jeudi 23 septembre 2021
AccueilTests et aperçusTest de Sonic Colours: Ultimate : Sonic nous en fait voir de...

Test de Sonic Colours: Ultimate : Sonic nous en fait voir de toutes les couleurs

Détails de Sonic Colours: Ultimate

VersionsSortieDéveloppeurÉditeurDistributeur
PlayStation 4
Édition numérique
🇫🇷 07/09/2021Blind Squirrel GamesSEGA
Xbox One
Édition numérique
🇫🇷 07/09/2021Blind Squirrel GamesSEGA
Switch
Édition numérique
🇫🇷 07/09/2021Blind Squirrel GamesSEGA
PC
Epic Games Store
🇫🇷 07/09/2021Blind Squirrel GamesSEGA
PlayStation 4
Édition physique
🇫🇷 01/10/2021Blind Squirrel GamesSEGAKoch Media
Xbox One
Édition physique
🇫🇷 01/10/2021Blind Squirrel GamesSEGAKoch Media
Switch
Édition physique
🇫🇷 01/10/2021Blind Squirrel GamesSEGAKoch Media

Toutes nos actualités sur Sonic Colours: Ultimate

Test de Sonic Colours: Ultimate sur Xbox One

Test réalisé à partir d’une version fournie par le distributeur sur Xbox Series X

Langues du texteFrançais / Anglais / Japonais / Allemand / Espagnol / Italien / Chinois simplifié / Chinois traditionnel / Coréen / Russe / Polonais
Langues audioFrançais / Anglais / Japonais / Allemand / Espagnol / Italien

Peut-être avez-vous manqué Sonic Colours en novembre 2010, l’épisode clôturant ce que l’on appelle parfois l’âge sombre de Sonic. Si l’on excepte la version DS, davantage une réécriture qu’un portage, Sonic Colours n’a jamais quitté la Wii malgré l’affection manifeste des fans du hérisson. Onze ans plus tard et avec Sonic Colours: Ultimate, Blind Squirrel Games confirme toutes les qualités de ce grand classique de Sonic, aujourd’hui sublimé par la 4K et un frame rate d’une stabilité à toute épreuve.

Au sein d’un parc d’attractions de façade, le Dr. Eggman séquestre les Wisps, des créatures extraterrestres que l’on croirait issues de l’imaginaire de Tomohiro Nishikado. Ces derniers existent en différentes couleurs et Sonic, seul personnage jouable de Sonic Colours: Ultimate, peut se saisir de leurs pouvoirs distinctifs. Le cyan transforme le hérisson en rayon laser, le jaune en vrille capable de creuser dans le sol, etc.

Les différentes capacités apportent énormément de variété au gameplay de Sonic Colours: Ultimate. Cet épisode se caractérise précisément par ces changements brutaux de paradigme : on grind à toute vitesse sur des rails en suspension, puis l’on se transforme quelques secondes pour traverser un ravin infranchissable. Soudain, le plan change et Sonic Colours: Ultimate passe en 2,5D avant que l’on doive se défendre face à un groupe de Badniks.

Ces transitions sont en plus réalisées de façon parfaitement fluide et démontrent le savoir-faire de Sonic Team en ce qui concerne le level design. Les niveaux sont parfois immenses et étonnamment verticaux. Bien que les boss puissent légitimement décevoir, d’autant plus lorsque l’on se rend compte que certains se répètent, et malgré quelques imprécisions dans le maniement de Sonic, Sonic Colours: Ultimate est une véritable palette de gameplay.

Le contenu de la version Wii était déjà copieux avec une campagne d’environ six heures, étalée sur six mondes différents. Les niveaux peuvent être parcourus à de multiples reprises car le titre n’est pas qu’une attraction à sensations fortes : une deuxième exploration minutieuse après avoir débloqué tous les Wisps permet de récupérer des anneaux rouges cachés dans les niveaux. Un troisième run est enfin l’occasion de se frotter aux rangs S. Sonic Colours: Ultimate n’intègre cependant que peu de nouveautés : outre des options de personnalisation et d’accessibilité, ainsi que l’ajout d’un nouveau Wisp, déjà présent dans Team Sonic Racing, un mode Rival Rush fait son apparition. On y défie Metal Sonic en un-contre-un dans l’un des actes de chacun des six mondes.

On peut regretter l’absence de nouveau contenu car le changement de moteur de jeu aurait été l’occasion ou jamais. On se contente toutefois de ces ajouts car Blind Squirrel Games a réalisé des merveilles techniques. Sonic Colours: Ultimate bénéfice de modélisations affinées, de textures plus propres et, dans nos conditions de test, d’une résolution en 4K et de 60 FPS. La sensation de vitesse est sensationnelle et retrouver Sonic Colours aussi spectaculaire est une aubaine.

Quel dommage que la demi-heure de scènes cinématiques n’ait pas été revitalisée également ; son mixage audio s’avère d’ailleurs légèrement pénible. Pour le reste, Sonic Colours: Ultimate offre la possibilité de découvrir dans les meilleures conditions possibles ce jeu de plateformes qui fait toujours autorité. Formidablement rythmé, ingénieusement construit, générateur d’adrénaline et drôle par-dessus le marché, Sonic Colours: Ultimate en fait voir de toutes les couleurs.

Captures d’écran de Sonic Colours: Ultimate

Sonic Colours: Ultimate

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture ! Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, on serait heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos donateurs Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Julien Capronhttps://actua.blog/
On n'a pas la même manette mais on a la même passion

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents