jeudi 28 octobre 2021
AccueilTests et aperçusTest de Final Fantasy Pixel Remaster: Final Fantasy : aux origines du...

Test de Final Fantasy Pixel Remaster: Final Fantasy : aux origines du monde

Détails de Final Fantasy Pixel Remaster: Final Fantasy

VersionsSortieDéveloppeurÉditeurPrix
PC28/07/2021Square EnixSquare Enix11,99 €
iOS28/07/2021Square EnixSquare Enix11,99 €
Android28/07/2021Square EnixSquare Enix11,99 €

Toutes nos actualités sur la collection Final Fantasy Pixel Remaster

Test de Final Fantasy Pixel Remaster: Final Fantasy sur PC

Test réalisé à partir d’une version fournie par l’éditeur sur PC (Ryzen 7 3700X, 32 Go de RAM, GeForce RTX 2070 8 Go)

InterfaceFrançais / Anglais / Italien / Allemand / Espagnol (Espagne) / Japonais / Coréen / Portugais (Brésil) / Russe / Chinois simplifié / Chinois traditionnel / Thaï

Partir à la découverte de très vieux classiques tels que le tout premier Final Fantasy, dont la sortie sur Famicom remonte à décembre 1987, pose le dilemme : vaut-il mieux jouer à la version d’antan, pour une expérience authentique mais laborieuse parfois, ou préférer l’un des remakes au risque de perdre la saveur du jus de l’époque ? Pour aider les indécis, Square Enix propose la collection Final Fantasy Pixel Remaster, qui s’appuie sur les systèmes et l’équilibrage des jeux d’origine pour une expérience fidèle. Ce premier Final Fantasy profite-t-il de cet entre-deux ?

L’histoire est archi-connue : dans un monde où les cristaux élémentaires ont perdu leur éclat, quatre guerriers de lumière se présentent comme le dernier espoir de l’Humanité. Le joueur choisit leurs classes (guerrier, voleur, moine, mage rouge, mage blanc ou mage noir) avant d’embarquer dans une aventure relativement courte qui pose les bases de ce que deviendrait Final Fantasy.

D’un point de vue purement esthétique, ce premier épisode de la collection Final Fantasy Pixel Remaster s’appuie davantage sur le remake WonderSwan Color que les récentes versions PSP, avec un pixel art coloré évoquant les JRPG de l’ère 16-bits. Finalement, le rendu s’avère assez différent du Final Fantasy originel, mais si l’on excepte la police d’écriture qui fait débat, il est aussi agréable que lisible dans nos conditions de test, en modes stationnaire ou nomade via Steam Link.

La bande-son, chapeautée par Nobuo Uematsu lui-même, bénéficie aussi d’une nouvelle orchestration. On peut préférer les morceaux de Final Fantasy Origins sur PlayStation, dont on apprécie particulièrement la guitare qui accompagne les villages, mais on reconnaît en l’occurrence une ambiance plus proche du Final Fantasy de 1987. Un lecteur de musique intra-jeu permet d’en profiter à volonté.

Question gameplay, ce Final Fantasy de la collection Final Fantasy Pixel Remaster abandonne les points de magie introduits par Final Fantasy I & II: Dawn of Souls sur Game Boy Advance. On retrouve le système à l’ancienne, où les sorts des personnages sont tout simplement limités par un nombre d’utilisations qui dépend de leurs niveaux. On a toutefois des Éthers à disposition, qui facilitent grandement la vie, pour retrouver l’usage de la magie après quelques combats.

La courbe d’évolution des personnages, que l’on peut amener jusqu’au niveau 99, s’appuie aussi sur le rythme de la version Famicom. Pour enchaîner les combats, un mode automatique permet de répéter en boucle les dernières commandes. Enfin, les attaques programmées sur un ennemi déjà battu sont reportées sur ses partenaires, comme dans n’importe quel autre Final Fantasy depuis. Ce n’était pas le cas sur NES et on s’en réjouit quand on constante la fréquence, parfois assommante, de combats dans certains donjons.

À la recherche d’une expérience la plus authentique possible, Square Enix a cependant choisi d’amputer Final Fantasy des différents contenus bonus greffés au fil des années, dont les donjons Game Boy Advance et le Superboss de l’édition Final Fantasy 20th Anniversary. Qu’importe : ce premier volet de la collection Final Fantasy Pixel Remaster est aussi respectueux du patrimoine qu’il représente qu’il n’est agréable à pratiquer. La collection s’avère idéale pour découvrir le premier épisode de Final Fantasy, loin d’être le plus accessible dans les conditions d’origine.

Captures d’écran de Final Fantasy Pixel Remaster: Final Fantasy

Final Fantasy Pixel Remaster

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture ! Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, on serait heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos donateurs Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Julien Capronhttps://actua.blog/
On n'a pas la même manette mais on a la même passion

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents