samedi 27 février 2021
Accueil Tests et aperçus Tests Switch Test de Grindstone : le puzzle du boucher

Test de Grindstone : le puzzle du boucher

Test réalisé à partir d’une version fournie par l’éditeur sur Switch

Développé et édité par Capybara Games
Sorti le 15 décembre 2020 et disponible sur Switch (également disponible sur iOS)

InterfaceFrançais / Anglais / Japonais / Espagnol / Portugais / Allemand / Italien / Néerlandais / Russe / Coréen / Chinois
Audio
Sous-titres

Sorti le 19 septembre 2019 sur iOS dans le cadre d’Apple Arcade, le puzzle game Grindstone s’attaque au marché console à l’aide d’un portage sur Switch. Si ce style de jeu se consomme sans modération sur un support que l’on transporte en permanence dans sa poche, est-ce qu’il est toujours aussi pertinent sur une machine plus domestique ?

Capybara Games nous sert ici un jeu de tile-matching : une grille composée de différentes icônes s’offre au joueur qui doit relier les éléments identiques pour les faire disparaître. Dans Grindstone, on incarne un guerrier énervé et les éléments sont des monstres qu’il massacre pour se frayer un chemin au travers de plus de deux cents grilles. Le but est de grimper au sommet de la montagne qui donne son titre au jeu. Jorj est en effet un Stonegrinder, un mercenaire employé pour récupérer les précieuses gemmes que l’on ne trouve que sur la montagne Grindstone. Et Jorj a de formidables atouts pour réussir : ses gros muscles, son épée imposante et un sale caractère.

Le puzzle game se décompose en plusieurs environnements divisés en niveaux et se terminant par un boss. Chaque niveau est un tableau sur lequel sont disposés des créatures et notre barbare enragé doit en occire un certain nombre pour ouvrir la porte qui le mène au niveau suivant. En partant de sa position, le joueur trace un chemin sur la grille en reliant les monstres identiques adjacents. Pour cela, il peut utiliser l’écran tactile de la Switch ou indiquer les directions en utilisant le stick gauche ; ces contrôles restent suffisamment naturels pour être satisfaisants et le jeu en mode dock ne pose donc aucune difficulté.

Lorsque Jorj se déplace d’un seul coup d’au moins dix cases, il fait apparaître sur la grille une pierre multicolore qui lui permet de changer de type d’ennemis en cours de route : il peut ainsi commencer son déplacement sur des monstres jaunes, dessiner une ligne jusqu’à une pierre multicolore, et poursuivre en sabrant des monstres rouges, augmentant ainsi son nombre de victimes et son score de « combo ». Ce score lui permet d’abattre certains monstres, plus puissants, ou de récolter des ressources comme de la pierre ou du bois.

Les adversaires ne se contentent pas d’attendre la mort et certains peuvent blesser Jorj s’il termine son déplacement à portée de leurs coups. Celui-ci peut compter sur des flèches, des attaques de zone, des armures et des potions pour l’aider dans sa mission. Une auberge lui permet, entre deux aventures, de se soigner ou de fabriquer de nouveaux équipements. Il peut débloquer de nouvelles recettes en réussissant des épreuves et remplir un bestiaire en tuant des monstres. Des défis lui sont également soumis, comme réussir un combo de trente ou détruire des ennemis spécifiques. Des défis en ligne permettent également aux joueurs de comparer leurs scores de manière quotidienne.

Grindstone est un jeu qui se consomme facilement de manière ponctuelle, mais la richesse de ses mécaniques, sa direction artistique et sa touche RPG le propulsent au-delà du jeu casual. Sur grand écran comme en nomade, le titre convainc et suscite l’addiction avec une excellente rejouabilité et des défis accessibles et gratifiants.

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture. Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous serions heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos tipeurs. Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Trobadork
Donnez-moi un dé et je refais le monde !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents