samedi 27 février 2021
Accueil Découvertes Dossiers thématiques Redécouvrir la Game Boy / Test de Dragonborne

Redécouvrir la Game Boy / Test de Dragonborne

Redécouvrir la Game Boy

Peut-être avez-vous entendu parler de la console Pocket de la société Analogue, voire même avez-vous commandé la portable qui, grâce au FPGA, « émule » la célèbre Game Boy de Nintendo. Ce bijou donne l’occasion de se replonger dans les classiques de la console, mais pourquoi ne pas en profiter pour faire la découverte des trésors cachés de la 8-bits de poche ? La rédaction d’Actua a réalisé une sélection de jeux pour redécouvrir, sous un autre angle, la console monochrome aux 118 millions d’unités vendues.

Vers Rolan’s Curse →

Test de Dragonborne

Test réalisé à partir d’une version fournie par l’éditeur sur un émulateur Game Boy

Développé et édité par Spacebot Interactive
Sorti le 25 janvier 2021 et disponible sur Game Boy et PC

Avec l’émergence de GB Studio, l’outil de création de Chris Maltby, on ne s’étonne pas de voir apparaître de nouveaux jeux Game Boy en 2021. Une sortie physique sur une cartouche compatible avec le matériel d’origine, comme le présent Dragonborne, reste cependant un exploit. Au-delà du plaisir anachronique de s’offrir une nouveauté Game Boy trente-deux ans après la sortie de la console, le jeu d’aventure de Spacebot Interactive trouve-t-il sa place parmi les classiques de l’immense ludothèque Game Boy ?

Dans Dragonborne, le joueur incarne Kris, fils d’un prodigieux chasseur de dragons de la région d’Argon, mystérieusement disparu, tandis que son village est attaqué par les sombres Dragoontooth. Alors qu’il recherche son père au cours d’une quête qui dure entre 6 et 10 h (selon le backtracking du joueur), Kris apprend que ses relations avec les dragons sont plus étroites qu’il n’y paraît.

Dragonborne prend la forme d’un jeu d’aventure avec une vue du dessus similaire à Mystic Quest. L’exploration progresse notamment grâce à l’échange d’objets, un peu à la manière de la quête des échanges de The Legend of Zelda: Link’s Awakening, ainsi que quelques casse-têtes qui ponctuent l’aventure. Le jeu ne cesse de s’appuyer sur des quêtes à tiroir mais elles ne sont jamais insurmontables, car Dragonborne est plutôt compact.

Il est tout de même difficile de s’y retrouver en l’absence d’une carte, mais aussi parce que les environnements sont mal délimités : il y a des zones que l’on pense pouvoir parcourir mais il n’est pas rare que des murs invisibles bloquent le passage. Certaines énigmes (rochers à déplacer, passages secrets…) sont également ardues, mais Spacebot Interactive propose une soluce intégrale sur sa chaîne YouTube pour les joueurs bloqués.

L’originalité de Dragonborne est de proposer un système de combat au tour par tour, mais sans mécanique d’expérience. Le joueur n’obtient que des pièces d’or qui permettent l’acquisition de potions. Au cours de sa progression, Kris trouve de meilleures armes ainsi que de nouveaux sorts, qui lui permettent d’être plus efficace au combat. Il faut donc jongler entre les objets, les sorts et les attaques spéciales pour trouver le meilleur angle d’attaque.

L’écriture un peu naïve de Dragonborne donne vraiment le sentiment de jouer à un jeu Game Boy des années 90. On se surprend à vérifier la date de sortie car le jeu fait fi de trente ans d’innovation de game design pour une expérience très similaire à celles que l’on avait à la grande époque de la Game Boy.

On aurait aimé que les dialogues soient plus soignés car ils méritaient peut-être une relecture supplémentaire. Bien que les indications soient claires, il subsiste quelques coquilles ou des formules maladroites. Cela donne à Dragonborne un aspect « amateur » qui n’est pas pour nous déplaire, mais qui ne sera pas au goût de tout le monde. À défaut d’être un classique aussi réputé que ses voisins d’étagères, car rappelons-le, le titre est sorti au format cartouche, Dragonborne est un très bon ambassadeur des nombreuses possibilités de GB Studio.

Vers Rolan’s Curse →

Soutenir Actua

Merci pour votre lecture. Si vous appréciez nos contenus et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous serions heureux et extrêmement reconnaissants de vous compter parmi nos tipeurs. Bonne visite et à bientôt sur Actua.

Joueur Citoyenhttps://actua.blog/
On n'a pas la même manette mais on a la même passion

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents