mars 2020 et disponible sur Switch

InterfaceAnglais / Allemand / Français / Espagnol / Italien / Portugais
AudioAnglais
Sous-titres

Spécialiste prolifique du développement de jeux mobile et HTML5, le studio slovaque Inlogic Games propose un portage Switch de l’un de ses titres-phares : Tennis World Open 2020, renommé Tennis Open 2020 pour l’occasion. Purgé de ses microtransactions, peut-il concurrencer les champions de la catégorie sur leur propre terrain ?

Tennis Open 2020 ne propose pas le même type d’expérience que l’écrasante majorité des jeux de tennis, dans la mesure où l’on ne contrôle pas les déplacements de son joueur. Il faut plutôt imaginer un jeu comme Wii Sports pour se faire la bonne idée de Tennis Open 2020. Le tennisman se déplace automatiquement et on ne gère que ses coups de raquette.

Il est possible d’opter pour des contrôles au joystick (Joy-Con ou Pro Controller) ou à l’écran tactile. Il ne suffit que d’un doigt pour renvoyer la balle avec le bon angle et la puissance adéquate, quel que soit le mode choisi. Hélas, il n’est pas si simple de diriger la trajectoire au joystick qui demande une extrême sensibilité et on a tendance à renvoyer la balle n’importe où.

À l’écran tactile, cela fonctionne beaucoup mieux : on a bien plus de maîtrise en glissant le doigt sur la puissance et la direction. C’est le jour et la nuit ! Tennis Open 2020 devient même plutôt agréable à prendre en main. Le gameplay manque cependant de variété puisqu’on ne peut réaliser que des coups simples et des amortis. On aimerait parfois ajouter de l’effet ou tenter un lob mais ce n’est tout simplement pas possible.

Au-delà des contrôles conçus pour le tactile et périlleux à convertir à la manette, Inlogic Games s’est confronté à une autre problématique : comment transforme-t-on une mécanique free-to-play pour un jeu « complet » ? Dans la version mobile, les microtransactions permettent par exemple d’acheter de l’équipement ou de participer à des entraînements. Le joueur devient alors plus puissant, plus précis, plus rapide et plus endurant. Et les changements se ressentent vite puisqu’il devient une véritable machine de guerre. Dans la version Switch, chaque match permet de récolter de l’argent fictif.

Quel que soit le résultat, on obtient une récompense : par exemple, si 2000 $ sont en jeu en cas de victoire, on empoche tout de même 10% de la somme si on perd, soit 200 $. Or, il suffit de lancer un match et de le quitter instantanément pour obtenir le lot de consolation ! Les premiers montants du mode carrière sont faibles. Mais il suffit de lancer un match d’exhibition en difficile et en trois sets gagnants de six jeux pour obtenir la somme rondelette de 1000 $ sur les 10 000 $ promis ! Les affaires sont les affaires…

Difficile de résister à la tentation mais pour quiconque joue honnêtement, Tennis Open 2020 propose 12 tournois avant de pouvoir accéder aux quatre tournois du Grand Chelem, sans les licences officielles toutefois. Tennis Open 2020 n’est pas déplaisant à jouer mais il aurait pu être affiné, ne serait-ce que son aspect technique très sommaire ou une mécanique de progression mieux ficelée.

Pour prolonger l’expérience, il existe un mode multi permettant à deux joueurs de s’affronter en écran partagé : on n’est pas contre une partie rapide de temps en temps mais dans ce cas, les commandes tactiles ne sont fatalement pas disponibles, ni pour l’un ni pour l’autre.

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture. Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous serions heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos tipeurs. Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Joueur Citoyenhttps://actua.blog/
On n'a pas la même manette mais on a la même passion

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Is it Wrong to Try to Shoot’em Girls in a Dungeon? disponible gratuitement sur PlayStation 4, Switch et PC

PQube et MAGES annoncent que le DLC Is it Wrong to Try to Shoot'em Girls in a Dungeon? est disponible gratuitement sur PlayStation 4, Switch et PC.

Test de Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau : un prologue à The Legend of Zelda: Breath of the Wild sous forme de musō

En attendant le nouveau Zelda, Omega Force propose Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau, nouvelle adaptation de la sérieen musō. Daté cent ans avant The Legend of Zelda: Breath of the Wild, s’agit-il d’un hors-série subsidiaire ou s’inscrit-il dans la chronologie du célèbre monde ouvert ? Dans tous les cas, Omega Force signe l’un des meilleurs musō jamais réalisés.

Sony dévoile les jeux du PS Plus de décembre 2020

Sony vient de dévoiler les trois jeux offerts sur PlayStation 4 et PlayStation 5 aux abonnés PS Plus du mois de décembre 2020. Les deux titres seront disponibles au téléchargement du 1er décembre 2020 au 4 janvier 2021.

Selon Marvelous!, Sakuna: Of Rice and Ruin comptabilise plus de 500 000 ventes

Marvelous! annonce que Sakuna: Of Rice and Ruin, disponible depuis le 10 novembre sur PlayStation 4, Switch et PC, a trouvé plus de 500 000 acquéreurs. Marvelous! précise qu'il s'agit de l'une des toutes meilleures ventes de l'éditeur.