samedi 27 février 2021
Accueil Découvertes Tests rétro Test de Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots : confessions...

Test de Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots : confessions d’un vieux serpent

Test réalisé à partir d’une version commerciale sur PlayStation 3

Développé par Kojima Productions et édité par Konami
Sorti le 12 juin 2008 et disponible sur PlayStation 3

La dilogie Metal Gear Solid V boucle la boucle Metal Gear puisqu’elle explique l’origine du soulèvement d’Outer Heaven. La véritable conclusion de la saga se trouve cependant dans son prédécesseur numérique. Répondant à toutes les questions restées en suspens au fil des épisodes, Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots est indispensable pour quiconque désire décrypter Metal Gear. Bloquée sur PlayStation 3, la « dernière mission » de Solid Snake n’est toutefois pas la plus accessible.

En 2014, le monde est régi par l’économie de guerre dont les soldats sont équipés de nanomachines. Ces dernières permettent aux Patriotes de contrôler l’identité, les sentiments et les performances de chaque militaire sur le champ de bataille. Ocelot, désormais possédé par la volonté de Liquid Snake, lance une insurrection massive contre l’ordre établi. Solid Snake, victime d’un vieillissement accéléré qui lui vaut le nom de code « Old Snake », se retrouve entre deux feux tandis qu’il tente d’interrompre les manigances de son frère Liquid.

Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots n’a aucun sens s’il est joué seul. Il n’a été conçu que pour répondre à toutes les failles de l’histoire de Metal Gear : les Patriotes, Big Boss, Major Zero, le FOXDIE… Aucune zone d’ombre ne subsiste. Chaque scène cinématique explique, expose ou réfute. Hideo Kojima ne manque d’ailleurs jamais d’interpeller les fans et de s’en amuser, avec un récit millimétré et un sens de la mise en scène quasi-maniaque.

Sans mesurer précisément les parts allouées aux scènes cinématiques et au gameplay, on a presque l’impression qu’elles sont égales ! Les séquences d’infiltration sont pourtant extrêmement soignées grâce à d’excellentes idées. On peut choisir de n’être qu’une ombre, mais on peut aussi prendre part aux conflits. Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots met en scène différentes guerres et Old Snake peut aider des soldats rebelles pour avancer. Les joueurs désirant une expérience plus orientée « action » peuvent ainsi progresser sans devoir observer les rondes et les agissements des ennemis.

Le récit est découpé en cinq actes qui sont autant de lieux différents : Moyen-Orient, Afrique du Sud, Europe de l’Est… Cela confère à Meal Gear Solid 4: Guns of the Patriots un feeling proche d’un Splinter Cell, également composé de différents niveaux. Si l’histoire s’en trouve enrichie, on ne ressent cependant pas la même importance des environnements qu’à Outer Heaven, Zanzibar Land ou Shadow Moses, par exemple. Les personnages et leurs relations sont véritablement au cœur de l’intrigue et personne, parmi les grandes figures de la série, n’a été laissé sur le bord de la route. Ils sont tous là !

Malgré la richesse de son gameplay dont les combats de boss sont le point d’orgue, Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots n’a cependant pas beaucoup d’intérêt comme jeu autonome. Au contraire, les événements peuvent laisser perplexe et donner l’impression de suivre un énorme nanard si l’on ne connaît pas le contexte.

Comme son protagoniste, cet étrange épisode semble avoir vieilli beaucoup plus vite qu’il n’aurait dû. Y jouer aujourd’hui est une expérience anachronique, voire complètement déconnectée du temps. Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots reste néanmoins la destination finale des joueurs découvrant Metal Gear, dont de nombreux épisodes sont autrement plus accessibles.

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture. Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous serions heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos tipeurs. Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Joueur Citoyenhttps://actua.blog/
On n'a pas la même manette mais on a la même passion

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents