jeudi 16 juillet 2020
Accueil Tests et aperçus Tests Switch Test de My Secret Pets! : l'amour est un oiseau rebelle

Test de My Secret Pets! : l’amour est un oiseau rebelle

Test réalisé à partir d’une version fournie par D3 Publisher sur Switch

Développé par Dogenzaka Lab et édité par D3 Publisher
Sorti le 30 avril 2020 et disponible sur Switch (également disponible sur mobile et PC)

InterfaceAnglais / Japonais / Chinois
Audio
Sous-titresAnglais / Japonais / Chinois

Disponible depuis 2016 sur mobile et PC, le visual novel My Secret Pets! de Dogenzaka Lab est de retour sur Switch dans une version optimisée. Le synopsis de cet otome fait toujours un effet bœuf : les animaux domestiques qui peuplent l’appartement de la protagoniste sont subitement devenus de beaux éphèbes ! Mais au-delà d’une romance à l’eau de rose, My Secret Pets! propose-t-il une histoire suffisamment bien ficelée pour retenir notre attention ?

My Secret Pets! met en effet le joueur dans la peau d’une étudiante qui se fait quitter par son petit ami Reito dans de mystérieuses circonstances. En rentrant chez elle, quatre de ses cinq animaux domestiques sont étrangement devenus humains. Désormais célibataire, l’héroïne a l’occasion de séduire l’un de ces beaux garçons qui lui vouent chacun un amour infini.

La construction du titre est intéressante puisque l’on choisit son husbando dès l’écran-titre, après avoir fini le prologue. Chacune des routes se focalise sur l’un des personnages : Assam le porcelet, Lufna le chat, Ramin le cacatoès, Lize le lapin et Reito, enfin, l’ex-petit ami. Chacun de ces cœurs à prendre possède un caractère bien à lui, correspondant à l’animal qu’il était dans le passé.

Une route ne dure que huit chapitres d’une dizaine de minutes chacun. Chaque route est étalée sur une semaine dans la vie du jeu et chaque chapitre correspond à un jour de la semaine, ce qui en fait une aventure, dans l’ensemble, plutôt courte puisqu’il est possible de la terminer en 4 ou 5 h.

My Secret Pets! est un visual novel très classique dans son déroulement puisqu’il n’y a pas de phase de gameplay autre que la lecture de l’histoire et quelques choix qui ponctuent les dialogues. Ceux-ci permettent d’augmenter la sympathie de l’héroïne, une statistique obligatoire pour obtenir les fins bonus du jeu. Cependant, le système de sympathie est parfois obscur à comprendre, même si l’écran-titre indique que les bons choix sont ceux dans l’intérêt du groupe, et non pas seulement de son bien-aimé. Le joueur peut de toute façon faire une sauvegarde et un chargement rapides avant chaque réponse pour savoir si c’était la bonne.

À la fin de chaque route et selon le taux de sympathie de l’héroïne, le joueur débloque une scène appelée « sequel » qui narre un rendez-vous amoureux avec son chouchou. On débloque également un épisode spécial : il s’agit d’un chapitre ultérieur à l’aventure racontant un moment de la vie amoureuse de la protagoniste et de son être cher.

Ce que My Secret Pets! réussit très bien est de conserver une part de mystère après chaque route terminée. Une seule et unique partie n’est absolument pas satisfaisante, car la fin heureuse ne dévoile pas tous les secrets de l’histoire : pourquoi Reito a-t-il quitté l’héroïne, pourquoi les animaux sont-ils devenus humains, pourquoi Georgie (le chien de l’héroïne) n’a-t-il pas été transformé ? Évidemment, il ne faut pas s’imaginer que cet humble otome puisse être le nouveau Steins;Gate. Il est toutefois suffisamment bien ficelé pour que l’on ait envie de connaître tous les aspects de son scénario bon enfant, sympathique et divertissant.

Joueur Citoyenhttps://actua.blog/
On n'a pas la même manette mais on a la même passion

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles

PES 2021 sera une mise à jour de saison en attendant les versions « next-gen » avec PES 2022

Dans un bref communiqué, Konami dévoile ses plans pour les prochains millésimes de Pro Evolution Soccer : PES 2021 sera une mise à jour de PES 2020 tandis que les versions « next-gen » seront réalisées avec l'Unreal Engine.

Microsoft dévoile les jeux qui entrent et qui sortent des catalogues Xbox Game Pass en juillet 2020

Comme tous les mois, Microsoft dévoile les titres ajoutés et supprimés des catalogues Xbox Game Pass en juillet 2020, son service de jeu à la demande pour console Xbox One et PC.

Test de Catherine: Full Body sur Switch : quadrilatère amoureux

Avec son intrigue autour de l’adultère et ses étranges plateformes cubiques, Catherine constituait à sa sortie une bizarrerie dans le catalogue d’Atlus. Catherine: Full Body s’inscrit dans la même lignée que Persona 4 Golden et Persona 5 Royal : il sublime un jeu déjà culte par l’ajout de contenus et une correction de ses principaux défauts. Talonnant la version PlayStation 4, cette édition Switch donne l’opportunité de vérifier si cette nouvelle tournée est toujours enivrante.

Test de The Wonderful 101: Remastered : le plus petit des grands héros

D’abord sorti sur Wii U en 2013, The Wonderful 101, le beat’em all façon Super Sentai, est de retour sur PlayStation 4, Switch et PC. Sobrement intitulée The Wonderful 101: Remastered, cette version a la particularité d’être éditée par PlatinumGames lui-même, sans le concours de Nintendo. Qu’apporte ce portage du (désormais) classique de Hideki Kamiya ? Principalement, et ce n’est pas rien, une visibilité plus importante que sur sa console d’origine.