Test de « Fate/Samurai Remnant » sur PlayStation 5. Koei Tecmo et Type-Moon exaucent le souhait de leurs fans

Par le biais d’un jeu très surprenant, la série Fate démarre un nouveau chapitre.

Test de Fate/Samurai Remnant réalisé sur PlayStation 5 à partir d’une version fournie par le distributeur.

Depuis la sortie de Fate/Stay Night en 2004, Type-Moon a fait évoluer sa série phare, Fate, par le biais de médias très variés. Les jeux vidéo de cette saga connaissent également diverses déclinaisons : roman visuel avec le premier épisode, RPG avec Fate/Extra, jeu de combat avec Fate/Unlimited Codes, gacha avec Fate/Grand Order, mais aussi Musō avec les deux Fate/Extella de Marvelous. Pour Fate/Samurai Remnant disponible depuis le 29 septembre 2023, Type-Moon s’est associé aux rois de ce dernier genre, à savoir Koei Tecmo et ses studios Omega Force et Kou Shibusawa. Cette ambitieuse collaboration parvient-elle à surprendre leurs fans respectifs ?

Test de Fate/Samurai Remnant sur PlayStation 5

Le jeu suit l’histoire de Miyamoto Iori, fils adoptif du guerrier légendaire Miyamoto Musashi. Essayant de suivre les enseignements que lui a laissés ce dernier après sa mort, Iori participe au Waxing Moon Ritual. Au cours de cet événement, sept Masters invoquent sept Servants, figures historiques ou mythologiques dans des classes différentes. Le dernier duo Master/Servant en vie gagne le droit d’exaucer un souhait. Associé à Saber, Iori fait tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher Edo de sombrer dans le chaos.

Une histoire accessible à tous

Fate/Samurai Remnant se démarque rapidement des productions habituelles d’Omega Force. Il se révèle très scénarisé, même comparé aux autres jeux sous licence du studio. L’histoire multiplie ainsi scènes de dialogue, cinématiques et autres illustrations spéciales. Le résultat est particulièrement efficace et restitue parfaitement l’ambiance des œuvres signées Type-Moon. La narration alterne des moments de tension entre les participants du Waxing Moon Ritual et des passages plus légers. La galerie de personnages est convaincante, notamment grâce à l’alchimie du duo Miyamoto Iori/Saber. On regrette néanmoins la présence de quelques longueurs. On pense aux détours qu’emprunte la progression pour introduire un nouveau personnage.

Fate/Samurai Remnant

L’univers de Type-Moon peut intimider les néophytes avec ses histoires réparties sur différents médias. Mais Fate/Samurai Remnant parvient à s’adresser à tout le monde. Les habitués apprécieront la présence de quelques têtes connues et les échos des autres aventures de la saga, comme Fate/Stay Night (situations, archétypes, rôle des personnages…).  Les nouveaux venus seront rassurés car il n’est pas nécessaire de connaître la licence par cœur. Les précédents récits ne sont jamais divulgâchés et les grands concepts sont introduits progressivement, avec un glossaire pour les aider si besoin.

Musō mais pas trop

Fate/Samurai Remant s’éloigne aussi du domaine habituel d’Omega Force en n’étant pas un Musō traditionnel. Pourtant, la prise en main classique du genre est présente. Deux boutons servent aux attaques faibles et fortes et une jauge permet de déclencher un coup spécial. Mais le personnage principal, Miyamoto Iori, a d’autres options à sa disposition. Il peut notamment lancer des sorts en puisant dans une réserve de gemmes magiques. Le héros possède également différentes postures de combat pour modifier son style d’attaque. La posture de la terre est taillée pour les affrontements contre un seul ennemi, tandis que la posture de l’eau permet de faire le ménage contre des groupes. Ce système évoque celui des Nioh, jusqu’aux effets bonus lorsque l’on change de posture au bon moment.

Le rythme des combats est également différent. Les grandes batailles à un contre cent sont en réalité absentes. Fate/Samurai Remnant privilégie les escarmouches de plus petite taille contre une dizaine d’adversaires. Les combats sont dynamiques avec de multiples effets spéciaux, mais l’action devient parfois confuse, compliquant l’esquive.

Fate/Samurai Remnant

Dans tous les cas, ces affrontements contiennent un adversaire spécial, protégé par une armure à briser avant de s’attaquer à sa barre de vie. Même si Iori peut entamer cette jauge quand l’ennemi est à découvert, il n’est qu’un être humain relativement faible. Il peut alors compter sur la force de Saber qui l’accompagne en combat, en ordonnant à son Servant l’usage d’une technique spéciale pour créer une ouverture. On peut aussi prendre le contrôle de Saber pour quelques instants, afin de briser plus vite encore l’armure de l’adversaire. D’autres Servants prêtent aussi main forte en progressant. Cette dualité Master/Servant est donc passionnante mais certains boss de la fin du jeu sont de véritables sacs à points de vie.

La vie à côté des combats

Par ailleurs, Fate/Samurai Remant n’utilise pas les cartes habituelles des Musō puisque elles sont ici remplacées par des quartiers d’Edo aux ambiances variées. Les petites zones où peuvent apparaître les ennemis sont clairement délimitées, entre les stands de nourriture pour faire le plein d’objets de soin et les animaux à caresser. Des défis supplémentaires (battre × fois un monstre, utiliser une posture précise etc.) côtoient les plus grandes quêtes annexes, permettant d’en apprendre davantage sur les Servants participant au Waxing Moon Ritual. Enfin, la demeure d’Iori cache ses propres activités uniques comme l’entretien des armes.

Ces détours entre deux combats sont aussi l’occasion pour le joueur de se pencher sur la partie RPG de Fate/Samurai Remnant. Iori et Saber gagnent des niveaux au fur et à mesure des combats, débloquant de nouvelles techniques dans leurs arbres de compétences respectifs. Le joueur peut aussi modifier les armes d’Iori pour améliorer ses statistiques. Une légère couche de stratégie est enfin présente avec le Spirit Font Conflict. Dérivé des Grail Front de Fate/Grand Order, ce système demande de prendre possession de plusieurs zones reliées entre elles sur une carte d’Edo, tout en anticipant les déplacements adverses. Cela permet au logiciel de gagner en variété, pour éviter la routine entre deux combats.

Fate/Samurai Remnant

Notre avis | 8

Note : 8 sur 10.

Fate/Samurai Remnant est un jeu très différent de ce que l’on pouvait attendre d’un Fate à la sauce Musō. Le titre s’éloigne des codes du genre et de la mythologie de la série pour créer une expérience qui s’adresse à tout le monde. On prend un vrai plaisir à suivre les aventures d’Iori et Saber, tout en enchaînant les combats entre deux activités annexes. Fate/Samurai Remnant devient ainsi une nouvelle clé d’entrée, à plusieurs niveaux. Il est à la fois un excellent moyen de découvrir la saga, tout en ouvrant potentiellement une nouvelle branche à développer avec des suites.

On aime

  • Un scénario et des personnages à la Type-Moon
  • Le gameplay action-RPG
  • Les activités annexes

On n’aime pas

  • Quelques temps morts
  • Les sacs à points de vie
  • L’action parfois confuse

Merci d’avoir lu notre test de Fate/Samurai Remnant sur PlayStation 5.

Lire aussi | Les meilleurs jeux vidéo de l’année 2023. Tous nos tests classés par note

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À lire aussi

Test de « Samurai Warriors 4 DX » sur PC et Steam Deck. La version définitive de cet excellent « Musō » est enfin...

Depuis le 14 mai 2024, Koei Tecmo édite Samurai Warriors 4 DX sur Steam, au prix de 49,99 €. Cette version définitive du Musō d'Omega Force, disponible au Japon depuis le 14 mars 2019 sur PlayStation 4 et Nintendo Switch, était attendue de pied ferme par les fans occidentaux. L'espoir d'une localisation s'était même éteint avec le lancement, le 27 juillet 2021, de l'excellent Samurai Warriors 5. Le voilà pourtant disponible chez nous, sur PC et Steam Deck uniquement, dans une adaptation presque parfaite. Presque…

« Samurai Warriors 4 DX » est enfin disponible sur PC, après son lancement japonais d’il y a cinq ans

Koei Tecmo vient d'annoncer la sortie de Samurai Warriors 4 DX sur PC. Le Musō d'Omega Force est disponible au téléchargement sur Steam depuis aujourd'hui, 14 mai 2024, contre 49,99 €. Pour rappel, cette version définitive regroupe plus de cent-cinquante DLC, parmi lesquels des éléments cosmétiques, des armes, des scénarios et des musiques additionnels. Par ailleurs, la collection est disponible sur PlayStation 4 et Nintendo Switch depuis le 14 mars 2019, au Japon uniquement, sous le titre de Sengoku Musō 4 DX. L'éditeur précise enfin que le jeu ne comporte pas de sous-titres en français.

Test de « Farming Simulator Kids » sur Nintendo Switch. Cette adaptation pour les tout-petits considère les parents comme des vaches à lait

Depuis le 26 mars 2024, Farming Simulator Kids est disponible au téléchargement sur Android, au prix de 3,79 €, et iOS, contre 2,99 € (ces versions incluent des microtransactions). Une version Nintendo Switch est également proposée au prix exorbitant de 29,99 €, sur eShop ou par l'intermédiaire de l'un de ces « codes dans une boîte » dont on peine toujours à comprendre l'intérêt. Développé et édité par GIANTS Software, le titre, qui promet une entrée en douceur dans le monde de l'agriculture, est destiné aux très jeunes joueurs. Mais il s'avère d'une pauvreté étourdissante, sans aucune finalité pédagogique et truffé d'une multitude de bugs.

« Shin Megami Tensei V: Vengeance » sortira finalement le 14 juin 2024

Atlus vient d'annoncer que Shin Megami Tensei V: Vengeance sortirait finalement le 14 juin 2024. Son JRPG sera donc disponible une semaine plus tôt que la date, initialement prévue, du 21 juin 2024 sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series X, Xbox One, Nintendo Switch et PC. PLAION distribuera les éditions physiques en France.

PLAION annonce « Nobody Wants to Die », jeu d’enquête à venir sur PlayStation 5, Xbox Series X et PC

PLAION vient d'annoncer Nobody Wants to Die, un jeu d'enquête dans le style du roman noir qui se déroulera à New York en 2329. Le titre est actuellement développé sous Unreal Engine 5 par Critical Hit Games, spécialisé dans les expériences narratives. On l'attend sur PlayStation 5, Xbox Series X et PC dans le courant de l'année 2024. Mais l'éditeur n'a, pour l'instant, pas précisé la date de lancement.
Test de Fate/Samurai Remnant réalisé sur PlayStation 5 à partir d'une version fournie par le distributeur. https://youtu.be/jZcqjEm0c3I?si=lqdM3MahZHGi3Q7F Depuis la sortie de Fate/Stay Night en 2004, Type-Moon a fait évoluer sa série phare, Fate, par le biais de médias très variés. Les jeux vidéo de cette saga...Test de « Fate/Samurai Remnant » sur PlayStation 5. Koei Tecmo et Type-Moon exaucent le souhait de leurs fans